De Yayi à Talon : les mêmes méthodes

De Yayi à Talon : les mêmes méthodes

(Quand la précipitation, l’excès de zèle et l’incompétence plombent les dossiers sensibles). Disons-le d’emblée : l’affaire de la suspension du maire de Cotonou débutée tambour battant et exécutée au pas de charge, avec un amateurisme des plus affligeants, risque , si on n’y prend garde,  de tourner court.

Renaissance du Bénin : Jeu de ping-pong entre les deux ailes

Comme avant elle, les affaires de tentatives d’empoisonnement et de coup d’Etat sous le régime du changement. Comme aujourd’hui sous la Rupture, l’affaire des 18 kg de cocaïne pure retrouvés dans un des containers de la société Cajaf common de l’homme d’affaire devenu acteur politique, Sébastien Ajavon, sans oublier l’affaire des 54kg de cocaïne imputée aux commerçants Indiens.

Qu’on se souvienne de l’épisode Houndégnon/Gbènamèto, par lequel le peuple a été informé d’une tentative d’empoisonnement. Les images de cette ténébreuse affaire que le juge Angelo Houssou a relatée dans un ouvrage aujourd’hui introuvable, ont fait le tour du monde. On a exposé au grand jour les médicaments censés être administrés à l’ex-président. Les spécialistes ont parlé de certains des produits comme des traitements épileptiques. Les conférenciers avaient parlé de produits radioactifs,(ô suprême idiotie), et de drones.

La réputation de notre pays en avait pris un coup. Partout dans le monde on riait à gorge déployée de ce pays où l’on tente encore, en plein 21ème siècle, d’empoisonner un  chef de l’Etat en fonction. Puis survint l’affaire dite de tentative de coup d’Etat impliquant le commandant Zomahoun et l’expert-comptable Dagnon ; tous  aux commandes aujourd’hui. Ces deux affaires traitées avec professionnalisme auraient produit d’autres résultats, n’eurent été les pitreries et maladresses de Boni Yayi et  de ses sbires. Heureusement, il y a aujourd’hui le livre  témoignage du juge Angelo Houssou qui rétablit la vérité des faits.

Sous le régime de la rupture la méthode commando continue tristement. Il en est ainsi de l’affaire des 18kg cocaïne conduites tambour battant par le commandant Tchilao et les services de renseignements du palais. Tchilao , on s’en souvient avait déclaré, sans aucune expertise que le produit était de la cocaïne pure et en avait même donné le coût.

Le principal accusé avait beau clamer que les plombs du container dans lequel le produit avait été trouvé ont été changés… aucune enquête professionnelle  n’a été diligentée à ce jour pour le confondre sur ce fait capital qui aurait pu  ouvrir la piste des trafiquants qui écument le port. Et même les 10 jours de garde à vue  n’ont pas permis au procureur de prouver que le célèbre prévenu était coupable du crime dont on l’accusait.

Aujourd’hui, c’est avec le même amateurisme, le même excès de zèle et la même incompétence qu’est géré le dossier du Maire Léhady Soglo. Excès de zèle de la part d’un préfet en mal de pouvoir et qui se croit aux heures sombres de l’inquisition ou des procès staliniens de triste mémoire. Il convoque au pied levé un maire élu à l’audition d’une instance disciplinaire sans aucune précaution administrative élémentaire. Et dans un scénario digne des célèbres  « films Z »et« l’Aveu », il soumet au maire un questionnaire auquel il est tenu de répondre séance tenante, toutes affaires cessantes.

La réunion à peine terminée il débarque chez son ministre de tutelle qui prend aussitôt un arrêté de suspension immédiatement diffusé sur les réseaux sociaux. Le soir de ce même jour, une horde de policiers armés jusqu’aux dents encercle le domicile de l’édile de Cotonou sous prétexte de perquisition. Devant l’opposition catégorique de l’épouse du maire aidée d’avocats et de quelques hommes politiques venus sur les lieux, les agents battent en retraite, avant de revenir à la charge en nombre impressionnant le lendemain.

Il ne faisait l’ombre d’aucun doute que la perquisition se solderait par une mesure de garde à vue, à en croire les déclarations du ministre Djogbénou… Sans le dire expressément, le ministre des droits de l’homme soupçonnait le Maire d’un délit de fuite, suite à une commission de délit économique, qu’aucun  document ne corrobore. Moralité : il fallait l’empêcher de se soustraire à la justice. Pourtant, l’on se souvient du cas du Maire de Porto-Novo aujourd’hui poursuivi sans mandat après paiement d’une caution. Aucune mesure de suspension n’a été prise contre lui par le ministre Dassigli pour un cas aussi grave.

Au demeurant, les leçons de morale du préfet zélé adressées au Maire suspendu et ses fortes recommandations à l’intérimaire aux fins d’exercice d’un pouvoir plénier, balaient toutes les récriminations des autorités dont les relais serviles ont été l’inspecteur général Hounnonkpè, le préfet Toboula lui-même, les ministres Dassigli et Djogbénou, tout le weekend dernier. Personne au Bénin ne cautionnera l’impunité ou la mauvaise gouvernance.

Mais dans le même temps, qu’on ne nous fasse pas avaler la couleuvre du règlement de comptes, l’usage de la force et de la brutalité dont se rendent responsables des agents incompétents, serviles et zélés.

Commentaires

Commentaires du site 40
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 semaines

    AGADJAVIDJIDJI ET JOLABANANE SONT DES ***** EN PHASE TERMINALE !
    LEHADY ET LES SOGLOS EN GENERAL AURONT LE DESSUS !
    SOGLO PERE A DEJA MAU.DIT VOTRE TALON EN REFUSANT DE SE LEVER POUR LE SALUER !

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane 3 semaines

      Oubliez ce père. C’est un individu qui n’est jamais arrivé à accepter son statut d’hasbeen. Il faut qu’il arrive au moins à faire le deuil de son passé de Président. À l’heure du droit positif, ce Monsieur vit toujours dans le droit traditionnel. À l’heure où tout le monde porte des costumes cravates, ce Monsieur porte toujours des pyjamas. Tant mieux donc qu’il ne s’était pas levé pour saluer le président car quelle honte cela aurait été de voir quelqu’un en pyjama à côté des vrais “Acowés”…..Je me demande s’il sait au moins se servir d’Internet. A force de vouloir s’accrocher, ce Monsieur a perdu toute crédibilité.

      • Avatar commentaire
        Amaury 3 semaines

        @Jojo,

        Votre commentaire sur son habillement est ridicule et montre votre parti pris flagrant. Pourquoi voulez-vous qu’il se mette en costume cravate comme tout le monde? Ne savez-vous pas que cet habillement n’est pas de chez nous ?
        Foutez la paix à papy SOGLO qui veut toujours existé malgré son âge avancé.

        • Avatar commentaire
          sonagnon 3 semaines

          Tout à fait ridicule!!! SOGLO dans sa tenue est très bien, fait ainsi la promotion de la tenue africaine.

          Entre SOGLO et TALON qui est le vrai “Acowé”????

          • Avatar commentaire
            Jojolabanane 3 semaines

            Talon

          • Avatar commentaire

            Talon dandy bling bling certainement…
            Akowe , certainement pas , sinon tous les rapeurs seraient couronnes akowes au BENIN des zozos…

    • Avatar commentaire

      @Frank M Makon,
      les insultes sont interdites sur le site, nous serons obligés d’effacer tous vos commentaires si vous continuez.
      Merci pour la compréhension

