Clap ivoire 2017 : Le Bénin remporte le prix spécial du jury

Clap ivoire 2017 : Le Bénin remporte le prix spécial du jury

Après une semaine de compétition avec des jeunes réalisateurs d’autres pays africains, au festival Clap ivoire 2017 qui s’est tenu à Abidjan, Ganiath Yaya revient au Bénin avec le prix spécial du jury.

Bénin : « Le vodoun n’est ni une religion, ni le diable ni le mauvais’’ selon Dodji Amouzouvi

La réalisatrice béninoise Ganiath Yaya, a réussi à gagner le cœur du jury à la 17e édition du festival de court métrage Clap ivoire, en Côte d’Ivoire. Le prix spécial du jury d’une valeur de 700.000 F CFA lui a été décerné samedi dernier, pour son film «Mon androïd».

C’est une fiction dans laquelle elle met en exergue les conséquences d’une mode mal gérée. Il s’agit notamment du fait que la jeunesse s’accroche aux androïd, et manquent de temps pour l’essentiel.

Outre la cinéaste béninoise, d’autres réalisateurs venant d’autres pays ont pu inscrire leur nom dans le palmarès Clap ivoire 2017.  Le grand prix Kodjo Ebouclé et ceux du public, de la meilleure interprétation féminine, du meilleur son et la bourse

canal+ du suivi, ont été remportés par la réalisatrice sénégalaise Khadidiatou Sow, pour son film «Une place dans l’avion». Le prix de la meilleure interprétation masculine, celui du Meilleure scénario, de même que le prix de la meilleure fiction -prix Uemoa-, sont revenus au film «Pile à l’heure», réalisé par Mariam Doumbouya, une Ivoirienne. Gilbert Djoliba Bararmna Boukpessi d’origine togolaise, quant à lui, remporte le 2e prix fiction de l’Onac Ci, et le prix national du cinéma Majestic, avec son œuvre titrée «Brigitte».

Le meilleur documentaire et le prix de l’intégration sont partis au Niger, grâce au film «Nos faiseurs de bonheur» d’Oumarou Kadyr Koda. Le Mali s’en sort avec le 2e prix documentaire Onac Ci, et le prix national majectic documentaire, par le biais de la réalisatrice Hawa Aliou Ndiaye, qui a présenté «L’absence», son film.

Commentaires

Commentaires du site 0