Bénin : Léhady Soglo dénonce l’autoritarisme du régime Talon

Bénin : Léhady Soglo dénonce l’autoritarisme du régime Talon

(Il revient sur sa destitution et sa révocation) Le président destitué de la renaissance du Bénin (Rb), et ancien maire de la ville de Cotonou disparu des radars depuis le 28 juillet 2017, a  été reçu ce dimanche 26 novembre 2017 sur Tv5 monde-Afrique dans l’émission ‘’Et si…’’ de Denise Epoté.

Affaire Léhady Soglo: « Ce qui s’est passé laisse trop de suspicions », dixit Raphael Edou

Léhady Soglo s’est prononcé sur la gouvernance du régime de Patrice Talon, son acharnement contre les opposants politiques, l’instrumentalisation de la justice, l’autoritarisme et la misère que les dirigeants actuels font subir au peuple. Le leader des Houézèhouè espère être réhabilité par la justice et reprendre son poste.

Depuis son audition à la préfecture de Cotonou et sa révocation à la mairie de Cotonou en conseil des ministres, Léhady Soglo n’est plus apparu sur les écrans de télévision. Mais ce week-end, il a effectué son come-back dans les médias à travers les antennes de Tv5 Monde-Afrique. Et comme on pouvait s’y attendre, l’ancien maire de la ville de Cotonou n’a pas fait dans la dentelle. Il soutient que ce qui caractérise la gouvernance du président Patrice Talon, ce sont les conflits d’intérêt, l’acharnement contre les opposants politiques, comme c’est le cas avec sa révocation. Léhady Soglo pense que son malheur réside dans le fait de n’avoir pas soutenu le magnat du coton lors de la présidentielle de 2016.

L’invité de Tv5 Monde-Afrique a profité de cette sortie médiatique pour revenir sur ce qu’il a vécu en mai, juillet et août 2017. Il rappelle « j’ai été destitué de la tête de mon parti au mois de mai par des fractionnistes soutenus par le pouvoir en place, qui voulaient et qui veulent toujours d’ailleurs faire main basse sur notre parti. Le 28 juillet dernier, j’ai subi une audition à charge à la préfecture de Cotonou sans pouvoir exercer mon droit de défense. J’ai été dans la foulée suspendu par le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale. Le 02 août, le conseil des ministres dans la précipitation, de façon inique m’a révoqué ». Il précise qu’entre-temps, les forces de sécurité publique ont été perquisitionner son domicile. N’eut été l’aide de ses proches, ses avocats et la mobilisation de ses militants, le pire se serait produit.

L’autre élément qui caractérise le régime Talon et sur lequel Léhady Soglo est revenu, c’est l’absence de dialogue et de résultats. Le président destitué de la renaissance du Bénin demande au chef de l’Etat et à son équipe de prendre la mesure de la détresse des populations. Qu’ils ramènent la balle à terre et qu’on permette à tous les Béninois d’aller et venir, et d’apporter leur pierre à l’édifice.

Le procès en cours

L’invité de Tv5 s’est également prononcé sur l’affaire qui est actuellement pendante devant les tribunaux et qui l’oppose aux frondeurs. Là encore, Léhady Soglo a dénoncé les agissements du pouvoir en place qui serait en train d’instrumentaliser certains juges. En faisant allusion au dernier report du procès Rb, l’ancien maire de Cotonou dit ne pas comprendre qu’un juge qui a participé aux débats, décide de se déporter en ne venant pas à l’audience. Pour lui, ces manœuvres sont faites pour empêcher la justice de dire le droit en sa faveur. « Je continue à faire confiance et je suis persuadé qu’on me réhabilitera à la tête de mon parti » a-t-il laissé entendre.

Par devoir de reconnaissance, le fils du père a remercié toutes les personnalités politiques qui se sont mobilisées et qui sont venues à son domicile pour le soutenir le 28 juillet 2017, et après

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Un non événement. Après avoir pillé les maigres ressources de la mairie de Cotonou, il peut maintenant nous parler de sa vie. N’importe quoi