Togo/Assemblée Nationale : L’opposition fait suspendre la session extraordinaire

Togo/Assemblée Nationale : L’opposition fait suspendre la session extraordinaireDama Dramani, Président de l'Assemblée Nationale

La session extraordinaire de l’Assemblée nationale togolaise a été ouverte et clôturée aussitôt ce mardi 12 septembre 2017 sur demande des partis de l’opposition qui se sont insurgés contre l’ordre du jour qui laissé de côté le projet de loi de réforme constitutionnelle.

Togo : Les rapports de force sont désormais en faveur de l’opposition (vidéo)

Le président de l’Assemblée nationale Dama Dramani a jugé recevable la requête de l’opposition, en suspendant la séance de ce jour. Pour cause, les députés n’avaient pas la maîtrise de l’ordre du jour.

Aux dires du président de l’institution, la séance va reprendre ce mercredi après la conférence des présidents qui va élaborer un nouvel ordre du jour qui prendra en compte la question des réformes constitutionnelles. Ce rétropédalage intervient, il faut le préciser, à la demande des responsables des partis de l’opposition.

Depuis quelques semaines les réformes  constitutionnelles créent un bras de fer entre le pouvoir et l’opposition, même si le gouvernement a voulu jouer la carte d’apaisement en émettant le vœu de changer des articles de la constitution. Cette manière de faire a suscité l’ire du peuple togolais qui a exigé le retour à la constitution de 1992 avec pour corollaire le départ du pouvoir de la famille Gnassingbé.

Commentaires

Commentaires du site 0