Bénin : Signature de la convention de partenariat entre la mairie de Cotonou et le ministère du cadre de vie

Bénin : Signature de la convention de partenariat entre la mairie de Cotonou et le ministère du cadre de vie

Le ministre du cadre de vie José Didier Tonato et le maire de la Cotonou ont procédé dans la matinée de ce mardi 29 août 2017 à la signature de la convention-cadre de partenariat entre la municipalité de Cotonou et le ministère du cadre de vie et de développement durable.

Cotonou : Isidore Gnonlonfoun et Toboula dans le 7e arrondissement

C’était en présence du préfet du département du littoral Modeste Toboula. Une nouvelle ère de coopération s’ouvre entre la capitale économique du Bénin, Cotonou et le ministère du cadre de vie.

A en croire le maire par intérim de la municipalité de Cotonou, cette ville à statut particulier en signant de façon solennelle cette convention, vient ainsi de jouer pleinement sa partition afin que Cotonou se porte mieux. Il reconnaît que la gestion de proximité a été faite ces dernières semaines des incompréhensions, qui, progressivement seront dissipées. Isidore Gnonlonfoun a dit tout l’engagement de son conseil municipal pour cette convention du grand Nokoué, qui réunit les villes de Sèmè-Podji, Porto-Novo, Cotonou, Abomey-Calavi et Ouidah.

Tout en saluant la collaboration du conseil municipal, le ministre José Didier Tonato confie que les populations du grand Nokoué seront reconnaissantes au président Talon d’avoir pour une fois initié des projets majeurs, des projets structurants, parce qu’il veut sortir du saupoudrage. D’autre part, il mentionne qu’il faut mettre en place des projets qui soient de vrais leviers de l’économie nationale et de l’économie locale.

« Une collectivité locale ne peut être développée  en restant isolée de l’Etat central » a-t-il insisté.

Ces projets du Grand Nokoué, on le rappelle sont prévus dans le programme d’action du gouvernement.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Big 3 mois

    Voyez moi leurs têtes de cimetière. C’est pour célébrer votre “mariage incestueux” que vous avez enlevé l’ancien maire non