Bénin: Dieudonné Lokossou parle de grève des syndicats

Bénin: Dieudonné Lokossou parle de grève des syndicats

La lutte syndicale sous le nouveau départ est marquée par quelques grèves dans le secteur de la santé et de la justice. Selon Dieudonné Lokossou, le problème du secteur de la santé ne date pas d’aujourd’hui.

Bénin : Attention à la mal gouvernance, Dieudonné Lokossou est de retour

« Ce qui est grave, le secteur de la santé est paralysé bien avant celui de la justice. Mais le président Talon s’est empressé de les recevoir oubliant que le secteur de la santé est aussi sensible. C’est un mauvais casting », fait-il observer.

Cet acte dénote, à en croire l’ancien syndicaliste, d’une attitude de mépris à l’égard des gens qui ont des expériences avérées dans leur domaine. Il a informé que le président Emmanuel Macron en France n’a pas hésité à rencontrer les secrétaires généraux pour discuter avec eux, et il conseille au gouvernement de changer de fusil d’épaule pour apaiser la tension sociale au Bénin.

Sur la question des réformes, il estime qu’elles sont du rôle régalien de l’Etat, mais entrainent actuellement le licenciement de travailleurs et la suppression de sociétés, dans un contexte où le régime lui ne crée aucun emploi. Dieudonné Lokossou ne partage pas l’idée du retrait du droit de grève envisagé par le député Louis Vlavonou.

Il compare son attitude à celle d’un va t’en guerre, soulignant que le Bénin ne vit pas en autarcie. Le droit de grève est reconnu par la constitution, les traités et chartes internationaux que le Bénin a ratifiés, rappelle-t-il, très remonté sur la question

Commentaires

Commentaires du site 0