Enquête au Burundi : l’Ouganda et la Tanzanie critiquent la CPI

Enquête au Burundi : l’Ouganda et la Tanzanie critiquent la CPI

La récente annonce de la prochaine ouverture d'une enquête de la CPI sur les crimes commis au Burundi n'est pas du goût de tout le monde. Deux pays voisins qui participent activement à la résolution de la crise ont décidé de faire entendre leur voix.

L’ONU demande à la CPI d’enquêter au Burundi

La Tanzanie et l’Ouganda sont totalement opposés à une enquête de la Cour pénale internationale au Burundi. L’instance judiciaire avait fait cette annonce quelque temps après le retrait effectif du Burundi

Les présidents tanzanien John Magufuli et ougandais Yoweri Museveni ont présenté leur point de vue via un communiqué après une rencontre officielle entre les deux hommes :

« Cette décision (ndlr : enquête de la CPI) met à mal les efforts déployés par la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) (…) la situation au Burundi n’est pas aussi tragique que décrite par la CPI car des nombreux réfugiés burundais en Tanzanie sont déjà rentrés chez eux (…) » peut-on lire dans le communiqué.

Pour les deux présidents, la Cour se mêle des affaires de la Communauté d’Afrique de l’Est sans associer ses dirigeants. Une situation qui peut envenimer la crise selon eux. Pour l’heure pas de réaction officielle de la CPI

Commentaires

Commentaires du site 0