Au Ghana, Patrice Talon explique le retard dans le démarrage du PAG et fait une promesse aux béninois

Au Ghana, Patrice Talon explique le retard dans le démarrage du PAG et fait une promesse aux béninois

En visite officielle au Ghana ce mercredi 11 octobre 2017, Patrice Talon a rencontré ses compatriotes vivant dans le pays. Au cours de cette entrevue, le président béninois leur a expliqué les raisons pour lesquelles les grands travaux du PAG n’ont pas  encore démarré, avant de les faire rêver.

Bénin: « Nous ne voulons pas créer de nouveau parti » dixit Georges Bada

Sur les raisons qui motivent le retard dans le démarrage des grands travaux prévus par le PAG, Patrice Talon a affirmé que son gouvernement « prend le temps de faire de bonnes études ». Pour le chef de l’Etat, ce retard ne doit donc pas être interprété comme du temps perdu, mais du temps pour optimiser les réalisations.

Le premier magistrat a ensuite fait rêver ses compatriotes en affirmant qu’ils rentreront pour travailler dans quelques années quand ces grands travaux seront lancés.

Lorsque “tous les grands projets vont démarrer, nous allons manquer de main d’œuvre locale qualifiée. Il y aura des offres d’emploi. Vous allez rentrer, travailler et même gagner mieux votre vie qu’ici ” a déclaré le président Talon.

Rappelons que le chef de l’Etat béninois a rencontré un peu plus tôt ce mercredi son homologue Ghanéen Nana Akufo-Addo. Les deux présidents ont discuté de l’intégration régionale et des mécanismes à mettre en place pour renforcer les relations qui existent entre les deux pays.

Commentaires

Commentaires du site 16
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 semaines

    Le PAG a du retard avoue Talon. Qu’est ce qui lui arrive. Ne nous a-t-il pas dit en présentant ce manchin que pour le financement tout est bouclé déjà?

    Et c’est maintenant qu’il fait des études. Il n’a pas encore fait les études, mais il a eu les financements? C’est cela la ruse et le rage de Talon?

    Rien n’est prêt, mais il a lancé pourtant ce préfet gouja sur les populations et a cassé toute la structure informelle qui donne à manger à son monde chez nous.

    Est-ce la bonne manière de procéder par un Président soucieux des aspirations de son peuple?

    Jeter les gens dans les rues, dans la misère et dans la pauvreté cruelle pour surfer de mensonge en mensonge.

    Les investisseurs comme les bailleurs de fonds ne sont pas dupes. Sur quoi vont ils compter pour financer le programme des milliards de coût au Bénin? Un pays essentiellement pauvre, sans industries, sans matières premières et sans une main d’oeuvre particulièrement qualifiée.

    Le financement des investissements de grande envergure ne se fait pas sur des manipulations ou avec la ruse et la rage comme Talon en a l’habitude. Ici il faut présenter des facts rien que des facts.

    Un pays comme le Bénin qui essentiellement vit, moyennant „perfusion“ n’offre aucun attrait particulier aux investisseurs.

    Que Talon cesse de prendre les béninois pour des démeurés.

    Pour développer le Bénin , ce n’est pas les rèves „d’Alice au pays des merveilles“ qu’il faut présenter aux béninois. Il faut commencer par leur servir les bons exemples de l’honnêteté, de sincérité, d’intégrité et l’honneur à la parole donnée á partir du sommet de l’Etat et pour tous ceux qui animent la gouvernance du pays.

    Car avec les conflits d’íntérêt, les pillages avérés des derniers publics, les détournements repétés des ressources devant servir les populations à bâtir de véritables structures de production, la corruption ambiante au sommet de l’Etat et le nepotisme, aucun pays ne se développe sur cette base.

    Pour se développer un peuple a besoin de la confiance en lui-même et en ceux qui le dirigent. Le peuple doit d’abord pouvoir boire à sa soif, manger à sa faim pour être en mesure de travailler 10, 12 heures et plus par jour.
    Car le développement socio-économique d’un pays, c’est inévitablement au bout des grands efforts et de l’endurance dans le travail bien fait quotidiennement par les nationaux à l’intérieur du pays.

    Un pays qui part de zéro, ne se développe pas rien qu’avec des aides et des prêts contractés ici et là.

    Tout le mensonge et tout le mépris que Talon voue aux populations béninoises se situent là.

    Il a pil-lé ce pays et s’assure à présent des peu de secteurs juteux au profit de ses héritiers , de lui-même et de ses amis. C’est cela le motif de son accession au pouvoir, tel qu’il a su prouver dès sa prise de fonction.

    Le peuple béninois a le devoir ultime de chasser et lui-même et son équipe du pouvoir avant qu’il ne soit trop tard.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahehenou 2 semaines

    Il y a retard parce qu’il prend son temps pour mettre plein les poches d’abord. Et comme ses poches sont trop grandes, il faut du temps pour les remplir. C’est aussi simple que ça. Depuis 2 ans il n’y a que les marchés gré à gré au profit des sociétés proches de Talon. Il nous a promis qu’il ne le ferait que pendant 2 ans. Attendons de voir. Un capitaliste a-t-iljamais assez d’argent??? Faut and ses!!

  • Avatar commentaire
    Amaury 2 semaines

    L’espoir fait vivre. Continuons d’espérer!

  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 semaines

    Il ultise l’anecdote “des Ghaneens shoemakers” qui sont rentrés au Ghana après la stabilisation de leur économie. Aujourd’hui à Cotonou, ces Ghaneens sont remplacés par des Nigeriens.

    Pourquoi ses Ghaneens étaient-ils rentrés chez eux?
    Parce qu’ils gagnent mieux au Ghana par rapport au Bénin qui utilise le CFA qui est une monnaie coloniale statique arimee à une puissante monnaie qui est l’euro.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 semaines

    “Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir”. A partir de ce soir, je vous demande de fermez vos yeux (Olla le taliban et DON le Quichotte) et ne les ouvrez que dans deux ans et vous serez émerveillés….Soyons un peu plus sérieux……la fin des dèlestages, l’eau dans les collines et le Zou, l’amélioration significative de la sécurité et la fin des rançonnements, les mesures en faveur de l’école (subventions disponibles avant le démarrage des classes, satisfaction des doléances des maîtres et prof, ), etc….Ce n’est que le début….La route des pêches va devenir une réalité contrairement au dessin animé mirifique que **** de Macao de Yayi Boni faisait tourner en boucle à la télévision nationale pour entuber les béninois, ……..

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 2 semaines

      ALLOMAN , c’est la meilleure , ta blague de ce soir :” fermer nos yeux , puis les ouvrir dans deux ans ” tu as oublier de nous dire de Boucher nos c.uls , et nous veuillerons à les boucher ou avoir nos dos au mur , on ne sait jamais , façon dont vous les ruptu.cons entubez les beninois 😡

      • Avatar commentaire
        Migbo 2 semaines

        Vous pouvez tout dire sauf comparer le travail que le président YAYI a fait à ce que nous voyons depuis bientot deux ans. C’est le jour et la nuit.

    • Avatar commentaire
      TGV 1 semaine

      Je valide

  • Avatar commentaire

    Et dire qu’il y a des attardés mentaux dans mon pays qui n’ont pas encore compris cette grosse supercherie et qui croient encore à ces grossiers mensonges du plaisantin de président que nous avons. Ah, je ris seulement tout en pleurant intérieurement.
    Incapable de rencontrer des patrons français à Paris et après l’humiliation infligée par le président français, il continue d’enfariner les béninois. L’investissement viendra d’où monsieur talon ? Combien as tu déjà mobilisé ?
    Bonnes études hein ??? Oh mon ventre là

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 semaines

    Quel bonimenteur ce croc .es de talon 😡
    Il a fait voter un budget de 2010 milliards pour 2017 , avec un programme investissement public ronflant ( adduction d’eau partout , électricité aussi , construction de salle de classe , centre de santé etc etc ) où en sont ils ces ruptu.c.ons ?
    Que nos compatriotes ne croient pas à ce **** , et ne soient pas 2eme gaou