Bénin : Les députés attendent des explications sur la sécurité et le droit à l’information

Bénin : Les députés attendent des explications sur la sécurité et le droit à l’information

C’est à travers trois questions orales avec débat au parlement, cosignées le 13 novembre 2017, que 15 députés, tous membres du bloc de la minorité parlementaire, ont invité le président de la République à s’expliquer devant le parlement sur le brouillage de la fréquence de la radio Soleil Fm.

Suspension de La « Nouvelle Tribune » : Adam Boni Tessi reçoit ce jour les présidents de l’Upmb et du Cnpa

En dehors des préoccupations d’ordre sécuritaire, ces représentants du peuple souhaitent aussi la résolution de ce problème au plus haut niveau, pour permettre aux populations de jouir de leur droit à l’information.

Le problème du brouillage de la fréquence de Soleil fm est désormais porté par une voie audible. Celle de 15 députés qui ont décidé de rompre le silence et d’interpeller le chef de l’Etat pour qu’il donne des explications à la représentation nationale sur cette situation qui soulève deux problèmes. Le premier lié à la sécurité et le second au droit à l’information. Le premier problème qui constitue la préoccupation centrale des députés signataires, est de savoir comment des individus non identifiés ont pu brouiller la fréquence d’une chaîne de radio, et ce depuis plus d’un mois.

Les députés rappellent que ces individus ont aussi brouillé la station Capp Fm pendant une à deux heures, démontrant ainsi leur capacité de nuisance à propos des chaînes privées. Et la crainte des députés est que cela ne s’étende aux les chaînes du service public. Ils souhaitent donc que le chef de l’Etat qui est le garant constitutionnel de la sécurité des personnes et des biens, explique à la représentation nationale les mesures prises par le gouvernement aussi bien pour détecter les auteurs et les punir avec les rigueurs de la loi, pour que de tels actes ne se reproduisent jamais au Bénin. Les  préoccupations de ces députés sont d’une pertinence profonde, car le brouillage d’une fréquence de radio pendant plus d’un mois dénote d’une absence totale de sécurité des fréquences.

Un pirate peu dorénavant diffuser de fausses informations, des programmes contraires aux bonnes mœurs, voire dangereuses pour la souveraineté nationale. Les explications du chef de l’Etat sur ce fait inédit en République du Bénin, restent très attendues autant des députés que de l’ensemble de la population. Reste seulement à espérer que le chef de l’Etat se démarquera des autres membres du gouvernement qui ont fait l’objet de plaintes de la part des députés, qui les accusent de briller ces derniers mois par la désinvolture lorsqu’ils sont invités à produire des explications aux représentants du peuple, sur la gestion des affaires publiques dans leur secteur.

La démarche de ces parlementaires est à saluer, car bien au-delà de Soleil et Capp Fm, la situation actuelle concerne des centaines de milliers d’auditeurs, le peuple béninois tout entier, et notre Liberté chèrement acquise.  Vivement que le président de la république vienne éclairer les lanternes et dissiper les doutes, l’avenir de la nation en dépend

Commentaires

Commentaires du site 0