Plaidoyer pour nos génies en herbe

Plaidoyer pour nos génies en herbe

Bachelier à onze ans. Concepteur de logiciels à quinze ans. Inventeur d'applications numériques, à peine la majorité civile. Innovateur dans le domaine de la céramique, la vingtaine non encore entamée. Le Bénin se révèle un océan de talents.

Afrique : l’Etat dans tous ses états

Mais attention : dans un environnement culturel comme le nôtre où le droit d’aînesse se pare des attributs du sacré, les plus jeunes n’ont pas toujours droit à la parole. On les rectifie d’autorité quand ils montrent des dispositions jugées “hors normes” ou “anormales”. Que de Mozart n’avons-nous pas ainsi assassinés, ne continuons-nous pas d’assassiner ?

Ne faisons point de ces quelques étoiles dans le ciel de notre pays une parenthèse anecdotique. Il y a lieu d’élaborer une politique nationale qui donne à nos génies en herbe leur juste place. Nous ne les avons que trop longtemps ignorés, tenus pour quantités négligeables. Déroulons-leur le tapis rouge. Ce sont nos héros, nos modèles. Ce sont des exemples, des locomotives à charge de tracter après eux des wagons entiers de jeunes béninois. Mais avant, que de défis à relever.

Nos génies en herbe restent globalement des épiphénomènes dans la gestion des êtres et des choses dans notre pays. Ils sont vus comme des météores, des étoiles filantes. Ils ne viennent qu’épisodiquement éclairer le ciel chargé de nos soucis quotidiens. Côté jardin comme côté cour, ils font rimer exceptionnel avec sensationnel, singularité avec absurdité. Aussi restent-ils pour nous plus des curiosités que des sujets d’intérêt.

Nos génies en herbe évoluent en solitaires. Loin du grand public. Dans le secret de ce qu’ils ont le don exceptionnel de savoir faire. Au mépris de leurs élaborations qui vibrent pourtant de la fulgurance de l’esprit, du génie créateur qui sommeille en chacun de nous. Dans une sorte de confinement et de marginalisation qui ne leur offrent aucun horizon de réalisation, aucune vision d’avenir.

Nos génies en herbe sont méchamment discriminés, perfidement critiqués, injustement vilipendés. Ils seraient, pour les uns, des marginaux dangereux, en décalage complet avec les hommes, leurs semblables. Ils seraient, pour les autres, des êtres atypiques, des sortes d’OGM sans origine connue (Organismes génétiquement modifiés).

Nous ne construirons point le Bénin de nos rêves avec de tels a priori et préjugés. Sur la page blanche de nos devoirs pour le court terme, déclinons, au bénéfice de nos génies en herbe, quelques unes de nos obligations.

1- Il nous faut offrir à nos génies en herbe un cadre institutionnel d’accompagnement. Il faut qu’ils soient identifiés, que leurs œuvres et exploits soient répertoriés, qu’ils bénéficient d’un statut clair et précis. Arrière tout ce qui pousse à faire d’eux des exilés, des réfugiés, des clandestins en leur propre pays.

2 -Nous devons élaborer, en faveur de nos génies en herbe, un programme financier de soutien à l’innovation. Il faut en finir avec des actions éparses d’individus emmurés dans leur solitude. L’Etat est interpellé pour une prise en charge aussi   nécessaire qu’urgente. L’innovation marquée au coin du sceau du génie béninois, ce sont des voies d’avenir qui s’ouvrent ; c’est la volonté d’un développement indépendant qui s’affirme. L’innovation est un grand chantier qui mérite qu’on s’y attarde. Ici, plus qu’ailleurs, le retour sur investissement est garanti.