  • Avatar commentaire
    coolman 3 semaines

    La suspension ou la révocation d’un élu (maire ou adjoint) selon le droit:
    –        La décision de suspendre l’élu ne peut être prise qu’après instruction d’un dossier contenant toutes les pièces ‘’propres à déterminer cette décision’’
    –         L’élu doit être informé des griefs qui lui sont reprochés et averti du risque encouru
    – Un délai raisonnable doit être accordé à l’intéressé pour lui permettre de produire ses explications écrites (Conseil d’Etat du 1er avril 1960, Ramelot)
    – La preuve de ces explications écrites doit figurer dans le dossier (Conseil d’Etat du 23 mars 1938, Dupoisot)
    – La jurisprudence exige que l’intéressé ait été mis en mesure de discuter les motifs de la mesure qui le frappe.
    – Le droit de se défendre est un principe constitutionnel : il n’est pas besoin d’une loi (DCC22/04/97)
     

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 3 semaines

    Soutien de la première heure de la vision du Président Talon, le seul Chef d’Etat du Bénin à prendre la réelle mesure de la problématique de notre décollage économique et sociale, je plaide pour une approche plus rationale des procédures visant à assainir la gestion de la chose publique. En effet, il est inconcevable que les erremement procédurales, qui ne relèvent que de la forme, puissent prendre la pas sur le fond et masquer la réalité de la prédation à laquelle se livre nos élites au dépend de nos populations. Toute le monde constate que Lehady s’est frauduleusement enrichi au détriment de la Mairie de Cotonou. Il faut lui faire rendre gorge méthodiquement en prenant appui sur les procédures légales, seul gage d’un éradication incontestée de ces ripoux.

    • Avatar commentaire

      ‘Lehady s’est enrichi frauduleusement’je ne peux pas être aussi catégorique que vous. Depuis l’affaire ajavon je prends garde à ne pas accuser les gens sans preuve. Et si c’était aussi évident que vous le dites pourquoi n’avoir pas respecté les procédures?

    • Avatar commentaire

      Ou sont les preuves ?

  • Avatar commentaire
    Soufyan Samoun 3 semaines

    Le peuple est l’unique complice de l’avènement donc nous allons subir jusqu’à la fin du mandat du régime Talon.Nous n’avons pas le choix

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane 3 semaines

    Tout ce qu’on nous rabâche dans cet article ne relève que de la diversion qui ferait plier de rire Festinger.
    Je tiens d’or et déjà à préciser que ces arguments ne tiendront aucun poids devant un prétoire, voire même devant un juge d’instruction. Nous sommes définitivement habitués à voir les procédures critiquer et non les faits incriminés, un moyen que déploient toujours les loosers pour s’échapper des conséquences des circonstances.

    On étudie apparemment les conséquences en termes d’opinions ou de comportements liées à cet inconfort que produit un maire qui au lieu de s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés, à choisi de prendre la fuite et de se cacher au lieu d’étudier les conséquences des faits reprochés : le comportement se présentant en définitive comme défavorable et loin d’être d’exemplarité, trouve pourtant des effets d’arguments plutôt juridiquement élémentaires pour critiquer l’action des autorités chargées de l’enquête préliminaire avec pour substance, les recherches dans l’espace du temps pour faire disparaître les preuves à l’appui des faits reprochés et de manière à rendre davantage conforme à l’acte problématique, la légitimité à se soustraire de l’action judiciaire.

    Honte à ceux cautionnent ses comportements. Léhardy n’est pas au dessus des lois et les ronronnements des médias ne changeront rien de la détermination de l’état de droit : Léhardy devra rendre compte.

    Cet article n’apporte rien de sérieux recevable devant un tribunal ni devant une bonne administration de la justice.

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane 3 semaines

      LIRE :(Honte à ceux qui cautionnent ces comportements)……………………en référence biensûr au maire ( fils d’ex président) qui refuse la bonne gouvernance et prend la clé des champs au lieu de répondre aux exigences d’un état de droit…

      • Avatar commentaire
        Jojolabanane 3 semaines

        Que personne ne se plaigne demain si Léhardy est incarcerré pour absence de garantie de représentation car qui fui une première fois, fuirait une seconde fois pour se soustraire à la justice : les magistrats instructeurs tiendront compte de cette fuite le jour-J.

  • Avatar commentaire
    Helian 3 semaines

    Ceux qui ont critique Lionel Zin sous et ont combattu sa candidature doivent se mordre les doigts. On dirait que les beninois étaient envoûtés.
    Yayi à dit que son ami Talon est un bandit. On aimait pas Yayi on a voté TAlon qui est pire que Yayi.
    Il faudra patienter ou espère un bon coup de balai.

  • Avatar commentaire

    Le peuple est complice de tous ce qui se passent dans le pays car c’est la population elle même qui a fait le choix du regime donc nous devons subir

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 2 semaines

      Le peuple est illettré, analphabète et ne vote que le candidat qu’on lui désigne moyennant finances !

  • Avatar commentaire
    Chat 3 semaines

    Sacré Agadjavi! tu aimes bien te torturer le cul pour justifier l’injustifiable hein! l’édito de V folly devrait te faire réfléchir non!. Dans ce dossier biscornu où la haine du pouvoir en place vis-àvis de Lehady n’est plus à démontrer, seule sa fuite devant tant de médiocrité est courageuse.Et puis entre nous, que ferais tu à sa place ?

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji 3 semaines

      La fuite n’est jamais courageuse, mon cher chaton….

      • Avatar commentaire
        Chat 3 semaines

        Ah si! partir pour mieux revenir cela a toujours un sens. Qu’a fait Talon sans le nommer devant qui tu es à genoux en ce moment hein?

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji 3 semaines

          Ah OK, je vois. Il n’y a donc plus qu’à attendre que Léhady s’extraie enfin de son trou. Pourvu que ça ne dure pas tout le mandat de Talon. Les Cotonois sont impatients de l’écouter également.

  • Avatar commentaire
    macontribution 3 semaines

    Je suis assez supris que le modérateur de ce site laisse passer un messge d’incitation à la guerre de la personne. voici son Post ces gravissime

    OLLA OUMAR 3 heures
    Helian , ce n’est plus un coup de balai qui va sauver le benin , mais plutôt coups de canons , de mitraillettes

  • Avatar commentaire
    Boni YAYA 3 semaines

    Mon cher FFRANCK M MAKON comment as tu connu Talon pour lui accorder ton soutient et aujourd’hui tu déchante déjà? Voila les Béninois dont parle le feu General KEREKOU. Soyons responsable et assumons nos erreurs . Je pense que tu n’as pas droit au chapitre car avant de porter ton choix quelqu’un il faut le connaître et savoir sa capacité de manageur. Le President YAYI a crie sur tous les toits de ne pas lui confier la destiné de ce pays mais comme la tête de Yayi ne vous plait pas vous avez sanctionné en choisissant son pire ennemi aujourd’hui vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. Vous avez déjà été prévenu .

  • Avatar commentaire
    Retro 3 semaines

    Pourquoi le béninois n’aime pas la vérité.

    • Avatar commentaire
      aziz 3 semaines

      La verité..elle, aime les beninois…et c’est pourquoi..ils chient du sang

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 semaines

    Helian , ce n’est plus un coup de balai qui va sauver le benin , mais plutôt coups de canons , de mitraillettes

  • Avatar commentaire
    Biglotchemey 3 semaines

    Je valide cet article, merci mon journaliste. Il manque du professionnalisme chez nos flics zélés. Ce n’est pas parce que j’ai raison sur un fait que je peux me permettre d’outrepasser les règles élémentaires établies disait mon père. Vivement une unité de police d’enquête judiciaire professionnelle genre FBI au Bénin.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 3 semaines

    Même si la conduite au pas de charge de ce dossier par Toboula et Dassigli fait le lit à la suspicion, ceci ne devrait pas nous éloigner de l’essentiel. Ceux qui font l’apologie du crime sous le paravent d’arguties juridiques ne doivent pas perdre de vue que nous parlons d’un dossier qui engage des dizaines de millions du contribuable et où le principal mis en cause n’a trouvé mieux que de filer à l’anglaise. Nous ne sommes sous Staline et ceux qui nous rabachent les oreilles depuis vendredi avec des concepts lus à la va vite devraient se poser la question de savoir ce qui empêche le maire de Cotonou de venir faire face à l’action publique avec des arguments de Droit. Les maladresses de Toboula et de Dassigli passent pour des détails devant l’attitude de Lehady qui aura fait honte à ses géniteurs jusqu’au bout.

