Bénin : Cette crise qui se ressent et qui se répand davantage

Bénin : Cette crise qui se ressent et qui se répand davantage

La morosité économique est évidente au Bénin malgré les projections d’un meilleur avenir que le gouvernement tente de faire miroiter aux populations. C’est cette tension socioéconomique qui est à l’origine des mouvements de grève observés dans plusieurs secteurs de l’administration.

Bénin : La Banque mondiale accorde 300 millions de dollars pour l’accès à l’eau potable

L’assurance donnée au peuple par le ministre de l’économie et des finances sur le bon état de santé de l’économie du Bénin dans la sous-région, après le passage de la  mission du Fmi, contraste avec la réalité.

C’est d’ailleurs ce qu’exprimait le président de la République le 2 novembre 2017, au cours de sa rencontre avec les responsables des syndicats de la justice. Il a expliqué à ces derniers en effet, que la situation économique du pays ne permettait pas de satisfaire ipso facto l’ensemble de leurs revendications.

Le lendemain, soit le 3 novembre 2017, le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a tenu les mêmes propos face aux responsables syndicaux du secteur de la santé. Il leur faisait comprendre que la situation de la trésorerie ne permettait pas de résoudre la totalité de leurs revendications. Ces propos du ministre d’Etat Bio Tchané mêlés à ceux du chef de l’Etat, attestent bien de la tension de trésorerie qui est la nôtre. Même si cela ne se ressent pas dans la phase la plus visible qui est le paiement des salaires. A ce propos, le Bénin parvient quand même à payer régulièrement les salaires, contrairement à d’autres pays de la sous-région.

C’est donc la morosité économique qui bat son plein. Elle a surtout été ressentie depuis l’avènement au pouvoir du régime de la rupture. Cette situation que le gouvernement n’a certainement pas envisagée impacte négativement le vécu des populations, contraintes à réduire le nombre de repas quotidien. L’espoir tombe de plus en plus au niveau des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer, face à la misère ambiante et la déchéance économique dans lesquelles elles sont plongées par le fait de l’amateurisme et le désir de contrôler tout au sommet, au détriment des règles de bonne gouvernance.

Le gouvernement, assujetti aux plaintes

La situation économique du Bénin est critique. Mais cela n’empêche pas ‘’les prédateurs’’ de bâtir leur empire au vue et à la barbe des populations qui croupissent dans la misère. Les plaintes des citoyens aussi bien dans les marchés, les foyers que dans les secteurs privés d’activités, retentissent vers le gouvernement.

L’horizon est incertain et de plus en plus opaque. Si le ministre de l’économie et des finances Romuald Wadagni estime que le Bénin est prospère avec une économie saine, le chef de l’Etat et le numéro 2 du gouvernement semblent atténuer ce discours assuré. Le  ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané, présente une situation financière en déficit pour satisfaire les revendications des agents de santé. Le chef de l’Etat a lui aussi confirmé le jeudi 02 novembre dernier au cours d’une négociation avec les syndicats du secteur de la justice, la situation critique du Bénin au plan économique, pour répondre de facto aux grévistes.

La situation économique du pays ne permet pas de satisfaire tout de suite aux revendications, pour paraphraser le président Patrice Talon devant six syndicats de la justice. En clair, le Bénin est en proie aux difficultés financières pour répondre aux exigences des travailleurs qui paralysent le secteur de la santé et celui de la justice. Le Bénin n’aura pas une meilleure santé financière, contrairement à ce que les gouvernants font croire. Le rapport Doing business 2018 en est un exemple. L’illusion qui consiste à faire croire que l’argent ne circule pas dans notre pays parce que le régime Talon creuse profond pour mieux bâtir, n’est qu’imposture

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    sebastien accromessi 2 semaines

    qui veut mentir a qui
    il est audacieux mais qu’ils n’oublient pas tut a une fin et que la position qu’ils occupent aujourd’hui quelqu’un l’occupera demain