3 – Et c’est parce qu’il en est ainsi que doivent nous tenir à cœur la valorisation et la promotion des produits de l’innovation. Quelque soit, par ailleurs, l’âge des inventeurs. “Le made in Bénin” pourrait vite prendre corps et forme. Une transition intelligente de l’artisanal à l’industriel pourrait être mise en œuvre et impacter favorablement plusieurs secteurs de la production nationale. Le développement des ressources humaines qui accompagne un tel élan de création et d’inventivité doperait nos capacités. Nous montrerons plus de confiance en nous-mêmes. C’est la voie de l’autonomie et de l’indépendance, avec, au bout, une plus-value non matérielle. Après déduction de tout ce qui est gain matériel. Cette plus-value non matérielle vaut tout l’or du monde.

Nous nous échinons, aujourd’hui, à cultiver le coton. Lequel, dans le cadre d’un système d’échange inégal, nous est retourné sous formes de tissus divers. Imaginons l’heureux jour où, grâce à l’innovation et à l’expertise béninoises, le coton béninois, transformé sur place par les Béninois, habillera les Béninois et le monde. Oui, c’est possible. “Yes, we can”

Commentaires

Commentaires du site 12
  • Avatar commentaire
    Che Guevara 2 semaines

    Un tres bon plaidoyer…
    Heureusement que nous avons encore dans notre pays quelques uns qui ont encore la tete sur les epaules pou pointer du doigt les maux dont soufftent notre societe beninoise.

    Il y a des beninois, des talents qui ont fait des inventions, propose des solutions technologiques qui meritent simplement d’etre mis en application.. mais la cupidite, la jalousie ou encore manque de vision aveuglent les decideurs de ce pays et les empechent de les considerer a leur juse valeur.

    Allez aux fires commerciaux a coronou ou Parakou, et vous vous rendered compte du genie dans ce pays.

    Des foyers alimentaires solaires etc..

    Voici un exemple

    https://youtu.be/eXlcHwrBKdM

    Lorsque nos dirigeants se reveilleront de leur long sommeil, et se rendre compte que la resource humaine qualifiee est un atout indeniable pour la creation de valeur dans une economie, ils prendront les mesures necessaires pour la valoriser, l’encourager.

    Chacun y va de sa maniere pour recompenser les meilleurs a nos differents examens nationaux. Apres ?
    A Quel choix de formations valorisantes ces tetes bien faites ont ils accès dans nos ecoles et universites pour devoir des createurs de richesse apres pour cette nation?

    Soit on toujours les envoyer a l’etranger pour qu’a la fin de leur formation ils soient reperes par les grandes compagnies etrangeres et ne reviennent plus servir leur pays?

    Il est imperieux de definir Une strategie de developpement des talents ainsi que leur retention dans le pays afin d’eviter ces fuites de cerveau ou leur extinction

    • Avatar commentaire
      aziz 2 semaines

      Che….:!!

      il faut cesser de réver..et de penser..que dans ce pays…et quelques soient les échelons…de décisions…dis je..il existe une autorité morale,technique..chargée de promouvoir quelqu’un….et ceci quelque soit…le genie..du porteur de projet

      Lorsque tu reviens..avec des idées de genie..et que tu le soumet par exemple..à un ministre..par exemple….il ne se génera pas de te demander…qu’est ce que lui..il gagne dedans..au pire..il te demandera..de façon subtile…de lui donner gratos des actions…dans ton affaire…

      Regarder..les douaniers…comment ils agissent…

      Tu importe une marchandise….ils ne veulent pas savoir…ils demandent..leur part..leur dividence…sur le champs…peut importe que tu sois à jours ou pas…

      Tu portes plainte..à la police.contre quelqu’un qui te doit du blé..et qu’il ne veut pas te payer…le commissaire…te demande…moi je gagne..dedans..?

      Meme..au niveau des juges d’instruction..ou les magistrats…du parquet…on te réclame…une somme..pour faire le travail..pour lequel..ils sont pays

      Dans nos hopitaux…pour que ton malade..ne finisse pas à la morgue…tu dois interesser…les medecins..

      Je ne finirai…pas de lister…les tares..et la déconfiture..de la sociéte…et ce ci ne datte pas d’aujourdhui

      Tout le monde…le sait…et c’est intégrer…en nous..dans nos maière d’etre et de vivre..

