CPI: Retrait du Burundi ce vendredi

CPI: Retrait du Burundi ce vendredi

La cour pénale internationale ne compte plus 122 états membres. En effet, ce vendredi, le Burundi s'est retiré après avoir annoncé il y a un an son intention de quitter l'organisation.

Enquête au Burundi : l’Ouganda et la Tanzanie critiquent la CPI

Le Burundi a mis sa menace à exécution et ramène le nombre de pays africains membres de l’organisation à 33. Un an plus tôt il avait annoncé son retrait justifiant celui-ci par le fait que ce ne sont que les leaders africains qui sont ciblés dans les procédures engagés par l’organisation.

Depuis 2015, année au cours de laquelle le Président Nkurunziza avait annoncé son intention de rempiler pour un 3e mandat, le pays est empêtré dans une crise sans précédent.Le mois dernier, une commission d’enquête de l’Onu avait appelé l’organisation (la CPI) a enquêter sur des crimes commis, des exécutions et actes de tortures dans les pays. A ce sujet, le porte-parole de la CPI, Fadi El-Abdallah, rassure que le retrait d’un pays de l’organisation n’empêche pas des procédures concernant des crimes commis au moment où le pays était membre.

On se rappelle également que l’Afrique du Sud et le Kenya avait annoncé un probable retrait de l’institution. Seront-ils les prochains pays à quitter l’institution? Wait and see!

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 3 semaines

    C’est un mauvais précédent qui vient d’etre créé par le Burundi. Et ma question reste posée à ceux qui peuvent y apporter des éléments de réponse: Lorsqu’un pays n’est pas ou n’est plus membre de la CPI, ses Responsables peuvent-ils se permettre impunément d’assassiner leurs opposants sans que la CPI ne puisse engager des investigations et procédures punitives concernant des crimes commis ???
    Si oui alors beaucoup suivront le Burundi dans son retrait de la CPI.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 3 semaines

    Je vais ajouter aux crimes que ces occidentaux ont commis en Syrie en lybie, au Yemen, en centrafrique en armant et formant des sauvages pour Desintegrer le pays en commettant des viols, des executions sommaires, des decapitations,et j’en oublie.
    Le Burundi a bien fait de sortir de ce machin et tous les etats africains doivent lui suivre le pas.

    Les grands terroristes et acteurs de crimes contre l’humanite sont les occidentaux. Que cela soit clair.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 3 semaines

    Hélas, Burundi ce pays pourtant si beau : du fait de leurs dirigeants, c’est le prototype de ces pays africains voyous et bananiers que pointent du doigt les pays occidentaux. Comment comprendre qu’après avoir tué et chassé tous les opposants de ce pays rendu policier, Nkunrunziza achève son œuvre en retirant son pays de la CPI et ce contre la volonté de sa population. Ce Nkunrunziza me donne l’impression d’avoir trouvé une échappatoire définitive à son triste sort.
    Lorsqu’un pays n’est pas ou n’est plus membre de la CPI, ses Responsables peuvent-ils se permettre impunément d’assassiner leurs opposants sans que la CPI ne puisse engager des investigations et procédures punitives concernant des crimes commis ???

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 3 semaines

      Busch l’ancien président américain a fait assassiner par ses soldats des milliers irakiens et n’a jamais été ni lui ni aucun de ses soldarts par la CPI.

      Les américains et les occidentaux massacrent depuis plus de 10 ans la Population afgahne sans qu’ils ne soient inquétés par la CPI.

      Dire que eux ils peuvent décider d’aller commettrte les crimes odieux sur des populations civils sans être inquiéter et que c’est seulement en Afrique qu’on trouve les méchants est un mensonge et Trompe-oeil.

      Qu’il y ait des Chefs d’Etat africains soupconnés de crime, als qu’ils soient jugés par des juridictions leurs pays.

      Un CPI qui ne juge pas les francais, les anglais, les américains et que c’est seulement les africains qu’il juge, est une discrimination notoire que les Etats africains dignes de ce nom ne doivent pas accepter.

      • Avatar commentaire
        PRINCE 3 semaines

        je suis entièrement d’accord avec vous.

      • Avatar commentaire
        Sourou 3 semaines

        Je partage ce point de vue et d’ailleurs tous les pays africains devraient sortir de ce machin. Aussi, faudrait-il que la notion de crime contre l’umanité soit redéfinie et incluse les crimes que Bush, Sarkozy et consors ont causé à l’umanité.

        • Avatar commentaire
          aziz 3 semaines

          Le droit international..et les relations internationales…ne sont pas pareils…dit on

          Le premier est figé,mal défini

          Le second est dynamique..donc évolue..et ce dernier…est en faite ce qui gouverne le monde

          La cpi en est une des manifestations..

          Cette cpi..est un mal nécessaire..puisqu’en afrique..une instance…qui puisse juger des coupables…ne sera pas à l’ordre du jour…en tout cas de notre vivant à nous…