Lutte contre la fraude et la corruption au Bénin: sensibilisation du MCA

Lutte contre la fraude et la corruption au Bénin: sensibilisation du MCA

Le millénium challenge account en collaboration avec l’ambassade des Etats-Unis près le Bénin, a initié un atelier de trois (03) jours au profit de plusieurs acteurs sur la lutte contre la fraude et la corruption en République du Bénin.

Surveillance des frontières : Les Etats-Unis renforcent 152 policiers béninois

Les travaux de cet atelier ont été officiellement lancés hier 26 septembre 2017 à l’hôtel Azalaï de Cotonou. C’était en présence du ministre d’Etat en charge du Plan et du Développement, et du chef de la délégation américaine au Bénin. L’atelier de sensibilisation sur la lutte contre la fraude et la corruption en République du Bénin a été lancé hier à l’hôtel Azalaï de Cotonou, en présence d’autorités américaines et béninoises.

Cette rencontre qui va durer trois jours et qui prend fin demain, vise à familiariser les employés du Millénium Challenge account (Mca), leurs partenaires ainsi que les acteurs clés du programme, avec les directives du bureau américain pour l’éthique gouvernementale, dans le cadre de la lutte contre la fraude et la corruption. Dans son message, l’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin Lucy Tamlyn, a fait savoir aux participants que durant les trois jours ils apprendront que ces principes du droit américain régissent sa propre conduite et celle des employés de l’ambassade. Parce qu’en tant qu’employée du gouvernement fédéral, elle est assujettie à une obligation essentielle de service public qui stipule que tous les employés « doivent signaler les gaspillages, la fraude, les abus et la corruption aux autorités compétentes ». C’est pour cette raison qu’elle a invité chacun à participer aux efforts de lutte contre la corruption, afin de garantir la bonne exécution du programme Mca, et ouvrir la voie à un avenir meilleur pour le Bénin.

En procédant au lancement officiel de l’atelier, le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a rappelé que la lutte contre la corruption et l’impunité sont des critères clés d’éligibilité aux programmes Mca. En 2013, l’éligibilité de notre pays aux ressources du Mcc a été suspendue du fait de résultats non satisfaisants dans ce domaine. Le 2e Compact qui est en cours d’exécution a été obtenu et il est donc impérieux de maintenir une veille permanente afin de soutenir et d’améliorer la dynamique de progrès sur cet indicateur.

« Ma présence ici à vos côtés a donc un double sens. D’abord, il s’agit de m’associer à une initiative dont l’esprit et la lettre sont conformes aux engagements du Gouvernement. Ensuite, comme vous le savez je me suis un peu intéressé à la corruption par le passé. De ce fait, j’en suis arrivé à la conclusion que pour lutter efficacement contre la corruption, il faut entre autres changer l’attitude des populations face au phénomène », a laissé entendre le représentant du gouvernement.

Il n’a pas manqué de réitérer son plein satisfecit quand à cette formation du Millennium Challenge Corporation et appeler à sa régularité

 

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    mme lucy…s’adresse particulièrement aux gens comme agadjavi…

    Un point c’est tout

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    C’est peut-être un message adressé aux vo.leurs , pilleurs du benin qui sont aux affaires en ce moment , et le comble en présence du tordu de PIK

  • Avatar commentaire
    Karl 3 mois

    Le premiers corrupteurs au Bénin ce sont le politiciens et autres membres du gouvernement. La dernière preuve: les sous qui circulent actuellement au parlement. Suivez mon regard.