      Là ce sont des réalités……

      • Avatar commentaire
        Che Guevara 2 semaines

        IL ne faut pas etre fataliste.
        On fera appel au azizisme pour nettoyer l’ecurie quand le peuple en aura marre.
        Soit aux aguets!

        • Avatar commentaire
          aziz 2 semaines

          C’est aussi..une maniere de te dire…qu’il faut aussi…un PAG..moral,ethique…et comportemental….au cas contraire…le pag…qui fait la une des journaux..ne sera qu’illusion,chimère…

  • Avatar commentaire
    Tchité 3 semaines

    Cher Aziz, je n’ai jamais parle’ de Béninois ni de Dahoméens constructeurs de Pyramide, mais bien sur de noirs et d’hommes et femmes noirs. L’Égypte (Kemet, la terre des noirs se situe géographiquement sur quel continent?). Ce sont les Grecques qui ont appelé cette terre Egypte (Egyptos), ce qui est demeure’ jusqu’à ce jour.
    Le papier (l’écriture est aussi née dans la vallée du Nil), était aussi avant tout connu comme feuille de Papyrus qui est unique a’ l’Egypte, d’ou’ le nom papier. Il faut aussi savoir qu’il y a plus de pyramides au Soudan (ou il y a encore de nos jours une majorité noire) qu’en Egypte qui a été envahit entre temps par les Arabes venus d’Orient au 6ème siècle pendant les conquêtes is.lamiques. Toute l’histoire du monde est la’, il suffit de juste faire un peu de recherche. C’est pourquoi, je trouve parfois raison a’ Sarkody lorsqu’il a déclaré a’ Dakar que “l’Homme (la femme) noir n’est pas rentre’ dans l’Histoire”. Car il n’a pas fini d’apprendre Victor Hugo et autre. On lui enseigne plus l’histoire des autres que sa propre histoire.

    L’Eu.rope qui est connue comme développé n’est que les pays tels que la France, l’Allemagne, la Hollande etc… surtout grace au travail gratuit des Africains partis en esclavage dans les Ameriques dont les produits etait rexportes vers l’Europe.
    Le pays Euro.peens tels que la Bulgaries, la Roumanie, la Pollogne etc.. sont plus pauvres en terme de Produits Domestique Bruts que les pays d’Afrique.

    Meme la corruption, le népotisme, le mal ( du cœur humain) se trouve aussi chez le voyo. Si tu as lu les news a’ l’international, le dimanche dernier aux Etats Unis, c’est un voyo qui a tue’ près d’une soixantaine de personnes dans un attentat terro.ristes (non qualifie’ de la sorte par Trump a’ Las Vegas. Donc le mal et la chute de ce monde n’est pas que situe’ chez ou sur la terre du minhoui.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 semaines

      Exact “tchité”, je ne comprend pas le déni dans lequel “azziz” s’enferme.
      Les égyptiens (la masse, le peuple) des pyramides antiques sont des coptes (coptes= “face brûlées” en grec ancien), les soudanais aussi.

      Quoiqu’il en dise, les africains ont atteints l’Amérique centrale à la suite d’une expédition partie de l’empire malien, affrétée par Aboubakar II qui régna en 1310. Eux s’en souviennent et les mexicains te disent 2 choses:
      – Il y a des statues qui représentent bien des noirs, malgré les dénégations d’une partie de la communauté scientifique occidentale,
      – dans les rapports des 1ers conquistadors, des tribus noires descendants des “visiteurs” ont fuit à l’intérieur des terres (sud-ouest), à leur arrivée.
      On y retrouve des populations d’un type plus négroïde que les autres, de la même région (Oxaca, Chiapas).

      Je ne parle pas des communautés descendantes d’esclaves révoltés, mais bien d’indiens dont on suppute l’origine.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 semaines

    Jerôme Carlos et tant d’autres ne cessent de mettre le doigt sur les tares pertinentes de notre culture, de notre société. Mais quel a été le résultat jusqu’à présent? Ceci doit nous amener à la réflexion suivante:

    Die “Weltanschauung”, c’est à dire la “Vision du monde” de l’homme Noir est il vraiment celle-là que nous croyons connaître? cette Vision est elle accessible à l’innovation, à la modernité?

