Anacarde et Karité au Bénin : Le programme Cea lancé

Anacarde et Karité au Bénin : Le programme Cea lancé

Le programme Alliance pour l’engagement citoyen (Aec ou Cea en anglais), de l’Ong néerlandaise Interchurch organisation for development cooperation (Icco), a été officiellement lancé hier 26 octobre 2017, à l’hôtel Bénin Marina.

Filières anacarde et Karité au Bénin: La Cosi-Bénin pour le respect des droits des travailleurs

Un programme qui a pour but de renforcer l’interaction entre l’Etat et les autres acteurs, pour un développement plus accru des filières Anacarde et Karité au Bénin. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, la coordonnatrice de Icco cooperation, l’Ambassade des Pays-Bas et plusieurs autres acteurs du domaine.

D’un coût global de deux millions deux cent mille (2. 200. 000) euros, soit environ un milliard quatre cent quarante et un millions (1. 441. 000. 000.) de francs cfa, le programme Alliance pour l’engagement citoyen (Aec ou Cea en anglais), de l’Ong néerlandaise Icco cooperation, veut contribuer à développer davantage les filières Karité et Anacarde en République du Bénin. Il a été officiellement lancé hier 26 octobre 2017, à l’hôtel Bénin Marina, et s’étend sur la période 2016-2020.

Cea a pour objectif : l’amélioration de l’environnement politique des organisations de la société civile et du système de gouvernance des chaînes de valeur, qui permettent l’inclusion des groupes marginalisés, qui protègent et promeuvent le droit des travailleurs. Mieux, il contribue au développement durable, à l’amélioration des revenus et des moyens de subsistance des acteurs des filières Karité et Anacarde.

Il s’agira en termes clairs, de renforcer la participation active de la société civile au dialogue sur les politiques à tous les niveaux, pour exercer une influence positive sur les décisions en matière de développement durable et inclusif, appuyer les actions de la coalition pour le karité, appuyer les actions de la coalition pour l’anacarde, afin d’influencer les décisions de l’exécutif pour l’amélioration de la compétitivité de ces produits commerciaux, qui sont d’une importance capitale pour l’économie béninoise.

Dans son discours à l’ouverture de la cérémonie de lancement, la directrice régionale de Icco-Rowa, Leena Lindovist, a mis en évidence le rôle crucial que le Karité et l’Anacarde jouent dans le processus de réduction de la pauvreté. Elle a rappelé les principes majeurs qui guideront la mise en place de ce programme. Il s’agit du principe d’intervention multi-acteurs, et du principe de la complémentarité dans les appuis ; ceci dans une dynamique de concertation et de dialogue permanent entre les acteurs.

L’ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, Harry Van Dijk, a souligné que le programme Cea est mis en œuvre dans une quinzaine de pays dans le monde, dont le Bénin. Il se positionne comme un levier de renforcement de l’espace de dialogue politique en faveur de l’Anacarde et du Karité.

En procédant à l’ouverture officielle de l’évènement, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche Delphin Koudandé, dira que le démarrage de ce programme revêt une double symbolique. C’est-à-dire l’engagement renouvelé des Pays-Bas aux côtés du gouvernement de la République du Bénin d’une part, et le renforcement du tissu économique d’autre part.

« Pays à économie essentiellement agricole, le Bénin  ne peut que se réjouir de toute action, d’où qu’elle vienne, qui concourt au renforcement de sa capacité à produire davantage », a fait savoir l’autorité.

A l’en croire, la stratégie d’actions de ce programme est innovante et tranche avec ce qui se fait souvent, à savoir le développement de services qui fait appel à la responsabilisation des acteurs.

Aussi, faut-il souligner que le directeur de cabinet du ministre du commerce et de l’industrie, Nicolas Dandoga, et la coordonnatrice générale du projet Aec, Elly Urban, sont aussi intervenus au cours de ce lancement. La cérémonie d’ouverture a laissé place par la suite à de fructueux échanges entre divers acteurs impliqués dans ces deux filières, sur ce nouveau programme.

 

Commentaires

Commentaires du site 0