Espace Tchif : Le cinéaste Sylvestre Amoussou à l’honneur

Espace Tchif : Le cinéaste Sylvestre Amoussou à l’honneur

Dans le cadre de la reprise de ses activités artistique, le centre culturel Espace Tchif consacre une semaine entière à l’illustre cinéaste béninois Sylvestre Amoussou, pour permettre au public d’avoir une vue d’ensemble sur ses œuvres.

Bénin : Le mépris voilé du gouvernement béninois envers Sylvestre Amoussou

C’est le mardi 10 octobre 2017 que le menu de cet événement cinématographique a été dévoilé aux hommes des médias au siège de l’Espace Tchif à Cotonou. Il est prévu du 16 au 22 octobre 2017 à l’Espace Tchif, une rétrospective complète du cinéaste Sylvestre Amoussou, lauréat de l’Etalon d’argent de Yennenga  à la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

A la faveur d’une conférence de presse tenue dans la matinée du mardi 10 octobre 2017 dans l’enceinte du centre culturel Espace Tchif, un coin de voile a été levé sur le menu de ladite rétrospective. Les conférenciers dont le directeur exécutif de l’Espace Tchif Adrien Guillot, le cinéaste Sylvestre Amoussou et le directeur du centre national du cinéma et de l’image animée Eric Todan, ont chacun au cours de cette rencontre avec la presse dévoilé leur ambition pour le développement de la culture au Bénin. Pour Adrien Guillot, cette rétrospective de Sylvestre Amoussou vient non seulement rendre hommage à cet illustre cinéaste béninois, mais également annoncer la programmation  artistique qui se veut régulière tous les mercredis dans le centre culturel.

Cette programmation sera exclusivement dédiée aux créations africaines qui ne sont pas souvent diffusées au Bénin à cause du manque de moyens techniques. A en croire le directeur exécutif de l’Espace Tchif, l’ambition du centre culturel est d’accompagner et de promouvoir la création béninoise. Le cinéaste à l’honneur quant à lui, se réjouit de l’opportunité que lui offre l’Espace Tchif en lui permettant de présenter ses productions au public béninois. Pour lui, présenter le film ‘’L’orage africain’’ au public béninois, revient à montrer au public ce dont il s’agit et à encourager les futures générations dans la création cinématographique. Aussi affirme-t-il avoir choisi le cinéma ‘’militant’’ pour contribuer à l’autodétermination du continent africain et du Bénin en particulier.

« Le cinéma est une arme et j’aborde l’oligarchie des dirigeants dans ‘’L’orage africain’’. Ce n’est pas contre ou pour les blancs, mais pour ouvrir les yeux aux uns et aux autres », explique Sylvestre Amoussou.

Tout en félicitant l’Espace Tchif pour son initiative, le directeur du centre national du cinéma et de l’image animée, Eric Todan, rassure quant à l’avenir du cinéma béninois. Il a profité de cette conférence de presse pour réaffirmer l’engagement du gouvernement béninois à encourager tous ceux qui se battent pour la valorisation du 7e art.

A noter qu’il est prévu à l’attention des jeunes et de la communauté estudiantine, une projection du film « L’orage africain » le samedi 14 octobre 2017 au centre culturel Festhec sis à Abomey-Calavi

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Tchité 2 semaines

    Belle initiative a’ encourager et a’ promouvoir. J’aurais pu m’y rendre si j’étais au pays.