    Souvenons-nous, il y a de cela pas très longtemps la naissance des jumeaux provoquait un émoi, un tolé général dans le milieu. Parce que la conscience collective admettait que c’était un mauvais signe qui amenait une malédiction. La seule solution était de les tuer. L’infanticide agréé comme moyen de règlement social!

    Un tel état de conscience continue de nos jours d’être véhiculer dans la tête de la plupart des africains voire des béninois.

    Pour transformer un tel état d’être collectif, suffit-il seulement de professer du haut de la cathedra? de palabrer et de discourir?

    Nous sommes d’avis qu’il vallait mieux!

    L’histoire de l’humanité a démontré assez, ce qui toujours a été à la base des transformations spontannées et généralisées des sociétés.

    C’est la Révolution.

    Aussi longtemps que les obscurentistes en Afrique, la classe politique qui est complice des détournements autres pillages du peuple, les Chefs d’Etat vo-lent allègrement les ressources nationales, les enseignants qui enceintent leurs élèves ne seront pas arrêtés, transportés dans le Sahara et abandonnés à leur sort comme en Russie les récalcitrants étaient envoyés en Sybirie, l’Afrique noire n’avancera pas d’un “iota”.

    Il faut un transbordement général. C’est ce dont l’Afrique a besoin.

    • Avatar commentaire
      Tchité 3 semaines

      Je connais des sociétés Africaines ou’ des jumeaux étaient adorés et ou on chantait a’ leur naissance: “Mito va kpo Venanvi ooh loh, mito vakpo Venanvio Se’….. Mindjinan Koko, Mindji nan Kwélé…”.

      Il ne faut pas voir le mal partout, il faut aussi être objectif.

      Le mal existe partout et l’Eu.rope a’ aussi eu ses temps de superstitions. Il suffit de faire un peu de recherche en dehors de l’histoire officielle enseignée dans les ecoles pour s’en rendre compte. Ce ne sont pas des anges, les voyos.

  • Avatar commentaire
    aziz 3 semaines

    lire..à découvrir l’amérique…

    • Avatar commentaire
      Tchité 3 semaines

      Parlant d’Amerique et de sa decouverte par Christophe C. Beaucoup de nos pecheurs Ghaneens et autres ont toujours traverse’ les oceans depuis les temps ancestraux sans s’enapproprier une telle decourverte ni autre histoires bidons.

      La Catalog.ne cherche depuis a’ se débarrasser de la tutelle Espagn.ole. Ils sont allé pacifiquement en référendum la semaine dernière, mais réprimés sauvagement par l’ar.mee es.pagnole. Tout leur souhait, c’est d’être indépendants, mais on les en empêche de façon brutales.

      Encore une preuve que le mal n’est pas qu’en Afrique et que la manière dont le monde nous est présenté (a été) par le voyo est fausse. Il faut commencer par faire nos propres recherches et tirer nos propres conclusions.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 3 semaines

    A voir aussi le désert de commentaires sous cet article aussi eveilleur de conscience qu’il soit, “les génies Béninois évoluent vraiment en solitaire”.
    Et si les choses continuent ainsi la fuite des cerveaux aura toujours sa place dans ce pays, sans oublier la promotion de médiocres au lieu des vrais penseurs avec tout l’affairisme qui le suit.

    • Avatar commentaire
      aziz 3 semaines

      Et notre tchité…national….nous dira..que ce sont les beninois…qui sont les premiers à découvrir l’afrique,à construire les piramides,à etre…meme jesus christ….qu’on a peint en blanc

      Je reconnais..qu’au moins…nous sommes les inventeurs..de la conf nationale…et de la rupture..qui consiste…à faire d’un pays,d’une nation…une propriété privée avec ruse et rage