Conformément au calendrier de passage établi par la commission budgétaire à l’Assemblée nationale, le Médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun sera ce jour face aux députés de la commission budgétaire pour défendre son projet de budget pour le compte de l’année 2018. On se rappelle que l’année dernière, les députés se sont désolés de la maigreur dudit budget. Les élus avaient alors promis de saisir le gouvernement par des amendements afin qu’il puisse revoir les montant alloués à la hausse.

Autrement dit, il est nécessaire aujourd’hui que cette volonté des parlementaires se concrétise afin que l’institution puisse pleinement remplir la mission qui lui est dévolue.

On se rappelle que le montant du budget du Médiateur de la République pour le compte de l’année 2017, était de 339.308.000 Fcfa. Aussi, faut-il préciser que le budget initial de cette institution était évalué à 549.986.000 Fcfa.

6 Commentaires

  1. “Procès fictifs juste pour chasser l’ennui”? Et on paie des impôts pour entretenir cela? Vraiment le Bénin est ridicule. Et qvec cela, on prétend combattre la corruption.

  2. Le médiateur de la re´publique est un manchin créer pour satisfaire Tevoedjrè et pour remercier Gnonlonfoun pour sa sale besogne qui a conduit à la victoire électorale au K.O de yayi Boni qui n’en est pas une victoire.

    Ce machin doit disparaitre. elle n’a pas sa Raison d’être, tant que les juridctions nationales existent. Ces instances crées pour trouver à faire à des copins bouffent inutilement les maigres resources de l’etat.

  3. Cette institution est inutile, je pense qu’il faut la supprimer et renvoyer l’albinos à la retraite, je me demande quel est leur bilan

    • Ne dis pas ça toi aussi. Ils ont de la matière. Plus de 200 requêtes traitées pour le seul exercice 2017 ne comptent pas pour du beurre.

      C’est déjà beaucoup mieux que la soit disante Haute Cour De Justice, inoperante dans sa conception, et dont les membres sont reduits à monter des procès fictifs juste pour chasser l’ennui. C’est triste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom