Bénin : Mtn menacé de perdre sa licence (son Dg sommé de quitter le pays)

Bénin : Mtn menacé de perdre sa licence (son Dg sommé de quitter le pays)

Expulsion du Dg Mtn : Quelles conséquences sur les relations Bénin-Afrique du Sud ?

C’est un gros poignard du gouvernement dans le dos de Mtn-Bénin. Dans un arrêté pris le 14 novembre par le ministre de l’intérieur Sacca Lafia, le Dg de Mtn Bénin est sommé de quitter le territoire national au plus tard le 24 novembre.

Il est accusé d’avoir mené sur le territoire nationale « des activités attentatoires à la sécurité et à l’ordre public ». Accusations aussitôt démenties dans un communiqué de la Direction de cette société, persécutée depuis des mois par l’Arcep pour non paiement de 135 milliards de redevance.

Mtn Bénin -filiale béninoise du géant de la téléphonie Sud-africain- est dans la tourmente. Dans l’après midi d’hier, un arrêté du ministre de l’intérieur Sacca Lafia et abondamment diffusé sur les réseaux sociaux, somme le Dg de Mtn Bénin Stephen Blewett de quitter le territoire nationale au plus tard le 24 novembre prochain. L’article 1er qui donne les raisons de cette expulsion nous informe que l’intéressé a mené sur le territoire national des « activités attentatoires à la sécurité et à l’ordre public ».

Cette accusation est aussitôt démentie par communiqué rendu public hier sur la Direction de la société (lire ici). « Ces allégations sont sans fondement. M. Stephen Blewett est un membre très respecté de la communauté et du secteur des télécommunications. Il a toujours manifesté son respect pour les lois de la république du Bénin, ainsi que pour les autorités du pays », lit-on dans le communiqué. Ce communiqué de la direction de la société vient ainsi atténuer la gravité des accusations portées contre le Dg, et qui font croire à certains qu’il serait imbibé dans des activités peu orthodoxes. Cet arrêté est la lie du calice.

Depuis plusieurs mois déjà, Mtn est régulièrement sermonné par l’autorité de régulation des communications électroniques (Arcep), pour la qualité de ses services et pour n’avoir pas payé 135 milliards de redevance annuelle de gestion et d’utilisation des fréquences. Selon des sources proches de l’Arcep, une nouvelle procédure de sanction a été ouverte contre la société. Elle avait jusqu’au 14 novembre pour lui envoyer ses observations.

Entre autres, elle devrait verser la rondelette somme de 134,435 milliards du franc Cfa, correspondant au montant des redevances annuelles de gestion et d’utilisation des fréquences au titre des années 2016 et 2017. Selon nos recoupements, Mtn trouve ce montant élevé mais n’a jamais fermé la porte de la discussion avec le gouvernement. Ainsi se résume le malheur

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Akowanou 4 semaines

    Les gens qui nous dirigent sont passés maître dans l’art de créer la confusion. Pourquoi ne pas dire clairement ce qu’ils reprochent au DG de MTN? Au lieu de se cacher dernière des formules flous.

  • Avatar commentaire

    Cet ARCEP qui harcèle les GSM est elle-même dans l’illégalité.
    Puisque une décision de la Cour Constitutionnelle a sanctionné leur nomination il y a quelques mois! Décision non respectée par les nouveaux princes au pouvoir

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 4 semaines

    Le DG n’est pas expulsé parce qu’il y a des problèmes de paiement.

    On dit que c’est pour des problèmes sécurité et d’atteinte à l’ordre public.

    Ces raisons jusqu’à preuve du contraire paraissent fantaisistes et laissent penser à un acharnement et dans quel but?

    • Avatar commentaire
      aziz 4 semaines

      Bientot…ce sera le tour des zem,et des vendeuse de talé talé,de poissons, d’etre déclarés hors la loi…

      Puisque le but du trio..infernal…qui a fait une opa..inamicale…sur notre pays…est de se positionner..partout ou il y du blé….

      Qu’on me donne..un seul secteur…ou ils ne sont pas

      • Avatar commentaire
        aziz 4 semaines

        Quand je lis…des posts..des quelques micros céphalés….du forum…qui ne voient pas l’ampleur du désastre…j’ai envie de vomir

        Comme au zimbabwé…quand nos colonnes de chars…vont faire leur entrée..dans cotonou…eh bien…nous on demandera à personne..de signer…une quelconque démission..

        On fera ce qu’on doit faire…proprement sans laisser de traces

        L’ua..et ses prises de positions…nous en s’en fou

  • Avatar commentaire
    John 4 semaines

    Cette décision n’est pas du tout contre productrice comme le suggère OLLA OUMAR. En effet, MTN opère à l’internationale et l’État Béninois applique les règles qui doivent être prépondérantes dans un état de droit, parmi lesquelles l’obligation d’acquitter les impôts et redevances liées à l’activité de la société. Les investisseurs étrangers fiables ne seront nullement freinés d’investir, seuls les aventuriers peu rigoureux des lois et pratiques réfléchiront à deux fois et les Béninois ne s’en porteront que mieux.

  • Avatar commentaire
    NOAH 4 semaines

    OLLA, tu me fais trop honte dans ton commentaire! L’agrément que MTN a reçu pour exercer dans notre pays est de traiter et de régulariser les fréquences des radios qui ne fonctionnent pas bien, ou bien, ils ont reçu leur agrément pour exercer dans le domaine des GSM et mettre à notre disposition un service de qualité?
    Donc, comprenez juste que ce DG n’a plus sa place dans notre pays, car il est intervenu dans un domaine qui ne correspond pas à son cahier de charge signé avec l’Etat.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 semaines

    Voilà une décision contre productrice et pourra démotiver de vrais investisseurs dans le pays .est-ce parce qu’il aide radio soleil à trouver ceux qui brouillent sa fréquence , ou parce qu’il refuse de passer à la caisse des fondations ?