Bénin : Jean-Claude Houssou décidé à relever les défis importants de son ministère

Bénin : Jean-Claude Houssou décidé à relever les défis importants de son ministère

Après trois semaines de congés, le gouvernement du Président Patrice Talon a repris du service depuis ce lundi 28 août 2017. Plusieurs défis attendent le ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines (Meem).

Bénin: Des lampadaires solaires dans 11 quartiers de Porto-Novo

C’est reparti depuis ce lundi 28 août 2017 ! Le Président Patrice Talon et ses ministres ont officiellement repris le travail. Même si tout ne s’était pas entièrement arrêté.

Ce qui est évident, c’est que les activités se poursuivent et chacun des ministres du gouvernement béninois a de sérieux défis à relever. Et particulièrement celui de l’Energie, de l’Eau et des Mines qui s’est exprimé, ce dimanche 27 août 2017, sur le plateau de la télévision nationale (Ortb).

En effet, l’importance de l’énergie pour les Béninois n’est plus à démontrer. Et le président Patrice Talon l’a si bien compris que dans son Programme d’Actions de Gouvernement (Pag 2016-2021), 760 milliards F.CFA sont prévus juste pour le secteur de l’énergie. Ainsi selon les explications du ministre Dona Jean-Claude Houssou, le dévolu est jeté sur la construction de centrales électriques modernes, sans oublier la réhabilitation de celles existantes et laissées à l’abandon.

En tout cas, plus de 500 Mw sont attendus à l’horizon 2021 afin de tourner définitivement  dos à la location de groupes électrogènes, et de faire des économies à l’Etat béninois. Mais les défis sont encore énormes. C’est vrai, le délestage a disparu du langage des Béninois, même si quelques coupures indispensables se signalent de temps en temps. Et le plus important est de rendre l’énergie vraiment disponible dans la durée, qu’elle soit de bonne qualité et à coût abordable pour les populations.

De l’eau potable pour tous…

Dans le domaine de l’eau, les défis sont également importants. Depuis le début de son mandat, le chef de l’Etat a décidé de donner l’eau potable à tous les Béninois avant la fin de son mandat. Soit pratiquement une décennie avant l’échéance fixée par les Nations-Unis qui ont décrété que l’Accès universel à l’eau potable devrait être une réalité en 2030. Et pour y arriver, le Gouvernement de la Rupture s’active déjà sur le terrain.

Les régions d’accès difficile à l’eau potable reçoivent une attention particulière. Notamment les Collines considérées comme une zone hydrogéologique difficile. Et depuis quelques semaines, le projet d’Adduction d’Eau Potable dans les Collines est lancé. De même, les travaux sur le barrage hydraulique de l’Okpara pour l’amélioration de la fourniture en eau potable sont en cours. En attendant le grand projet de plus de 16 milliards FCfa pour Parakou et son agglomération.

Le plus important est que tout se déroule comme prévu et  que les fruits portent la promesse des fleurs dans tous les secteurs. Et c’est là le grand défi que le ministre Dona Jean-Claude Houssou et ses collaborateurs promettent de relever. Et à l’en croire, la détermination et l’engagement sont sans équivoque. Pourvu que ces chantiers structurants et novateurs soient la préoccupation de tous et que chacun joue pleinement sa partition.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    Ce houssou a bien raison de s’agiter un peu , lui qui est sur un siège éjectable à l’annonce du remaniement ministériel ; son ” etchi eta ” ne suffisant pas ; lui qui n’a pas d’assise , de base électorale pour intéresser le croc.es de talon qui veut continuer de faire la politique avec ruse , rage , razzia sur l’argent volé des beninois , pour corrompre tout le monde sans être poursuivi