Soutien à Kemi Seba : Le franc Cfa brûlé à Cotonou hier

Soutien à Kemi Seba : Le franc Cfa brûlé à Cotonou hier

Des « jeunes panafricanistes » s’étaient donné rendez-vous hier, lundi 28 août 2017, à la place des Martyrs de Cotonou, pour exiger la libération de Kémi Séba, incarcéré au Sénégal pour avoir brûlé un billet de banque.

Relaxe de l’activiste Kemi Seba: La justice sénégalaise sauve la Bceao

Ils ont dénoncé l’impérialisme français et le mutisme des dirigeants africains qui sont complices du maintien des pays africains sous la domination occidentale, notamment celle française.

Cotonou a franchi hier lundi 28 août 2017, le pas d’une «marche irréversible» vers la sortie des pays africains du francs Cfa. Plusieurs jeunes se reconnaissant à travers le mouvement ‘’Non au franc Cfa’’, ont pris d’assaut la place du souvenir de Cotonou, ex place des Martyrs, pour manifester leur indignation suite à l’arrestation du Franco-béninois Kemi Seba, au Sénégal. Le ton des discours a montré  à souhait le niveau de fureur de ces jeunes qui s’engagent plus que jamais dans la lutte pour l’abolition du franc Cfa.

Une atmosphère faite de cris hostiles au franc Cfa, à l’ancien colonisateur qu’est la France, et aux présidents africains dont les pays utilisent encore le franc Cfa. Les virulents propos au sujet du franc Cfa ont débouché sur l’incinération de quelques billets. Un acte symbolique selon les jeunes, qui soutiennent que le franc Cfa n’est que du papier «sans aucune valeur». « Kemi Seba a été arrêté pour avoir brûlé du papier », s’est indigné Prince Boris Aké, qui exige que le président de ‘’Urgences panafricanistes’’ soit libéré. « Au nom de quoi Kemi Seba a-t-il été arrêté ? », se demande Sèmèvo Amadjidjè, premier ambassadeur du mouvement. « Si c’était un blanc, ce ne serait jamais arrivé. C’est parce que c’est un noir qui réclame la liberté », ajoute-il.

Au-delà de la libération de Kemi Seba

« A bas le franc Cfa ! », ont repris les «jeunes panafricanistes», pour dire tout leur engagement à mener à bout la guerre contre le franc Cfa. Ces jeunes répondant au nom des africains «exploités», au-delà de soutenir Kemi Seba et d’exiger sa libération, disent s’engager résolument dans la lutte pour l’abolition du franc Cfa.   «Que Kemi Seba soit libéré ou pas, la lutte pour l’abolition du franc Cfa devra continuer dans les rues de tous les pays de la zone Cfa », a insisté Prince Boris Aké. Le slameur Kmal Radji, engagé dans le combat, veut qu’il soit inscrit dans la droite ligne de la lutte menée par les anciens présidents panafricanistes, tels que Thomas Sankara, Sylvanus Olympio et autres, qui ont payé de leurs vies pour avoir touché le point sensible qu’est la question de la monnaie. Il invite les jeunes africains à se lever et rejoindre ce mouvement de lutte pour l’abolition du franc Cfa. Sèmèvo Amadjidjè soutient que le franc Cfa est le symbole du mépris, de la traitrise, et qu’il faut en finir avec lui.

« L’heure a sonné pour qu’on coupe le cordon ombilical qu’est le franc Cfa, entre les pays africains et la France », a lancé Damien Zinsou Dégbé. Les jeunes ont reçu le soutien de la Mère Jah qui les a invités à l’union, seul gage d’une victoire sur le franc Cfa. Petitement, le front anti Cfa se consolide à travers l’Afrique, et donnera à coup sûr lieu à l’affranchissement de notre Afrique, qui voit ses ressources siphonnées par le franc Cfa

Commentaires

Commentaires du site 17
  • Avatar commentaire

    Post de ALLOMANN

  • Avatar commentaire

    Il faut amener ces jeunes illettrés, dépourvus de la moindre culture, au Zaïre, au Zimbabwé, en Angola et, dans une certaine mesure en Guinée Conakry, …. vous verrez le miracle se produire…Ils vont tous rouler par terre pour demander à la France de revenir même prendre la direction politique et économique de nos Etats, devenus le patrimoine personnel de Chefs d’Etats écervelés…..

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 4 semaines

      Pourquoi agiter des épouvantails pour faire peur???
      Le Kenya, le Ghana le Maroc ont leur monnaie, et c’est des pays africains!!!
      Encore que l’occident est à la base de la déstabilisation du Zaire, et du Zimbabwe.
      La Guinée, c’est la France qui introduisait des faux billets guinéens pour déstabiliser l’économie.
      L’Afrique francophone actuelle a toutes les potentialités économiques pour avoir une véritable monnaie viable.
      Il suffira de limiter certaines importations pour soutenir la future monnaie.
      La compétence existe.
      Il faut finir avec le CFA.

  • Avatar commentaire
    Bill Ismaël 4 semaines

    Les billets feront brûler au temps de fois que les dirigeants africains seront partisans de l’intérêt français au détriment de celui de l’Afrique.
    A partir de cet acte, le débat est relancé qu’a jamais .
    Les pieds de la France est désormais mise à nu et beaucoup cherche à comprendre maintenant le combat de KEMI SEBA.

