A la gendarmerie nationale, la guillotine du régime Talon  a encore enlevé quelques têtes. Le lieutenant-colonel Marcel Adjaho sur les instructions du chef de l’Etat a démis de leurs fonctions, le commandant du groupement régional sud, le chef brigade de la gendarmerie de Sègbohouè et le commandant de la compagnie de gendarmerie d’Allada.

Il est reproché  au colonel Moro Abdoulaye, à l’adjudant Cotchè Toussaint et au capitaine André Enagnon Dah Lokonon, des fautes professionnelles dans l’exercice de leurs fonctions. Des fautes qui semblent liées au braquage intervenu ce 31 octobre 2017 à Sègbohouè.

Deux des trois frères d’armes déchus ont été remplacés depuis ce mercredi 01 novembre 2017 par le capitaine Ghislain Pompidou Ahouignan et le chef d’escadron Dieudonné Luc Agassounon.

Ghislain Pompidou Ahouignan assure l’intérim  du commandant de la compagnie de gendarmerie d’Allada tandis que Luc Agassounon prend provisoirement le poste de commandant du groupement régional sud .

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire