5e congrès ordinaire à la Cstb: Les militants formés sur la ligne syndicale de la confédération

5e congrès ordinaire à la Cstb: Les militants formés sur la ligne syndicale de la confédération

En prélude à la tenue de son 5e congrès ordinaire débutant ce jour, vendredi 08 septembre 2017, la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (Cstb), a organisé hier, un séminaire de formation à l’endroit de ses membres.

Les enseignants retraités du Bénin se mettent en association

L’objectif est de consolider la connaissance de la ligne syndicale de cette confédération chez ses membres, pour une transition efficace. La Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (Cstb), organise aujourd’hui et demain, son 5e congrès ordinaire. A l’issue de ce congrès, un nouveau bureau prendra la direction de la confédération pour les prochaines années.

A cet effet et pour permettre une bonne continuité dans la lutte pour l’émancipation des peuples, la confédération a organisé hier, un séminaire de formation au profit de tous ses membres. Le thème de la séance était : Ligne syndicale de la Cstb. Selon le secrétaire général confédéral, Paul Essè Iko, ce séminaire est une première pour l’organisation. Il s’agit, à la veille du tournant important que connaîtra la Cstb dès demain avec le changement de bureau, de permettre aux militants de la confédération de maîtriser la ligne syndicale de la confédération, basée sur la défense des intérêts des pauvres.

Les pauvres qui sont d’ailleurs majoritaires de part le monde. Pour le secrétaire général qui va passer la main dans quelques heures, il est nécessaire que les membres de la Cstb continuent de se battre dans la ligne syndicale que s’est fixée l’organisation, une ligne syndicale qui doit faire leur fierté. Il a d’ailleurs averti ceux qui lui succéderont que les divers actes qu’ils poseront seront scrutés, afin de déterminer si oui ou non ils respectent cette ligne syndicale chère à la Cstb.

Pour permettre à tout un chacun d’avoir une idée précise de ce qu’est la ligne syndicale de la Cstb, une communication spéciale a été donnée pour l’occasion, et a été animée par Moïse Sèdjro, l’un des tout premiers membres et exemple vivant de la mise en œuvre de la ligne éditoriale. Dans sa présentation, Moïse Sèdjro a conté aux séminaristes les conditions dans lesquelles a vu le jour en 1982, dans la clandestinité et en pleine révolution, la confédération syndicale qui est la leur. Le communicateur a également relaté à son auditoire les comportements qu’ont eu à la tête de la Cstb les différents responsables qui se sont succédé.

Les écueils et difficultés qui ont parsemé l’existence de la confédération, n’ont pas non plus été omis. Selon Moïse Sèdjro, les problèmes que la Cstb a rencontrés sont essentiellement dus à sa ligne syndicale. En effet, créée en période d’absence de liberté, la Cstb a pris pour mission le renversement du pouvoir de la bourgeoisie. Ce qui lui a valu beaucoup de mésententes avec les pouvoirs qui se sont succédé à la tête du pays. Mais qu’à cela ne tienne, la vision de la Cstb reste noble, car elle vise à aider les populations à s’émanciper et à devenir elles-mêmes. Aussi, le communicateur a t-il exhorté tout un chacun à continuer la lutte.

Au cours de la cérémonie, un hommage a été rendu aux anciens responsables de la Cstb, vivants comme non vivants. Il faut noter que ce séminaire a eu lieu au moment même où les négociations centrales syndicales-Gouvernement ont commencé. Le torchon brulant entre le gouvernement et la Cstb, cette dernière a préféré ne pas prendre part aux assises

Commentaires

Commentaires du site 0