  • Avatar commentaire
    Karl 4 semaines

    Des ignorants oui. Ils sont en train de violer les lois de la nature « gbè sou ». Au lieu de brûler les billets, pourquoi ne pas s’en débarrasser et aller les remettre aux mendiants ou aux associations caritatives ? On verra alors de quoi ils vont vivre les jours à venir. Si je comprends bien Kemi Seba est Franco Béninois, on nous dit? Qu’il brûle d’abord son passeport Français et on va le prendre au sérieux.

    • Avatar commentaire
      L'argent du Vatican 4 semaines

      Ru n’as rien compris
      Rien du tout

    • Avatar commentaire

      Permettez moi d’être “flash” toi tu n’a rien compris du tout.tu es hyper arriéré

    • Avatar commentaire

      Karl si ton pied est gangrené tu amputera ta tête certainement !Si ce document n’était pas un obstacle à la liberté de mouvements dans les espaces, il y a longtemps qu’il aurait mis son passeport français dans les chiottes de l’histoire.

    • Avatar commentaire
      come 4 semaines

      Vous avez bien vu !

    • Avatar commentaire
      Bido 4 semaines

      Voila encore un ignorant qui traitre les autres d ignorant. Peux tu me dire seulement combien la France gagne chaque annee gratuitement grace au Fcfa. La reponse d aidera a comprendre l idee simbolique qui a annimé Keni Seba à bruler un 5000Fcfa. Penses tu que le Fcfa est reconnu quelque part dans sauf dans la Zone UEMOA. Donc une monaie sans valeur. Et qu est qu on fait avec un objet sans valeur..? S il te plait, t as une tete et utilise la en te renseignant avant de venir nous parler ici de “gbè su ” ici.

      Merci

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 4 semaines

    L’arrestation du Kémi est un grand service rendu à la cause de l’abolition du CFA.
    Une procédure sans mandat de dépôt, et une condamnation en sursis suffisaient pour sauver la face.

    La monnaie est une question trop sensible pour être débattue dans la rue.
    En revanche, c’est une question de souveraineté, et cette souveraineté appartient au peuple.
    Il est donc urgent que les responsables politiques écoutent le peuple qui s’exprime.
    Sans passion, mais avec une ferme conviction, je pense qu’il faut démanteler le CFA dans sa conception et dans son fonctionnement actuel.
    Je ne vois pas une autre alternative que d’écouter le peuple. La répression ne fonctionnera pas.
    Il faudrait tout simplement en un premier temps transférer tout le rôle que joue le trésor français à la BCEAO et son homologue de l’Afrique Centrale.
    Recruter des britanniques, suisses ou ceux du Luxembourg pour seconder les nôtres dans la transition.
    Le refus d’écouter le peuple serait suicidaire. Et va amplifier toutes les récriminations contre le colonialisme et ses vestiges qui perdurent.
    La France a intérêt a prendre les bonnes décisions à temps.
    Moi j’aime beaucoup ce pays pour accepter une rupture avec l’Afrique.

  • Avatar commentaire
    Tchité 4 semaines

    Et la lutte continue.

    https://youtu.be/5dIqWzNQiaw

  • Avatar commentaire
    aziz 4 semaines

    Une bande…de petits incultes,idiots,imbéciles,ignares avec un qi..proche de zero

    Des petits lascars avec si peu de moyens intellectuels.

    S’ils veulent des héros…en la personne d’un psychopathe..narcissique..mal dans sa peau..repris de justice et délinquant notoire…eh bine…ils ont raté

    Le panafricanisme ,et l’activisme…..c’est du concret..et celà se manisfeste..par ces grands capitaines d’industries..qui eux créent de la valeur ajoutée,de l’emploi…et investissent dans le social..

    Petits bandes cretins….

    Il fallait les encercler,fermer tous…les issus…et leur envoyer quelques nervis et bidasses…pour les mater…et les envoyer tous vers la pendjari…pour etre utiles..à la nation

  • Avatar commentaire
    Un contributeur 4 semaines

    Une Bande d ercervellés qui ne comprennent rien vraiment de ce qui se passe ni de ce qu il faut faire. Ce sont des coups d epee dans l eau. Rien ne se passera et en tout cas pas de cette façon. On ne le redira jamais assez, la monnaie a elle seule ne suffit pas a créer de la richesse. Battons nous d abord pour la bonne gouvernance!!! L exemple du naira, du zaire, du Zimbabwe sont encore la….
    Pffff….

    • Avatar commentaire
      Bido 4 semaines

      Toi meme tu sais pourquoi tu caches ton simplement parce tu n as pas d idee. Tu prends l exemple du Zimbabwe et je pose deux questions:
      Est ce tu sais ce qu on appelle “embargo” et penses tu que si toute l afrique avait une unique les exemples que tu cites allaient se produire.?
      Je t informe que c est l Allemangne qui a le controle de l Euro et c est ça qui conforte sa position dominante dans l union europeenne.

    • Avatar commentaire

      bonne remarque

  • Avatar commentaire
    Un contributeur 4 semaines

    Une Bande d ercervellés qui ne comp