Après la fermeture de la chaîne de télévision Sikka Tv, le cap semble être à présent mis sur la radio Soleil Fm. Objectif, la réduire également au silence, ou à tout le moins rendre la diffusion de ses émissions difficile. La méthode subtile retenue par les comploteurs consiste à faire passer sur la fréquence de Soleil  Fm, une radio pirate qui ne diffuse que de la musique. Malgré que les responsables aient saisi la Haac sur la question, le mal persiste.

Loading...

Dimanche 15 octobre 2017, les auditeurs de la chaîne Soleil Fm suivent l’émission dominicale « Sans Langue de Bois » qui débute à 9h et s’achève à 10h30mn. Après seulement 15 à 20 minutes de diffusion, le programme est contre toute attente interrompu. A la place, de la musique est servie, donnant l’impression qu’il y a un problème technique interne à la radio. Les auditeurs sont consternés d’être ainsi coupés de cette émission qui est très suivie ces derniers mois, grâce à la palette d’invités et la conduite des émissions. D’ailleurs, l’audimat exalte le professionnalisme des dirigeants de la chaîne qui admettent des invités qui critiquent librement et longuement le promoteur de cette radio, Sébastien Ajavon. Et c’est Donklam Abalo le directeur de la chaine lui-même, qui présente cette émission à forte audience depuis quelques semaines. Son co-présentateur Virgile Ahouansè, bénéficiant de son congé annuel.

La version du directeur

Selon le directeur de Soleil Fm, Domklam Abalo que nous avons rencontré hier (lire ici) : « nous avons été attiré par le fait qu’une radio dont nous ignorons la provenance, émet régulièrement de la musique sur notre fréquence lors de la diffusion des programmes précis. Cette radio cesse également d’émettre juste à la fin de ces programmes».(voir interview p…) Des récurrences qui ont intrigué des dirigeants de la chaîne : « nous avons d’abord pensé que cette radio provenait du Nigéria. Mais nous avons abandonné cette hypothèse, lorsque nous avons découvert que pendant la perturbation de notre fréquence, nous sommes cependant suivi à Porto-Novo donc l’Ouémé et Plateaux et environs qui sont proches du Nigéria, Calavi, Godomey et environs, mais pas à Cotonou. Nous sommes donc arrivés à la conclusion que l’émetteur qui brouille notre fréquence se trouve à Cotonou». Mais le directeur de Soleil Fm dit avoir écrit à la Haac qui n’a pas produit la moindre réponse ni réaction.

Mystère sur les auteurs

C’est le ministère de la communication qui a pris attache avec la radio. Le directeur lui, reste reconnaissant envers les auditeurs et les confrères pour leur compassion et préoccupations diverses envers la chaîne. Il témoigne aussi sa gratitude au président de l’Upmb qui s’est montré préoccupé par la situation.

Jusqu’à présent, il est difficile de déterminer les auteurs de ce brouillage de la fréquence de Soleil Fm. Les dirigeants disent s’en remettre à la Haac qui est la seule capable de déceler les sources du problème, et d’y mettre fin. En se refusant de tirer des conclusions hâtives, on peut tout de même s’interroger sur les personnes qui peuvent avoir intérêt à ce que ces émissions de grandes écoutent soient ainsi piratées. Qui sont ceux qui peuvent être gênés par la qualité des déclarations qui sont faites au cours de ces émissions… Faut-il les rechercher du côté des radios concurrentes ou plutôt du côté de certains thuriféraires zélés du pouvoir ? Un peu de patience et de temps nous permettront certainement d’avoir des réponses précises à ces interrogations

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. @Grand frère Amaury,

    Tes commentaires dorénavant désobligeants à l’égard de “Avokanfoun” me font de la peine et me déçoivent.

    Tu sais quoi, ta haine, toi et les 65% de béninois qui ont voté pour “Avokanfoun” envers Yayi vous a conduit droit dans le mur.

    Tout le monde sur ce forum connaissait ma position et nous étions un certain nombre de forumistes à tirer sur la sonnette d’alarme.

    Je ne regrette pas que les béninois aient choisi Avokanfoun. Curieusement, tout ce qui était mauvais et condamné sous Yayi est devenu subitement bon pour certain lorsque c’est Avokanfoun qui le fait et personne ne parle. Tous les geu.lards qui voyaient du noir partout au temps de Yayi se taisent subitement.

    Nous n’avons encore rien vu. La “rwandadisation” du Bénin se fera envers et contre tous.

    • @Gont Gont,

      Désolé mais il ne t’a pas échappé que j’ai continué de dénoncer les mêmes tares que je reprochais au Doc et que je retrouve chez ce monsieur qui nous a vendu du vent comme rupture.

      Je ne pense pas que ma position soit si incohérente que ça, ce n’est pas parce que j’ai lutté contre le Doc et la manière dont il voulait nous fourguer ”son Yovo” (contre qui je n’ai rien personnellement !) que je vais cautionner les saloperies indignes du dit Agbonnon. J’ai été déçu comme beaucoup mais moi j’ai pris mes distances.
      Maintenant c’est le jeu démocratique, nous sommes obligés de le supporter pendant 5 ans mais continuer de le dénoncer avec l’espoir que quelque chose va changer.

      En ce qui concerne la ”rwandarisation du Bénin”, je n’y crois pas trop. Ils essayeront mais se rendront vite compte que ici c’est le Bénin, terre de Béhanzin, Bio Guerra et autres. Agbonnon se goure de gourou comme dirait l’autre !

  2. On verra tout sous le mandat de ce monsieur dit Agbonnon. Il n’est pas du tout Agbonnon, car un agbonnon n’utilise pas des méthodes de voyous mais fait face loyalement pour gagner sur ces adversaires.

    Pitoyable !

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom