La Plateforme Médias et Santé du Bénin se donne une existence légale

La Plateforme Médias et Santé du Bénin se donne une existence légale

La Plateforme Médias et Santé du Bénin (Pms/Bénin), a tenu son assemblée générale constitutive le vendredi 25 août 2017, à la maison des médias Thomas Mègnassan à Cotonou.

Bénin : La Plateforme Médias et Santé obtient le soutien du ministre Alassane Séïdou

C’était pour se conformer aux textes et se donner une existence légale, à en croire la présidente du comité d’organisation, Makéba Tchibozo. A ses dires, la Pms/Bénin est en réalité un creuset de journalistes spécialistes des questions de santé, en exercice depuis avril 2016.

Elle est née à la suite des bases de réflexion jetées lors d’un déjeuner d’échanges, entre les professionnels des médias et l’ex représentant résident au Bénin de l’Organisation mondiale de la santé, Docteur Pierre M’Pelé Kilebou à Cotonou, s’est rappelée la Première vice-présidente de l’Union des professionnels des médias du Benin (Upmb), Zakiath Latoundji. Elle s’est réjouie de ce que ces bases de réflexions aient été consolidées par ce groupe de journalistes, et s’est montrée d’autant plus heureuse qu’il s’agit d’une plateforme de journalistes spécialisés dans un domaine précis. Car, c’est à l’en croire le combat et le vœu de l’Upmb.

Au cours l’Ag, les membres de la plateforme ont procédé à la relecture et à l’amendement des textes de l’association. Ils ont également élu un bureau de 5 membres pour un mandat de 3 ans renouvelable une fois. Ce bureau est présidé par Makéba Tchibozo, suivie de Victorin Fassinou au poste de secrétaire général. Juliette Mitonhoun et Flore Nobimè s’occupent respectivement de la trésorerie générale et du secrétariat à l’information et à la communication. L’équipe dispose d’un secrétaire à l’organisation en la personne de Jonas Hounmanou. Ce bureau sera assisté de deux commissaires aux comptes, que sont Désiré Gbodougbé et Christian Sossou.

Au terme de l’élection, la présidente a promis que la Pms/Bénin ne sera pas une association de plus, mais qu’elle tirera son épingle du jeu de par la qualité des productions de presse de ses membres. Elle a notifié que la structure reste ouverte à tous journalistes s’intéressant aux questions liées à la santé.

Commentaires

Commentaires du site 0