Remaniement au Bénin : Adidjatou Mathys cède 2 départements à Modeste Kérékou et Bintou Adam

Remaniement au Bénin : Adidjatou Mathys cède 2 départements à Modeste Kérékou et Bintou Adam

La ministre Adidjatou Mathys a effectué dans la journée d’hier lundi 30 octobre 2017, la passation de charges à Modeste Kérékou et Bintou C. Adam.

Bénin / MCPP-NG: Adidjatou Mathys sensibilise les populations du Septentrion

Les deux ministres entrant héritent respectivement des départements de l’emploi et des affaires sociales, du désormais ex Ministère du travail, de la fonction publique et des affaires sociales (Mtfpas), éclaté en trois lors du remaniement ministériel survenu le week-end écoulé.

Maintenue à la tête du Ministère du travail et de la fonction publique et déchargée des départements de l’emploi et des affaires sociales, suite au remaniement ministériel, Mme Adidjatou Mathys a procédé hier lundi 30 octobre 2017 à la passation de charges aux nouveaux ministres nommés à la tête desdits départements. M. Modeste Kérékou désormais en charge de la promotion de l’emploi et Mme Bintou C. Adam chargée des affaires sociales et de la microfinance, ont reçu leurs portefeuilles ministériels au cours d’une cérémonie officielle organisée au siège du désormais ex ministère du travail de la fonction publique et des affaires sociales (Mtfpas) ; une cérémonie à laquelle ont pris part le codir de l’ancien ministère et ses responsables syndicaux.

Adidjatou Mathys félicitée pour son leadership

Selon le secrétaire général de l’ex ministère, plusieurs réalisations sont à mettre à l’actif du ministre Mathys pour ses dix-huit (18) mois à la tête du ministère. On note par exemple le vote la loi N° 2017-06 du 13 avril 2017, portant protection et promotion des droits des personnes handicapées en République du Bénin, le renforcement des capacités des Centres de promotion sociale (Cps), la relance des micro-crédit aux plus pauvres, le lancement de la campagne Tolérance Zéro en ce qui concerne les affaires sociales et la microfinance. Dans le domaine de la promotion de l’emploi, le ministre a procédé, poursuit le Sg, à l’amélioration des compétences de 20500 jeunes, la mise en stage rémunéré de 12 mois de 1961 autres, ainsi qu’à l’installation de 6500 entrepreneurs.

Avant de faire leurs recommandations à l’endroit des ministres entrants, les secrétaires généraux des syndicats du ministère ont, de leur côté, félicité le ministre pour sa franche collaboration, son leadership et son sens d’anticipation des conflits. Après avoir incité les nouveaux ministres à promouvoir le dialogue social, ils ont appelé Modeste Kérékou à redynamiser les Petites et moyennes entreprises (Pme) en vue de la création d’emplois décents pour les jeunes, et Mme Adam à travailler pour l’amélioration des conditions de travail des agents du ministère et des Cps.

Des ministres avertis

Dans son discours, Adidjatou Mathys a remercié le chef de l’Etat pour la confiance renouvelée en sa personne, puis rappelé les dossiers brûlants aux nouveaux ministres. Il s’agit entre autres des préparatifs de l’atelier de réflexion nationale sur la traite des personnes au Bénin, du projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) au niveau du ministère chargé des affaires sociales, et la situation des impayés du Fnpeej au niveau du ministère en charge de la promotion de l’emploi.

Tout en formulant sa reconnaissance à l’endroit du chef de l’Etat pour sa nomination, Modeste Kérékou désormais ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, s’est engagé à mobiliser les initiatives cohérentes et efficaces indispensables pour l’émergence d’entrepreneurs actifs et d’emplois décents. Promettant d’être à l’écoute de ses collaborateurs et de réinventer ‘’l’approche de l’emploi’’ au Bénin, il a appelé les agents à accepter les réformes nécessaires qui s’imposeront dans ce cadre.

Egalement reconnaissante à l’endroit du président de la République pour sa nomination, Mme  Adam la ministre des affaires sociales et de la micro-finance, s’est dite consciente de la tâche qui lui incombe dorénavant. D’après Mme Adam, le volet social constitue un levier incontournable du développement. Elle s’engage à cet effet à travailler pour sortir les populations de la pauvreté et de la précarité

Commentaires

Commentaires du site 0