Lundi du service : Les réseaux sociaux et le service public au Bénin

Lundi du service : Les réseaux sociaux et le service public au Bénin

«Mais il est où notre Ministre de l’Information? Il n’est ni sur Facebook, Twitter, Snaptchat, Nairaland, Whatsapp, 2go, Instagram, Tinder »

Lundi Du Service

Ce tweet, par un Nigérian cette semaine, a fait rigoler plus d’une personne. Mais au delà de ce questionnement et des nombreuses réactions, ce qui en ressort est la nécessité pour les institutions publiques de nos pays à comprendre les enjeux de la communication moderne, des réseaux sociaux.

En effet, l’ère de la communication digitale a aussi révolutionné notre façon de travailler, de faire du business et de rester en contact avec les usagers, consommateurs, clients et citoyens.

Twitter, Google, Youtube, Instagram ont les abonnés les plus importants et il est dommage de ne pas utiliser ces boulevards pour communiquer plus efficacement…et ceci est valable même pour les institutions publiques. D’ailleurs si vous êtes dans un secteur commercial et êtes absents des plateformes sociales, vous perdez beaucoup d’opportunités de faire croître votre business.

Nous sommes aujourd’hui dans le « rapide » et l’accès à l’information a beaucoup évolué.  Les jeunes qui représentent la grande majorité de nos populations passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux et reçoivent des informations instantanément tout au long de la journée sur leurs smartphones (téléphones intelligents).

Bien qu’ils s’appellent «sociaux», les réseaux sociaux ont un rôle et un impact conséquent sur les images, les marques, les institutions et même les pays.

La semaine dernière par exemple, en cherchant des informations sur le site de la Présidence du Bénin, je me suis rendue compte que le dernier rapport du Conseil des Ministres du Bénin datait du 21 Juin…et on était en Septembre.

Que vous soyez dans le privé ou le public, vous n’avez plus le choix. Les réseaux sociaux vous permettent de rester plus proches de vos clients, de vos usagers. Nos autorités et administrations sont au service du citoyen et devraient être, aussi, en mesure de communiquer plus sur leurs actions.

Au Rwanda où j’ai longtemps vécu et travaillé, la performance de l’administration est aussi basée sur sa capacité à être à l’écoute des citoyens. Mon entreprise www.theservicemag.com utilise Twitter et Facebook comme pont ou relai entre les usagers et les administrations publiques et privés. Le bon ou mauvais service reçu dans n’importe quel bureau du pays est relayé instantanément sur nos plateformes. Les Ministres, Directeurs de sociétés ou autres cadres sont souvent appelés à répondre aux usagers sur les plateformes sociales. Les services tels la santé, la police, les administrations locales, les Ministères et bien d’autres utilisent effacement les réseaux sociaux.

Bien évidemment, il ne suffit pas seulement d’avoir un compte sur les réseaux sociaux pour paraître « in » ou « branché ». Il est primordial d’apprendre à engager la conversation continuelle avec le public avec un contenu de qualité que ce soit pour des publications simples, des photos ou des vidéos. Il est d’ailleurs conseillé de confier cette mission à un Community Manager, une personne ressource qui saura gérer vos pages avec plus de tact et de professionnalisme et créer une riche interaction avec le public.

Au Bénin aujourd’hui, les ministères et autres institutions publiques devraient avoir tous leur présence numérique avec des pages Facebook officielle ou de profils sur Twitter et servir d’espace de dialogue et des lieux d’écoute et de diffusion. Je ne voudrais pas citer de noms ici mais regardez les comptes Twitter de nos Ministres et vous comprendrez à quel point certains sont entièrement largués.

Chers responsable de sociétés ou d’institutions, il est temps de créer aujourd’hui et de maintenir la proximité avec les clients, consommateurs, citoyens. Vous serez surpris de voir à quel point le public peut vous accompagner dans la vulgarisation des offres et services de vos institutions. N’ayez pas peur des réseaux sociaux, au contraire, utilisez les pour vous rapprocher de vos usagers.

Agréable semaine d’accessibilité aux réseaux sociaux de nos administrations.

L’auteur est Consultant, Formateur en Qualité de Service. Elle est aussi Directrice de Publication de www.theservicemag.com

Sandra Idossou
Publisher/CEO
Kubaho Plaza, KG 7 Avenue, Kigali, Rwanda
Rwanda +250 78 830 8559
Congo Brazzaville +242 06 878 98 53
Benin +229 63 10 9595
www.theservicemag.com
Knowledge is Power

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    gombo offline 3 jours

    ministre de l’information ?
    on ne trouve ce titre et ce ministère que dans les autocraties…
    l’information n’a pas a être gérée par un ministere…
    la presse libre diffuse l’information a travers les medias adéquats…
    tout ce qu’on demande au gouvernement c’est de laisser les journalistes faire leur travail, de leur faciliter l’access aux sources publiques…
    pas besoin de propagande ni sur papier , ni sur Facebook ou twitter comme le fait Kagamé l’autocrate qui masque son etouffement de la liberte de la presse par un deluge de post sur twitter et Facebook…
    Quelle proportion des 10 millions de beninois -meme jeunes- conuslte régulièrement Facebook ou twitter… voire a les moyens de se payer les recharges internet pour se connecter…