Nigéria : Nnamdi Kanu, Chef des indigènes du Biafra, accuse Buhari d’avoir voulu l’assassiner

Nigéria : Nnamdi Kanu, Chef des indigènes du Biafra, accuse Buhari d’avoir voulu l’assassiner

Le domicile de Nnamdi Kanu, chef d'un des plus importants mouvements rebelles du Biafra a été, une nouvelle fois, assiégé il y a quelques heures par des centaines de militaires selon des témoins. Depuis il accuse Buhari d'avoir voulu l'assassiner.

Nigéria – Biafra : 150 militants présumés de l’IPOB arrêtés

Il se disait l’homme le plus influent de la région du Biafra. Et la popularité de Nnamdi Kanu n’était plus à refaire. Toutefois, une telle popularité pourrait entraver le processus entamé par le pouvoir du président Muhammadu Buhari.  

Lors d’une récente interview, Nnamdi Kanu avait même menacé le gouvernement au cas où il choisirait l’option de l’arrêter. Une menace qui n’a pas du tout inquiété le président Buhari et ses ministres puisqu’une nouvelle fois son domicile a été assiégé par des soldats de l’armée nigériane il y a quelques heures.

Régionalisme et indépendance

Pour rappel, le mouvement dirigé par Nnamdi Kanu, l’IPOB (les peuples indigènes du Biafra) souhaite l’indépendance de la région. Il y a plusieurs années le gouvernement nigérian a dû étouffer une rébellion armée financée de l’extérieur qui réclamait l’indépendance de la région.

Dans un communiqué rendu public par son organisation, M. Kanu accuse le gouvernement de Buhari d’avoir envoyé des militaires haoussas et peuls (ethnie du président) pour l’assassiner. Il accuse les militaires d’avoir tué des sympathisants de son organisation et d’avoir semé le chaos dans la région. Il va sans dire que l’homme attise les tensions pour réveiller une guerre civile que personne ne souhaite revoir dans la région.

De son côté le gouvernement affirme qu’il s’agissait d’une simple opération pour sécuriser la région et procéder à l’arrestation d’éventuels rebelles armés.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Voilà encore un autre fou manipulé encore par les puissances d’argent pour semer la mort et la desolation dans cette partie riche du Nigeria en pétrole.
    Je pense que le président Buhari doit couper la tête de ce bandit pour circonscrire l’avènement de troubles dans cet État.
    Il y va de la souveraineté du Nigeria et aussi de la paix dans la sous-région.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      un crime,un déstabilisation profitent toujours à une puissance hostile..

      Ceux qui arment boko haram..sont les memes qui manipulent les ibos

      Le nigera constitue..toujours une préoccupation…pour ceux là qui voient de mauvais oeil..l’émergence de l’afrique dont le nigera sera la locomotive