    • Avatar commentaire
      Madampol 3 semaines

      Je ne pense pas que V. Foly essaie d’excuser des crimes économiques, mais rappelle plutôt que de vrais dossiers traités avec amateurisme par des incompétents zélés conduisent à une perte sèche pour la République, mais pas pour ses Saigneurs.
      On en serait peut-être pas là aujourd’hui si cette affaire d’empoisonnement avait été confiée à des flics et juges compétents et indépendants, s’il y en a.
      Aujourd’hui, on parle de la gestion de la mairie de Cotonou par L. Soglo. Avec la méthode Toboula, c’est la quasi-certitude que rien de concret n’en sortira. Malheureusement pour le contribua beninois

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji 3 semaines

        Je ne soutiens pas non plus le contraire et ma remarque va au delà du cadre de cet edito. Un dossier mal ficelé est du pain béni pour la défense dans le cadre d’une poursuite. C’est connu. Alors de quoi parle-t-on? Si tant est que Lehady est juste l’objet d’un acharnement comme le laisse croire la démarche de sa hiérarchie, quoi de plus simple pour lui d’organiser sa défense et de faire face au lieu de mettre le voile. Quand Yayi a fait envoyer des pandores chez Azannai en plein midi, les Cotonois avaient dit niet en s’érigeant en bouclier humain contre l’arbitraire. Pour dire que les administrés de l’aîné des Soglo ne sont pas bêtes et leur indifférence jusque là ne plaide pas en faveur du maire. Moi je ne souhaite pas que la redevabilite soit une fois encore sacrifiée sur l’autel des intrigues politiques. Que Lehady vienne s’expliquer et nous serons les premiers à le défendre si son innocence est établie.

        • Avatar commentaire
          OLLA OUMAR 3 semaines

          Agadjavi dans l’expression de sa mauvaise foi légendaire sur ce forum . Ce scénario politico-judiciaire de toboula et dassigli est un mauvais polar digne des films produits au Nigeria.
          Nous nous ne doutons point qu’une fois les tribunaux saisis , la décision qui sera rendue va rétablir lehady soglo dans ces droits à la mairie de cotonou , et il a bien raison et pour des raisons justifiées administrativement de ne pas être exhibé en trophée par ce tonton macoute de toboula .
          Et puis filer à l’anglaise à la james bond comme l’a fait lehady soglo , à plus de panache , d’élégance que celui qui se débine , déguisé en femme dans le coffre d’une voiture

          • Avatar commentaire
            Agadjavidjidji 3 semaines

            Rien ne nous dit pour l’instant que Lehady n’a pas emprunté le même canal( malle arrière et cette fois déguisé en Kouvito) pour prendre la tangeante. Ce que je retiens des avis des Cotonois interviewés est que Lehady ne doit pas prendre le maquis si tant est qu’il ne se reproche rien. Aucune raison admnistrative ne justifie la couardise. Quand on est affublé et trainé publiquement dns la boue comme il l’est actuellement, la décence recommande de tout faire pour laver son honneur au prix même du sacrifice ultime, s’il le faut. Je souhaite vivement pour lui que tout ceci ne soit que vaine cabale mais il faut imperativement qu’il sorte de son trou pourqu’on ait au moins sa version des faits.

