Bénin : Plus de 400 habitants adressent une pétition à Adrien Houngbédji

Bénin : Plus de 400 habitants adressent une pétition à Adrien Houngbédji

Situé à Godomey dans la commune d’Abomey-Calavi, le quartier Sèloni-Fandji n’existe plus aujourd’hui à la suite du vote de la loi N° 2015-01 du 06 mars 2015, sur les unités administratives par l’Assemblée nationale.

Limitation des naissances en Afrique: Houngbédji contredit Macron et la CEDEAO

Depuis les dernières élections, cette situation suscite des mécontentements et des grincements de dents dans le rang des populations habitant cette localité de la commune d’Abomey-Calavi. Les populations, plus de 400 personnes, ont adressé une pétition à la deuxième personnalité de l’Etat, à travers l’institution parlementaire qu’il dirige.

Dans la pétition citoyenne, les populations mécontentes demandent la réhabilitation de leur quartier Sèloni-Fandji. Selon leur argumentation, le quartier Sèloni-Fandji a toujours existé avant l’avènement de la loi N° 2015-01 du 06 mars 2015, et participe régulièrement aux différentes élections organisées dans notre pays. Aussi, déclarent-ils que cette situation crée d’autres situations belliqueuses, notamment entre les populations de Sèloni-Fandji et celles du village de Sèloni-Dazounkpa, dans l’arrondissement de Pahou, commune de Ouidah.

C’est pour cette raison qu’elles demandent l’arbitrage de la représentation nationale, aux fins du vote d’une loi rectificative portant correction de cette suppression. La commission des lois a été saisie hier à l’hémicycle, au fond et celle des affaires sociales pour avis.

Commentaires

Commentaires du site 0