Bénin : Pag, des projets à réaliser à l’idéologie politique à promouvoir

Bénin : Pag, des projets à réaliser à l’idéologie politique à promouvoir

Après diverses tournées des membres du gouvernement, députés et autres personnalités, qui portait sur la sensibilisation du Pag, une autre phase semble se dessiner avec l’initiative du gouvernement de traduire le contenu du Pag en langues nationales.

Bénin: Des lampadaires solaires dans 11 quartiers de Porto-Novo

Un excès de promotion qui présente le Pag non plus comme un ensemble de projets à réaliser, mais bien comme une idéologie politique. Le programme d’actions du gouvernement en fera voir toutes les couleurs aux populations. Connu depuis le 16 décembre 2016 comme un ensemble de projets du gouvernement à réaliser au cours de son quinquennat, le Pag semble de plus en plus se transformer en une idéologie.

C’est l’initiative du gouvernement de procéder à la traduction du Pag en langues nationales qui inspire cette déduction. L’atelier consacrant cette initiative se tiendra du 12 au 13 août 2017 au Codiam à Cotonou. L’idée de traduire le Pag en langues nationales, découle certainement de l’ambition du gouvernement de rendre accessible au plan linguistique ce programme. Il faudra s’attendre à ce que les séances de sensibilisations qui ont été organisées par l’ensemble des membres du gouvernement, avec l’appui des députés favorables au régime, reprennent de nouveau avec cette fois comme outil de communication, les langues « locales » des régions.

Les meetings grand public reprendront donc. On est loin de comprendre qu’un programme qui présente l’ensemble des projets que le gouvernement veut réaliser pendant son quinquennat, fasse objet d’autant de promotion. Il s’agit là d’une démarche digne de l’ancien empire socialiste soviétique. Ici, des campagnes de sensibilisation étaient faites sur l’ensemble des Etats qui composaient l’empire, pour propager la doctrine communiste alors en vigueur, et qui constituait le soubassement de l’action politique des dirigeants.

Cette doctrine répandait la collectivisation des biens et la centralisation des décisions. Pour le cas du Pag, à moins que cela ait échappé à l’entendement des administrés, celui-ci reste et demeure cet ensemble de 299 projets à réaliser, dont 77 phares. Comment ces projets peuvent-ils faire objet d’autant de promotion, de tambourinement et d’explications tapageuses ? Seul le gouvernement peut expliquer cette reconversion alchimique du Pag. C’est d’ailleurs ce qui amène certaines personnes à s’interroger sur l’option du gouvernement à utiliser le Pag comme outil de propagande. Est-ce un moyen pour le régime de se réconcilier avec les populations, si déçues et choquées par les méthodes managériales du gouvernement ?

Toujours est-il que le régime du nouveau départ semble confondre ses objectifs. Puisqu’au lieu de poursuivre la promotion des projets, il devrait plutôt s’investir dans la recherche de financements pour entamer dès que possible la matérialisation de ces projets. Cette promotion continue du Pag a fait dire à certains observateurs que « le Pag reste un grand leurre que le gouvernement vend aux populations pour acheter leur sympathie ». Surtout qu’à ce jour aucune date concrète de réalisation n’a été avancée pour la réalisation de ces projets, en dehors des allusions vagues comme 2018, parlant du début de l’asphaltage des routes.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Soumanu 1 semaine

    On est en train de faire mijoter la sauce. Soyons patients le nouveau départ va apporter une vie meilleure. Si on traduit le PAG dans les langues nationales cela équivaut à un tiers de sa mise en oeuvre. C’est ce qu’on va nous servir pour faire le bilan

  • Avatar commentaire
    Kolarov 2 semaines

    Vous n’avez encore rien compris. Cessez de pleurnicher. C’est vous qui aviez réclamé la com dans ce pays. Voilà que vous êtes servis, et vous la ramenez. Votre attitude est l’un des traits de caractère de l’aigri.

    • Avatar commentaire
      Achille 6 jours

      Merci ils reclament la communication apeine on la leur sert et puis c’est des plaintes qui s’en suivent

  • Avatar commentaire

    Merci Napo, j’ai arrêté de commenter les agissements de ces piranhas qui nous gouvernent.

  • Avatar commentaire
    Attakoun 2 semaines

    Merci Antoine vraiment un coquille vide si tu veux travailler ‘il faut travailler vos mieux de bavarder. Soutenir pag c’est quoi ? C’est le signe de se lui qui ne veut rien faire
    Pag c’est un coquille vide

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 semaines

    C’est bien vilain ce qui se passe dans notre pays avec ce PAG qui n’est q’un instrument de propagande bi-don.

    La fois dernière à Savalou en présence de la ministre de l’Enseignement supérieure et de la recherche scientifique,natif du lieu, le sieur Aydjhi devant une foule immense rassemblée pour la circonstance expliquait entre autres aux poppulations combien de couches et Sous-couche la route qui va être construite entre Savalou Dassa-Zoumê et vers Kandi aura.

    On peut se demander, pourquoi vient-on ainsi abêtir les Populations en plein jour. Car que peuvent comprendre ces Populations des données technique de la construction d’une route pourque l’on puisse surfer de cette manière sur leur incrédulité.

    Une autre question est de se demander pourquoi ce gournement dit de rupture présente les projets à réaliser comme un dont que Talon fait de sa poche aux populations. Pourtant si réalisation il y a, ce sera avec les impôts que payent les Populations d’une part et avec les prêts contactés au nom du peuple et que des générations et des générations auront à Payer d’autre part.

    Quand l’autre disait: “voulez-vous de l’eau! yin wè!”

    Voilà Talon à présent qui martèle aux population: ” voulez-vous des routes? Yin die!”

    C’est pitoyable et c’est détestable pour un pays des hommes intelligents.

    C’est bizarre que Talon reprend à la lettre toutes les bêtises du régime défunt. Mettant ainsi à nu son incapacité notoire à imaginer, à créer et à inventer du nouveau au peuple qui l’a élu.

    Tous les membres du gouvernement passent leur temps à gongonner la propagande superflue maintenant qu’ils sont rattrapés par la mal-honnetété, la ruse et les men-songes qui entourent les actes de ce Gouvernement.

    Car quel investisseur viendrait investir dans un pays où c’est l’entreprise privée du Chef de l’Etat qui contrôle les récettes douanières.

    Quel investisseur viendrait investir dans un pays, où le Gouvernement contracte presque toutes les semaines prêts sur le marché pour Payer les fonctionnaires.

    Quel investisseur viendrait investir, quand il sait que le chef du gouvernement est embourbé dans les conflits d’intérêt.

  • Avatar commentaire
    Antoine 2 semaines

    Le Pag est une coquille vide. Il n’est que l’expression d’une mégalomanie politique.Pire, les investisseurs ne se bousculent pas pour le financer.