Chaos en Libye : l’UA critique les initiatives solitaires d’Emmanuel Macron

Chaos en Libye : l’UA critique les initiatives solitaires d’Emmanuel MacronMoussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'UA

Réunis à Brazzaville lors d'un mini-sommet sur la Libye, des hauts responsables de l'Union africaine ont critiqué de manière à peine voilée les initiatives solitaires du président français Emmanuel Macron qui tente de résoudre la crise en Libye. Les détails dans cet article.

France/Afrique : « Négocier rapidement un protocole de sortie du Cfa avec Macron » selon Iréné Agossa

Denis Sassou-Nguesso, président du comité de haut niveau de l’Union africaine sur la LibyeMoussa Faki Mahamat, président de la commission de l’UA ont tous les deux manifesté (sans le nommer) leurs réserves quant à l’attitude du président français Emmanuel Macron sur le dossier libyen. Ils ont dénoncé les “dissonances des interventions extérieures” sur le dossier libyen.

En effet, M. Macron a organisé il y a quelques semaines une réunion sur la Libye avec quelques responsables triés sur le volet. Seul hic, parmi ces responsables, ne figurait aucun représentant de l’Union africaine qui a pourtant pris les devants bien avant l’arrivée du nouveau président français au pouvoir. Une situation qui semble irriter les responsables de l’UA mais aussi de la commission désignée par l’organisation sur ce dossier.

« Rien n’est plus nuisible à nos efforts de solution de la crise libyenne que la contrariété des agendas et des approches des intervenants (…) Je voudrais par la voie la plus audible exprimer la forte opposition de l’Afrique à cette contrariété et ces dissonances des interventions, approches et agendas extérieurs  » a lancé M. Moussa Faki Mahamat 

Ce dernier a également indiqué à la France, mais aussi à la communauté internationale que l’erreur de 2011 (le fait d’avoir ignoré les avertissements de l’UA) devrait être évitée cette fois-ci. Il sera également rejoint par le président congolais qui a insisté sur le fait que, du côté africain, il n’y a pas d’agenda caché.

Commentaires

Commentaires du site 12
  • Avatar commentaire
    Passalet 2 semaines

    Moussa Faki n’a rien à dire. C’est un pur produit de la dictature de Deby. Lui et Deby ce sont les oiseau de même plumage. Il dit ce que son maître Deby lui dicte. C’est une honte.

    • Avatar commentaire
      Gnagne Yadou Maurice 2 semaines

      Et toi, tu n’as rien à foutre dans les palabres africaines!

  • Avatar commentaire
    Analyste 2 semaines

    L’UA ne peut pas être considéré comme interlocuteur crédible si elle:
    – n’est pas financièrement autonome
    – ne démontre pas clairement son leadership sur le terrain par des actions et surtout des résultats

  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 semaines

    Actions, il manque d’actions. Critiquer, tout le monde peut le faire. Où sont les actions concrètes envers ce pays Africains. Pis, ce sont les mêmes dirigeants Africains; Yabo y compris qui ont vendu l’ancien guide qui avait fait de son pays un paradis sur terre.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 semaines

      “l’ancien guide…avait fait de son pays un paradis sur terre” Hum, hum… Faudrait avoir l’avis des lybiens qui étaient en taule sous son régime; les familles de ceux qui se sont faits fumer (1269 prisonniers) dans la prison d’Abou Salim

      • Avatar commentaire

        J’en connais que font pire que cela en Afrique, même en temps de démocratie. 1269 prisonniers contre plusieurs millions d’autres qui vivent en paix, loin de l’indigence noire, votre commentaire m’étonne tout de même

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon 2 semaines

          “1269 prisonniers politiques abattus comme des chiens, pendant trois heures du haut des murs de la prison d’Abou Salim…un paradis sur terre…”. Votre commentaire étonne tout le monde.

          “J’en connais que font pire que cela en Afrique” Je ne savais pas que le paradis sur terre s’évaluait en comparaison avec le pire.

          Attendez d’être pris pour cible par des gens que vous ne pouvez pas atteindre on en reparlera.

          • Avatar commentaire
            Tchite' 2 semaines

            Son pays était économique ment le plus et du point de vie soins et santé le plus avancé sur le continent. En plus, I a pu réunir toutes les tribus divisée de son pays. Il ne faut pas oublier que le tribalisme est un mal encore palpablesur contcontinent.

  • Avatar commentaire

    La France doit faudre la foutesse .

  • Avatar commentaire
    Barry 2 semaines

    Les africains seront toujours inaudibles.L’UA n’a pas l’autonomie financière .C’est l’ U E qui finance à 80% la commission.
    Dans ces conditions Macron n’a pas besoin d’autorisation pour parler aux libyens.
    C’est comme ça .

  • Avatar commentaire
    aziz 2 semaines

    C’est ce qui m’énerve avec..ces gens là..

    Jamais aucune autocritique sur leurs soi disantes actions dont on ne voit pas la pertinence

    Des reunions par ci par là..des palabres inutiles…incapables de se prendre en charge et assumer…une fois pour toute

    Ce fut le cas…en cote d’ivoire,au mali…et aujourdhui la lybie..la france se voit d’intervenir

    Si macron ne les a pas associés…c’est qu’il sait que celà n’en vaut pas la peine

    Nous avons encore du chemin à faire et c’est dommage

  • Avatar commentaire
    GBONON 2 semaines

    C’est comme ça agit la France. Chaque Président français veut se faire valoir à l’extérieur. Surtout n’accepte jamais que les problèmes africains soient réglés par les africains. Qui a mis le chaos en Libye? Que cette fois ci l’UA s’impose avec vigueur pour le respect de notre organisation panafricaine.