          • Avatar commentaire
            aziz 3 semaines

            Agadjavi..léhadi…est dans les bas fond de cotonou

            Sous des hautes herbes…ils disputes..les trous avec les rats et crabes…

            On met le feu…il sortira..forcement

          • Avatar commentaire
            Agadjavidjidji 3 semaines

            Aziz…

            J’avais eu exactement la même réflexion. Mais malheureusement, les battues opérées dans les bas-fonds et hautes herbes d’Akogbato n’ont rien donné jusqu’à présent. Je suggère qu’on mette sur pied une unité commando à cet effet avec pour ordre ” WANTED DEAD OR ALIVE” comme au Farwest.

            Il se sussure aussi qu’il a beaucoup d’amis du côté des Helvètes. Ca aussi c’est une piste sérieuse.

  • Avatar commentaire
    Helian 3 semaines

    Seul un coup de balai va nous sauver.

  • Avatar commentaire
    bito 3 semaines

    Tout simplement, nous ne sommes pas mûrs pour la démocratie, le pays ne donne la nausée, je ne suis pas étonné, nous sommes dirigés par un clan de ****, mais la faute au peuple béninois qui a toujours fait un mauvais choix

  • Avatar commentaire
    FFRANCK M MAKON 3 semaines

    J’AI SOUTENU TALON EN 2016 , MAIS SEULS LES IMBE.CILES NE CHANGENT PAS !
    J’AI ETE DANS LES NUAGES ET JE SUIS CONTENT A 1000 DEGRES DE VOIR NICEPHORE HERCULE SOGLO HUMILIER PUBLIQUEMENT TALON A LA PLACE DE L’ETOILE ROUGE LE 1ER AOUT EN REFUSANT DE SE LEVER POUR LE SALUER .
    OUI ET OUI , SOGLO EST BEL ET BIEN ASSIS POUR SALUER TALON QUAND TOUS LES POLTRONS ET [ NINKOU.NON ] SE SONT LEVE .
    DE TEMPS EN TEMPS , IL FAUT DE TELLES LECONS A TALON CAR L’EPISODE LEHADY EST UNE MAUVAISE ENTAME POUR CE REGIME QUI CONDUIT LE BENIN DANS LE CHAOS.
    DEPUIS 1960 , AUCUN REGIME N’A AUTANT DESTITUE LES MAIRES .
    LE TITRE [ De Yayi à Talon : les mêmes méthodes ] N’EST PAS FORT .
    IL FALLAIT ECRIRE :
    TALON PIRE ET PLUS VENTILATEUR QUE SON PERE YAYI !

  • Avatar commentaire
    Gombo offline 3 semaines

    On est en plein delire mafioso-autocratique… avec Talon et son clan de pieds nickeles…
    On repand dans l’opinion par des inuendo que LVS aurait vo-le et fui pour ne pas etre arrete…
    Mais nulle partvdans l’arrete de suspension ne parle t-on de detournement ou de vol…
    Un ministre de la justice qu n’est pas cense connaitre et encore moins reveler le dossier d’instruction informe le public qu’une procédure est ouverte sans que le prevenu -LVS- en ait jamais ete informe!
    Un avocatron promu ministre de la justice qui doit normalement ses mots et parler avec precision vient nous dire qu’il y a entrave a la justice quand aucune autorite judiciaire n’a donne le moindre ordre !
    Le meme avocatron se muant en juge d’instruction nous dit qu’il y a destruction de preuves, preuves de quoi il ne dit pas… des documents comptables seraient détruits… le domicile de LVS serait il un crematoire ?
    Les tickets de la mairie et les timbres sont ils archives au domicile du maire ?
    Decidement le Djogbenou qui parle de vent a propos des libertes est vraiment du vent lui meme !

    Si on veut lutter contre l’immpunite et la corruption, il faut confier les enquetes a des pros ( et non au clan cad dagnon) , laisser la justice enqueter en dehors de manipulations politiques, en respectant les droits de la defense, et les procedures administratives…

    Toute autre approche n’est que de la poudre aux yeux pour couvrir ses propres crimes !!!!!