Manifestations au Togo : condoléances du gouvernement aux familles des victimes

Manifestations au Togo : condoléances du gouvernement aux familles des victimes

Les événements tragiques qui ont lieu au Togo ne seront pas oubliés de sitôt par les populations. Si pour l'heure le nombre de personnes décédées suite aux affrontements avec les forces de l'ordre varie suivant les versions, on dénombre des dizaines de blessés et de nombreuses arrestations.

Présidentielle au Rwanda: Kagame critique les diplomates étrangers

La journée du dimanche a été finalement moins tendue que celle du vendredi. La situation a été très calme dans plusieurs villes y compris celle de Sokodé où on a dénombré plus de victimes dans la journée du samedi. Toutefois, à Lomé, la capitale, la situation a été un peu tendue dans la matinée de ce dimanche.

Des centaines de personnes ont tenté selon l’opposition d’organiser une nouvelle marche avant d’être dispersée par les forces de l’ordre. Face à la situation tendue de la veille et aux nombres de victimes, le gouvernement togolais a décidé de présenter de manière laconique ses condoléances aux familles de victimes dans un communiqué rendu public dans la soirée de ce dimanche.

Mais ce qui a ulcéré les internautes togolais c’est le fait que l’annonce des condoléances a été quasiment dissimulée dans celle de l’ouverture d’une enquête judiciaire à Sokodé :

« La justice a immédiatement entamé des enquêtes pour situer les responsabilités parce que ce n’est pas admissible. Il y a eu 57 blessés du côté des forces de sécurité et 20 du côté des manifestants, plus deux morts. Le gouvernement tient à présenter ses condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés » a déclaré Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale.

Du côté de l’opposition on parle de plus de dix arrestations de leaders à travers tout le pays.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Hum ,avouhan , aprés ta diatribe virulente , la journée ne doit plus être bonne hein!
    Et puis il est toujours bon de crier ” aux armes , citoyens à 6000 km du Togo ! Descends prendre ta part de gaz lacrymogène et de coups de gourdin des soldats kabyès pour la plus part

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    De toute façon…je trouve scandaleux..que ce peuple frère soit pris en otage par une famille…depuis 1963

    Comme d’ailleurs certains pays en afrique centrale..

    Les dégager..me parait plus urgent que l’histoire du fcfa…

  • Avatar commentaire
    Avouhan 2 mois

    Non mais c’est une blague!…En tout cas c’est une plaisanterie de très mauvais goût qui frise la provocation et vient narguer une fois de plus les manifestants, les blessés puis les familles des victimes.
    Qu’une manifestation soit interdite soi-disant est un fait. Toutefois si les organisateurs décident de maintenir la manifestation (ce qui arrive en cas de désaccord sur la date et l’itinéraire de la manifestation) alors le ministère de l’intérieur (l’Etat) doit mettre en place un dispositif sécuritaire pour encadrer la manifestation et éviter tout débordement notamment avec ceux qui viennent pour casser (pour en découdre avec les forces de l’ordre) et non pour manifester car manifester est un droit. On manifeste pour exprimer son mécontentement. Or ce n’est point ce que nous avons vu s’agissant ce weekend de la manifestation qui a eu lieu à Agoé-Nyévé quartier nord de Lomé sur la route d’Atakpamé. Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour vous rendre compte par vous même de la sauvagerie et de la brutalité de la Police et de la Gendarmerie Togolaise.

    http://www.benininfo.com/_articles/19081701.html

    Les tirs de gaz lacrymogène des forces de l’ordre en direction des manifestants sont des tirs tendus. Faut-il rappeler que l’aire de manifestation n’est pas une aire de tirs et encore moins un stand de tirs sur tout ce qui bouge car cette façon de faire est strictement interdite lors des manifestations.

    Que le gouvernement Togolais vienne de manière éhontée puis dans un discours laconique présenter des condoléances en guise d’excuses est une chose que nul peut accepter car cela voudrait dire ceci:”On vous a frappé, on a tué vos enfants, on vous a bien tabassé, maintenant c’est fini; tenez chacun une sucette et ne pleurez plus”.Non mais vous vous rendez compte? C’est extrêmement grave.

    Eh bien moi je dis non. S’il en est ainsi alors “Aux armes Citoyens”!… Prenons tous une Kalash (car les soldats Togolais ne sont pas plus nombreux que la population Togolaise) et finissons en avec ce régime de terreur des Eyadéma père et fils qui étouffe, qui avilit, qui brise dans le sang et dure depuis des générations.
    Le salut du peuple Togolais ne viendra pas de l’extérieur. Tant que le régime en place servira les intérêts de certaines puissances colonisatrices, eh bien ce sera toujours le statut quo au Togo et rien ne bougera. C’est au peuple Togolais tout entier de se lever comme un seul homme pour bouter hors d’état de nuire ce régime de terreur des Gnassingbé.

    Aide-toi et le ciel t’aidera dit-on.

    Bonne journée

    • Avatar commentaire
      Avouhan 2 mois

      Ah oui j’avais oublié. A l’adresse de tous ceux qui vont manifester sachez ceci: Lorsque vous allez manifester, prenez toujours avec vous un sac à dos. Dans ce sac à dos tacher de disposer impérativement d’un foulard et d’une bouteille d’eau.
      Lorsque les forces de l’ordre ouvriront le bal des gaz lacrymogènes, eh bien imbibez votre foulard d’eau et nouez-le autour du nez et de la bouche. Ceci vous empêche de respirer l’odeur piquante et suffocante des gaz lacrymo. En effet l’eau contenant de l’oxygène (H2O), l’oxygène de l’eau vous protège et vous permet de respirer sans gêne et tenir plus longtemps lors de la manif.

      A bon entendeur, salut!