Bénin : Sacca Lafia se préoccupe de la lutte contre la cybercriminalité

Bénin : Sacca Lafia se préoccupe de la lutte contre la cybercriminalité

47 milliards 600 millions Fcfa, c’est le montant du projet de budget 2018 du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique. Un budget qui a subi une petite réduction (2%) par rapport au budget de 2017.

Un réseau d’arnaque béninois déniché depuis la France

C’est ce budget que le ministre Sacca Lafia est allé défendre hier au parlement devant la commission budgétaire. Les grandes articulations de ce budget 2018 n’ont pas été occultées par le ministre de l’intérieur. Au nombre de ces articulations, la lutte contre la cybercriminalité au Bénin.

Un volet dont le ministre fait son cheval de bataille. Selon le ministre Sacca Lafia, aujourd’hui un clavier d’ordinateur est aussi dangereux qu’un bazooka et une bombe atomique parce qu’à partir de Porto-Novo on peut prêter une usine qui fonctionne en Afrique du Sud aux Etats-Unis.

« Donc en ce moment, la cybercriminalité il faut s’en méfier de façon particulière. Et je les ai informés qu’en ce moment même au niveau du conseil de l’entente, une réunion des ministres de la sécurité se tient à Lomé pour se pencher particulièrement sur ce cas de cybercriminalité… », a déclaré Sacca Lafia.

Un aspect du budget qui préoccupe à plus d’un titre les honorables députés qui ont fait beaucoup de suggestions au ministre de l’intérieur

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    FAROUKOU ADISSOU 3 semaines

    Les policiers meurent de faim , vivent des situations difficile et c’est que notre Ministre est allé defendre!! desordre, il y’a plus qu’ a faire.
    Au lieu de se preoccuper de comment lutter contre le grands bandistisme , le terrorisme,doter les forces de l’ordre de moyens , voila ce que lui va dire!!
    feu dur toi , cher minustre .
    avez vous tiré une bome atomique ou un bazooka?

  • Avatar commentaire
    SOHOUIHOUE Romaric 3 semaines

    Ces députés préfèrent écoutés les jeunes que les ainés. Ils ont fait trop de suggestion