Togo : Faure envoie son premier ministre à l’ONU, il revient avec un message

Togo : Faure envoie son premier ministre à l’ONU, il revient avec un message

Alors que le Togo est secoué par les revendications des populations qui sont pour la plupart attaquées par les forces de l'ordre, un envoyé très spécial du président Faure était à l'Assemblée générale de l'ONU pour essayer d'éteindre le feu de ce côté là.

La Côte d’Ivoire élue au conseil de sécurité de l’ONU : déclaration de Ouattara

En marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’envoyé spécial du président togolais Faure Gnassingbé, le premier ministre Selom Klassou, a pu rencontrer le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres.

Pour information, avant la rencontre, lors de son allocution devant l’Assemblée, Selom Klassou a fait le point sur les tensions qui secouent le pays depuis déjà quelques semaines. Il a également parlé des mesures prises par le gouvernement togolais pour satisfaire les revendications des populations, tout en évitant soigneusement le point essentiel :  le fait que l’opposition veut éviter à tout prix que Faure Gnassingbé tente de se présenter pour autre mandat. Il a cependant annoncé qu’un référendum devrait avoir lieu dans quelques semaines.

Message du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

Reçu ensuite en personne par le secrétaire de l’ONU, Antonio Guterres, Selom Klassou a pu discuter avec lui de la crise au Togo. Ce dernier a tenu à faire passer un message à l’opposition et à la mouvance :

M. Guterres “a encouragé le gouvernement et tous les acteurs politiques à s’engager dans un dialogue constructif. Ceci, dans le cadre de discussions sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles

Un message très vite jugé creux sur la toile par les activistes et la jeunesse togolaise qui attendait un message plus clair de l’organisation. Pour certains, il aurait été plus judicieux d’appeler directement le président Faure Gnassingbé à satisfaire les revendications des populations.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Alexandre Y 2 mois

    Nous allons où avec tout ça. Que le gouvernement togolais. fasse une assise dans un brève délai avec son organe pour améliorer la situation du pays.

  • Avatar commentaire
    Servante de Dieu 3 mois

    Le grand vent soufflera bientôt car l’heure de Dieu a sonné pour le peuple Togolais. Ni la mouvance ni l’opposition ne comprendront rien mais seuls Dieu et son peuple

  • Avatar commentaire
    Alléluia 3 mois

    Un vrai pouvoir s’arrache. Que l’opposition s’organise pour arracher le pouvoir au Togo. Qu’il vous souvienne qu’ici au Bénin en 1991, le président Kérékou avait été régulièrement battu aux élections.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 3 mois

      Alléluia , et le faux pouvoir alors ?
      Oublie kerekou , et parle du tronqué , dévoyé, vo.lé pouvoir de talon le croc.es

  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    C’est l’occasion…ou jamais…pour ce peuple jumeaux du notre de briser pour toujours…les chaines….avec l’armée et le clan des éternels profiteurs

    Toute liberté a un prix à payer…il faut le payer

    Cependant…le maillon faible…est et restera…la capacité des leaders sudistes..de l’opposition…à tenir bon et à ne pas trahir…les autres…avec des postes..ministériels..et le partage du gateau…que faure leur proposera..afin de diviser..pour reigner

    La trahison…est dans leur sang…

    C’est difficile à avouer…mais c’est la vérité