Publication de données à caractère personnel sur les réseaux sociaux: La Cnil met en garde les auteurs

Publication de données à caractère personnel sur les réseaux sociaux: La Cnil met en garde les auteurs

Sans nier les avantages des réseaux sociaux à savoir Whatsapp, Facebook, Tweeter et autres, la commission par le biais de son président a fait savoir que leur utilisation ne doit pas porter atteinte à la vie privée.

Acat-Bénin plaide la commutation des 14 condamnés à mort au Bénin

Par un communiqué n°2017-413/CNIL/Pt/SG/SA en date du 20 octobre 2017 (dont la rédaction s’est procurée une copie), le président de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) invite les utilisateurs des réseaux sociaux à une prise de conscience en ce qui concerne la publication sur internet des données à caractère personnel.

Par ailleurs, le communiqué stipule que les auteurs des agissements liés surtout à la publication des photos et vidéos sans consentement des intéressés, subiront la rigueur de la loi et paieront des amendes.
(Lire ci-dessous le communiqué)

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 semaines

    C’est le contraire “Lavagnon”. Ce pragmatisme là n’est qu’apparence antinomique du développement.

    Le numérique est un champ pour le business et rien ni personne ne s’y aventurera si c’est une jungle. Aucune entreprise, beaucoup moins de personnes (consommateurs).

    Il n’est pour s’en rendre compte que de constater que certains pays africains sont déjà “blacklistés” par des sociétés mondiales, au motif qu’aucune cyber sécurité n’y est effective.

    Par ailleurs, les américains ont un niveau de développement,un marché intérieur et une sociologie qui interdisent la comparaison avec la France et, sont des paramètres autrement plus déterminants que les freins supposés de Lois dites “de la confiance dans le numérique”.

  • Avatar commentaire
    Lavagnon 4 semaines

    Nous sommes toujours plus royaliste que le roi. Laissez de côté ces lois trop contraignantes copiées chez les français et pensez d’abord au développement de l’économie numérique. À vouloir trop encadrer les choses, nous tuons sans le savoir l’innovation.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 4 semaines

      @Lavagnon: “pensez d’abord au développement de l’économie numérique” la protection de la vie privée et des données personnelles fait partie intégrante du développement de l’économie numérique.

      Ces lois “trop contraignantnes”, sont au numérique ce que le code de la route est à la voiture. Verriez-vous une généralisation des transports aériens sans licence de pilote ? Un développement des transports routiers sans plus de souci de contrôles techniques ou de délivrance de permis de conduire ?

      • Avatar commentaire
        GbetoMagnon 4 semaines

        “trop contraignantes”

      • Avatar commentaire
        Lavagnon 4 semaines

        Moi, je suis plutôt dans le pragmatisme, n’ayant pas été allaité au biberon français. Pouvez vous faire une comparaison sur le développement du numérique en France et aux Etats-Unis? Si les américains étaient si rigoureux au depart, peut être que vous ne verriez jamais la naissance des sites mondialement omniprésents comme google, Facebook et j’en passe. Cherchez a faire peur avec des dizaines de millions d’amende et des emprisonnements fermes n’apportera rien de concret.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 semaines

    De mon point de vue, il faudrait déjà amorcer une montée en puissance et convoquer quelques auteurs des faits les plus graves, afin de leur faire un rappel ferme et public à la Loi (le rappel, pas les auteurs).

    Ensuite commencer à faire tomber des sanctions exemplaires.