Loi sur le foncier bâti : Les clarifications de l’ordre des architectes et urbanistes du Bénin

Loi sur le foncier bâti : Les clarifications de l’ordre des architectes et urbanistes du Bénin

Reçu par la télévision nationale, le secrétaire à l’information de l’ordre des architectes et urbanistes du Bénin, Noukpo Jean-Paul Houndeffo a donné les raisons de l’utilité de cette loi qui va encadrer le mode d’utilisation et d’occupation des sols en République du Bénin.

Bénin : Un policier et un militaire accusés de braquage par l’acteur Oncle bazar

Reconnaissant que la population béninoise est très attachée au foncier du fait qu’elle a une propension très poussé à l’achat des terres et à leurs mises en valeur. Ce qui semble une préoccupation majeure.

Le responsable à l’information assure que la promotion immobilière est très en vogue au Bénin et mal cadré, d’où l’obligation pour le gouvernement de prendre ses responsabilités pour assainir ce milieu porteur. « Le foncier bâti est une garantie bancaire, une caution bancaire et garantit à la population active une retraite paisible », soutient Noukpo Jean Paul Houndeffo avant de préciser que la loi repose sur trois axes prioritaires à savoir la bonne mise en œuvre, la sécurité ; la qualité et la durabilité des ouvrages. Le volet économique est également pris en compte, notamment la sécurité de l’investissement qu’il soit public ou privé, qu’il appartient aux nationaux ou aux étrangers.

Par ailleurs, les logements sociaux qui constituent une priorité pour l’Etat sont aussi concernés. L’hôte de la télévision nationale a fait savoir que la loi est à l’étape de l’étude de la relecture par toutes les parties. « C’est un texte transversal qui vise à fédérer toutes les dispositions existantes qui sont aujourd’hui caduques », a-t-il confié. Plus loin, il souhaite que la dimension de la composante durable et de protection de l’environnement soit ajoutée.

Le secrétaire à l’information Jean-Paul Houndeffo très rassurant a insisté sur le fait que cette nouvelle la loi ne vise pas à exproprier ou à réprimer les populations, mais à rendre cohérent le cadre de vie.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Jean 5 jours

    Jusqu’à quand la censuré?