Bénin: l’He Guy Mitokpè annonce le retour du projet de révision de la constitution au parlement

Bénin: l’He Guy Mitokpè annonce le retour du projet de révision de la constitution au parlement

La révision de la constitution est toujours d’actualité selon l’honorable Guy Mitokpè. Pour le député, ses collègues du Bloc de la Majorité Présidentielle sont entrain de manœuvrer pour ramener sous forme de lois simples certains aspects du projet de révision de la constitution rejeté.

Bénin/Concours CNSS: Guy Mitokpè interroge le silence du gouvernement

A en croire  l’opposant politique, cette manœuvre est dangereuse. On ne peut pas selon lui, ramener ce projet sous forme de lois simples au parlement alors qu’il a déjà été rejeté par l’assemblée nationale.

Ce qui a été rejeté doit être rangé au placard parce qu’il y a d’autres urgences” a lancé  le député au micro de la radio Soleil FM   .

Il appelle le peuple à la vigilance  contre ceux qui “complotent” contre lui et qui pourraient bien atteindre leur objectif. Selon le suppléant de Candide Azannai, le vote des lois simples requiert une majorité de 42 députés alors qu’ils sont 59 dans le Bmp .

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 semaines

    On voit bien que ce Mitokpè est un novice qui s’agite dans une marre qu’il ne maîtrise pas. La politique est une question de rapport de force. Au lieu de se lamenter sur la fait que le BMP dispose de la majorité pour faire passer ces lois, qu’il aille rechercher une nouvelle majorité pour les contrer. Le reste n’est qu’agitation et balivernes…sans aucun impact sur le cours des évènements..

    • Avatar commentaire
      Agbako 1 semaine

      Monsieur, ce jeune député a le mérite de défendre et de maintenir l’éveil citoyen. Lorsque tous, hé.bé.tés, nous allons nous retrouver gro.ggy de constater que Talon a verrouillé tout par des lois qui protègent le patrimoine de l’état qu’il aura soigneusement rangé dans son giron familial, nous n’aurons même plus les yeux pour pleurer. Car ce sera top tard. On peut se tromper une fois, mais pas tout le temps. Il fait bien ce jeune homme de tirer très tôt sur la sonnette d’alarme. Vigilance donc peuple béninois!

  • Avatar commentaire
    Patou 2 semaines

    C’est vraiment curieux ! Il s’est trouvé des gens pour dire qu’on peut régler certaines questions prévues au projet de révision par la loi ; ce qui est en cours apparemment ! Sans regarder ce qui est inscrit dans les projets ou propositions à venir, on s’alarme ?! C’est quel pays ça ?

  • Avatar commentaire
    Samuel 2 semaines

    C’est un Bébé ce monsieur. Lui et son chef n’ont pas droit au chapitre. Lorsque l’argent de Talon les nourrissait , c’est Talon qui était bon ; Tchéké aujourd’hui comme il n’y a plus retour de l’ascenseur alors Talon est mauvais. Le probleme de Azannai c’est la haine contre Djogbenou . c’est tout ; c’est mensonge de dire qu’on soutien le peuple; c’est sa survie politique;

  • Avatar commentaire
    Gont Gont 2 semaines

    Les chi.ens d’attaque des ra.cailles qui nous gouvernent se font de plus en plus rares sur les foras.

    Heureusement qu’il en existe encore quelques uns qui pointent leur nez pour venir amusez la galerie sur des sujets “soft”, les tares du régime étant indéfendables.

    La honte tout simplement. Plutôt que de venir argumenter pour défendre son leader, on tend à distribuer des injures ça et là pour se dédouaner.

    Pitoyable!!!!

    Je reste convaincu que ce spécimen, cette race finira par disparaître d’ici quelques temps.

  • Avatar commentaire
    joeleplombier 2 semaines

    Un aveu d!impuissance de ce coursier de Azannaï. C’est la loi de la majorité. Malheureusement.

    • Avatar commentaire
      SEGNI 2 semaines

      Merci Joe, étant au bibéron et vous vous retrouvez subitement à l’assemblée nationale dans votre rôle de suppléance et de secrétaire général de RE, il est évident qu’il s’agite ainsi. Le ministre Azannaï n’a plus d’autres compétences dans le parti pour permettre à ce jeune d’intervenir sur tout. Si la loi fondamentale permet au président de procéder autrement pour aboutir à ses réformes, qui cela devrait gèner. Que Mitokpè convainque 19 députés de BMP à rejeter les lois querelées.