Remaniement au Bénin : Les fidèles amis conservent leurs postes

(à l’exception du ministre du commerce Lazare Sèhouéto)

Remaniement au Bénin : Les fidèles amis conservent leurs postes

Longtemps attendu, le gouvernement 2 de Patrice Talon a été  dévoilé en fin de semaine. A part quelques changements, la colonne vertébrale de la première équipe du régime de la rupture est restée.

Cachotteries et discrétion au sommet de l’Etat au Bénin : Talon, l’invisible président

On note que presque tous les fidèles amis et soutiens de la première heure du chef de l’Etat sont toujours en place, à l’exception du ministre du commerce Lazare Sèhouéto.

Sans surprise, le chef de l’Etat a renouvelé sa confiance à certains ministres dans son deuxième gouvernement, dévoilé le vendredi dernier. En effet, on note que dans la nouvelle équipe et aux postes stratégiques, Patrice Talon n’a pas voulu se défaire de ses ‘’hommes de main’’, ceux que certains qualifient de ‘’très proches collaborateurs’’ du patron.

Parmi ceux-ci, il y a logiquement le ministre des Finances Romuald Wadagni, le ministre de la Justice Joseph Djogbénou, le ministre des Affaires étrangères Aurélien Agbénonci, le ministre du cadre de vie José Didier Tonato, le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou, et le ministre des sports Oswald Homeky. Ces derniers ne vont pas bouger pour le moment.

Mais ces maintiens n’étonnent guère. Les Béninois se rappellent encore le rôle joué par le professeur à la faculté de droit et science politique de l’université d’Abomey-Calavi, dans le bras de fer Yayi-Talon en 2011-2012, et son engagement aux côtés de l’homme d’affaires pendant ses années d’exil. Aurélien Agbénonci l’actuel chef de la diplomatie béninoise, est l’un de ceux qui suivent les instructions du chef à la lettre, le suit partout et le représente à certaines grandes rencontres internationales… Il ne peut en être autrement pour le jeune Wadagni, qui est d’ailleurs son ancien comptable. Il est jusque-là irréprochable et imperturbable à son poste de ministre de l’Economie et des Finances. Son départ du gouvernement surprendrait beaucoup. José Didier Tonato est un ancien ami du chef de l’Etat, et pour le moment il fait bien sa politique. Qu’il vous souvienne que l’homme de Grand-Popo en complicité avec Toboula, s’est bien illustré dans les opérations dites de « déguerpissement » et le dossier de gestion des Parcs W et Pendjari. Dona Jean-Claude Houssou fait partie de ceux que Talon a fait déplacer de la diaspora pour servir à ses côtés. Il est au cœur de la politique énergétique du régime en place. On ne saurait donc se séparer de lui de si tôt.

Oswald Homeky doit être le plus heureux des ministres que le président de la République a choisi de reconduire dans son équipe. En plus des sports, il aura désormais la charge de la Culture et du Tourisme. Son pouvoir étant ainsi renforcé, il aura plus de responsabilités qu’avant. Mais il lui faut bien se renseigner et prendre des conseils auprès de ses prédécesseurs et de gens avertis, surtout concernant le secteur des créateurs d’œuvres de l’esprit.

La maison culture était déjà confrontée à d’énormes problèmes et son collègue qui va lui transmettre le témoin dans quelques heures en a rajouté davantage. Homeky est condamné à travailler pour soigner l’image de la culture béninoise, et redonner confiance aux acteurs très déçus de la gestion de l’ ’’ange’’ N’koué

Commentaires

Commentaires du site 0