Bénin : Le mépris voilé du gouvernement béninois envers Sylvestre Amoussou

Bénin : Le mépris voilé du gouvernement béninois envers Sylvestre Amoussou

Depuis plus de 7 mois déjà que Sylvestre Amoussou a décroché l’Etalon d’argent de Yennenga à la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), aucun mérite dû à sa prouesse ne lui a été rendu par le gouvernement de son pays, le Bénin.

Innovation au Bénin : Un agenda culturel disponible au ministère

Avec son film intitulé «L’orage Africain», le cinéaste béninois en plus de décrocher le 2e prix de ce grand rendez-vous de cinéma africain, a reçu le prix spécial de l’Assemblée nationale du Burkina Faso.

Mais malgré cette prouesse, le gouvernement béninois est resté jusqu’à ce jour complètement indifférent à son égard, si ce n’est qu’une hypocrisie de vouloir faire quelque chose. Point d’audience avec nulle autorité publique et encore moins avec son ministre de tutelle, Ange N’Koué, ne serait-ce que pour féliciter ce lauréat qui a porté haut le flambeau du Bénin. Des raisons plutôt saugrenues sont avancées pour reporter à une date indéfinie l’honneur dû à cet homme qui rehausse la culture béninoise à travers sa caméra.

Lors d’une conférence de presse tenue dans la semaine, le cinéaste a laissé entendre qu’il n’en veut pas au gouvernement, mais qu’il espérait tout de même un accueil beaucoup plus chaleureux de sa terre patrie, vue l’engouement que le film a suscité dans la diaspora et dans les pays de la sous-région. Sylvestre Amoussou a également informé de ce qu’il a été entre temps contacté par le ministère de la culture qui a prétexté d’un problème de “calendrier chargé” pour justifier son silence, tout en promettant d’y revenir. Mais jusque-là, rien.

Le cinéaste a même avoué vouloir après sa nomination, projeter pour la toute première fois « L’orage africain » au Bénin, afin de partager avec sa patrie la thématique qu’il aborde dans ledit film. Il dit ne pas avoir fait le film pour les honneurs mais plutôt pour une prise de conscience des peuples africains.

Même si le réalisateur ne semble pas pour autant frustré par cette attitude du gouvernement, il est néanmoins indéniable qu’un hommage officiel est le moins qu’un Etat puisse faire à un fils qui l’honore à l’extérieur, et à ce point. Ceci ne coûte absolument rien à un Etat. Et pour preuve, c’est juste un citoyen qui sur initiative personnelle, a décidé de rendre hommage à Sylvestre Amoussou par une série de projections, non seulement de « L’orage africain » mais aussi d’autres réalisations portant sa signature.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    je suis un fan…des films,téléfilms africains….

    Les téléfilms, d’akissi delta..ma famille,les bobodioufs,les 3 hommes et un village….et quelques feuilletons burkinabé….sont intégrés dans ma tète..

    je ris,je suis joyeux..et je me sens bien..dans ma peau

    Je ne sais pas combien de fois…j’ai régardé..tout ça….à tel point…que je me suis rendu compte…le cinéma…est un vecteur..pour connaitre..un pays…et faire sa promotion

    Je suis convaincu…qu’au benin dahomey..nous avons des valeurs,des individualités…à faire connaitre…

    Il n’ apas de raison..qu’autour de nous…il y ait des gens..qui font la promotion de leur pays…et pas nous…

    Oui je sais..que le sport..national…dans notre pays…”c’est il est hors de question…que tu réussisse…si je n’ai pas un interet dedans”..

    c’est dommage……

  • Avatar commentaire
    joeleplombier 2 mois

    Cherchez l’erreur auprès du ministère de la culture. Si ministre de la culture il y a . J’espère que ce n’est pas l’autre des sports qui détient également ce portefeuille.
    Si c’est le cas; pourquoi vous vous posez encore la question.
    Je demande à notre ami Amoussou de faire valoir ses talents ailleurs.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 mois

    “NUL n’est prophete chez soi”: dixit JESUS CHRIST DE Nazareth, le vrai. En plus la plupart des reussites remarquables des Beninois s’est passe’e a’ l’etranger et non au Benin.

    C’est Triste et Honteux que les choses soient ainsi.

    • Avatar commentaire
      Amaury 2 mois

      Je valide ! Et c’est bien dommage.

      • Avatar commentaire
        Tchite' 2 mois

        Et oui, espérons cher Amaury, que chacun de nous qui est conscient de cette défaillance, puisse continuer à porter le flambeau d’espoir et y travailler pour qu’au finish, les choses puissent changer.