La noix cola et le sel, deux codes de mariage au Bénin

La noix cola et le sel, deux codes de mariage au Bénin

Dans différentes régions du Bénin, le sel et la noix cola tiennent une importante place dans les us et coutumes. Ils ont selon la région des significations presque similaires, et sont des éléments d’une grande importance, pour e mariage traditionnel en particulier.

Banamè – Emeutes de Djimè: Parfaite déboutée, les policiers condamnés par la Cour constitutionnelle

La noix de cola et le sel sont deux éléments très symboliques dans la cérémonie du mariage traditionnel au Bénin. Ils sont exigés par la famille de la mariée lors de la dot, une cérémonie capitale dans le processus du mariage. Au cours de cette cérémonie, la famille du mari apporte à la belle-famille et à sa future épouse un certain nombre de biens matériels et financiers.

Le sel, signe de réhaussement et de bénédiction

Pour Félix Iroko, Professeur d’histoire à l’Université d’Abomey-Calavi, le sel dans les sociétés béninoises entre dans la dot pour la réhausser et rendre agréable le mariage, afin que ce dernier ne soit pas fade.

« Ce qui est recherché ici, ce n’est évidemment pas la valeur marchande du sel, valeur tout à fait dérisoire, mais sa valeur symbolique, destinée à rendre heureuse l’union. La sauce sans sel est fade », explique le professeur.

Selon lui, le sel évoque aussi les bénédictions pour le nouveau couple. Selon les explications de Placide Montcho, originaire de Paouignan et chef de famille, la portée de ce sel est très grande et les personnes à qui il est destiné dans la famille sont spécifiques. D’abord, ce n’est partagé qu’aux femmes déjà mariées dans la famille, surtout les tantes, les « tangninons », afin que toutes les femmes de cette famille puissent recevoir symboliquement un présent des nouveaux mariés.

Si ce sel a été donné à Cotonou par exemple, la tante qui réside à Savalou doit en recevoir une part, quand bien même elle ne serait pas au courant de cette relation. Elle reçoit et bénit le nouveau couple avec d’importantes et sacrées prières. Le sel est donc l’un des moyens incontournables par lequel les nouveaux mariés reçoivent les bénédictions pour un futur heureux du couple.

La noix de cola, le messager en milieu Baatônù

La noix cola a une grande importance dans le processus du mariage. Dans le milieu Baatônù, entre autres, elle est utilisée pour annoncer et pour approuver une union. C’est un code d’expression du mariage. Dans la tradition Baatônù, une famille annonce à une autre son désir de sceller un lien de mariage entre leurs fils, juste en lui en envoyant de la cola.

C’est ce que nous confirme le professeur Léon Banni Bio Bigou, sage de la culture Batonou et ancien Secrétaire général de l’Université d’Abomey-calavi en ces termes : « Lorsqu’une famille demande la main d’une fille auprès d’une autre famille, c’est à travers l’envoi de la cola que cela s’annonce et en retour, l’acceptation de cette noix symbolise l’approbation de l’union. Sans cola, les parents ne s’ingèrent pas dans les problèmes à venir. Une fois le présent accepté, aucun des deux concernés ne pourra plus se marier avec un autre partenaire parce que les deux sont désormais considérés comme un couple marié. Il n’y a d’ailleurs pas de divorce chez les Baatônù

En dépit de la modernité d’aujourd’hui, ce sont des principes qui continuent largement d’être pérennisés dans la culture béninois

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Aziz as-tu déjà envoyé la noix de cola à Christelle ? Fais vite agadjavi est en embuscade