Les récentes séries d’attaques de la secte Bundu Dia Kongo sont en réalité une tentative de coup d’état. C’est ce que l’on peut retenir de la récente déclaration du gouvernement congolais. Les présumés putschistes ont ainsi été présentés à la presse ce mercredi.En République démocratique du Congo c’est la stupeur. Pour le gouvernement du président Kabila, les récentes attaques de la secte BDK seraient en réalité une tentative déguisée de coup d’état. Une trentaine de personnes dont 3 femmes ont ainsi été présentés aux journalistes comme les présumés putschistes

D’après les forces de l’ordre, les membres de la secte équipés de quelques armes artisanales, couteaux et autres étaient des rebelles qui voulaient renverser le président Kabila. Une version déjà décriée sur la toile par les opposants du président pour qui ce dernier veut à tout prix rester au pouvoir quitte à inventer des complots pour justifier son maintien.

Plus d’informations dans nos prochaines parutions.

3 Commentaires

  1. N´a t-il pas de courageux dans ce grand Congo, capables d´aller soulever cet énergumêne de Kabila de son fauteuil et l´exhiber au peuple congolais comme un butin?

  2. Hum , armes artisanales , couteaux pour faire un coup d’état , rigolos , ils ne veulent pas quitter le pouvoir oui

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire