Bénin: Les travaux de la route des pêches relancés depuis hier

Bénin: Les travaux de la route des pêches relancés depuis hierPhoto: GERARD DECQ (http://www.minube.com)

Après plusieurs semaines de suspension, les travaux de bitumage de la route des pêches viennent de reprendre. Des employés du groupe Adéoti, entreprise ayant en charge la construction de l’ouvrage, ont été aperçus hier sur l’ensemble du chantier notamment à Togbin et à Fidjrossè.

Bénin: 20 ans de travaux forcés pour meurtre et remboursement de 3 millions

Le niveau d’exécution des travaux est actuellement à 8%. Un pourcentage qui devrait rapidement évoluer puisque l’entreprise Adéoti promet d’accélérer la construction des ouvrages d’assainissement. Elle a déjà construit  5 km de caniveaux sur les 21 prévus pour être réalisés.

Outre les travaux d’assainissement, l’entreprise Adéoti Sarl doit réaliser les principaux travaux de la première phase du projet qui vient d’être redimensionné par gouvernement de Patrice Talon. En effet, il sera construit une contre allée de 5 km à partir du supermarché Erevan en plus de la réalisation de la voie quittant le carrefour Erevan pour le village d’Adounko initialement prévue par le projet.

L’autre spécificité intégré au projet, c’est son redimensionnement de sorte que la route puisse supporter les charges des camions gros porteurs alors qu’au départ elle ne devait accueillir que des engins légers. Ces travaux de redimensionnement ont entraîné un dépassement budgétaire de 10 milliards de FCFA que l’Etat béninois va prendre en charge a affirmé Etienne Wotto, le chef de la mission de contrôle des travaux.  Signalons que le projet est majoritairement financé par la Banque Ouest Africaine de Développement BOAD.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Olatundji1 2 semaines

    J espère aussi que ces intellectuels ta ré s ont prévu des parkings comme cela se doit cette fois ci pour toute construction routière

  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 semaines

    Pourvu que tous ces beaux cocotiers ne disparaissent pas du jour au lendemain comme ce fut le cas a’ Akpakpa, Seme’ Kpodji etc.