Corruption au Bénin : Le gouvernement Talon soupçonné de lutte sélective

Corruption au Bénin : Le gouvernement Talon soupçonné de lutte sélective

La lutte contre la corruption décrétée au Bénin ne convainc pas pas. Les Organisations de la société civile du pays évoquent une lutte sélective et incriminent le gouvernement.

Bénin : grands déballages sur des supposées affaires de corruption à la Mairie de Dogbo

Le Bénin se bat contre la corruption, un fléau qui a depuis longtemps pris le pas sur les bonnes pratiques de gouvernance. Mais les acteurs chargés de cette lutte, notamment le gouvernement, manquent de dynamisme et de pro activité.

Le président du réseau Social Watch Bénin, Gustave Assah, incrimine d’ailleurs le gouvernement face à la propension d’actes de corruption. Au cours d’une émission ce week-end, l’acteur de la société civile note quelques défaillances dans la lutte menée. Pour lui, la lutte n’aboutit pas encore pour plusieurs raisons. Mais le gouvernement, principal acteur dans ce combat à en croire Gustave Assah, mène une lutte sélective.

Au regard de cette observation du président de Social Watch Bénin, on peut se demander à quoi rime le combat du gouvernement Talon dans la lutte contre l’impunité. De quelle efficacité serait cette lutte déclenchée pour mettre fin à la corruption et ses corolaires qui discréditent le Bénin. Le gouvernement de la  rupture encourage-t-il la corruption ? Il y a bien d’indices qui le prouvent, car pendant que tous les béninois s’accordent à décrier et à dénoncer les actes de corruption qui gangrènent l’administration du pays, le gouvernement de la rupture fonce dans l’octroi de marchés publics, généralement sans appel d’offre. Il faut constater que plusieurs mis en cause dans différentes affaires bénéficient de la faveur du régime. Les affaires machines agricoles, Ppea2, Maria Gléta… sont encore fraîches dans les mémoires des acteurs des Organisations de la civile et du peuple béninois tout entier. Le ras-le-bol du peuple devrait interpeller la gouvernance talon

Commentaires

Commentaires du site 0