Assemblée nationale du Bénin : Hommages à feu Bâtonnier Joseph Adjignon Kèkè

Assemblée nationale du Bénin : Hommages à feu Bâtonnier Joseph Adjignon KèkèMe Houngbedji salue la mémoire de l'illustre disparu

En reconnaissance du rôle éminent qu’il a joué en tant que législateur, l’Assemblée nationale a rendu un vibrant hommage solennel à feu Adjignon Kèkè, décédé le 1er juillet dernier.

Bénin : L’ancien ministre Damien Zinsou Alahassa est décédé

C’était le vendredi 17 novembre 2017, en marge des travaux en commission sur le budget de l’Etat gestion 2018. A la suite du président du Rassemblement national pour la démocratie (RND), l’honorable Jean-Michel Abimbola, le discours d’hommage du président de l’Assemblée national, Adrien Houngbédji, a été poignant.

Selon Me Adrien Houngbédji, feu Joseph Adjignon Kèkè a été un grand avocat, un grand homme politique, un patriote qui aura consacré le clair de sa vie au service de son pays.

« Il était un objet de fierté nationale, une référence pour de nombreux béninois et africains. Ses qualités ont été reconnues au-delà des frontières nationales, notamment au Sénégal, au Nigeria et en France, pays  qui lui ont décerné les plus hautes distinctions » a déclaré le président de l’Assemblée nationale. Il ajoute que « celui dont nous célébrons la mémoire était un grand patriote qui aimait son pays de l’affection la plus authentique. Il le servit toute sa vie durant et mieux encore à un moment épique de l’histoire politique de notre pays, je veux dire la conférence des forces vives de la nation de février 1990. Il en fut un authentique précurseur, un authentique artisan ».

Pour Me Adrien Houngbédji, feu Adjignon Kèkè est leur aîné en tout point de vue, puisqu’il fut un grand professionnel du droit et un grand homme politique. Avocat, ancien Bâtonnier, ancien député à l’Assemblée nationale du Dahomey,  premier Garde des Sceaux, ministre de la justice du Dahomey indépendant, ministre de l’économie et ministre du plan, pour ne citer que ceux-là. Au nom de ses collègues de la 7e législature et du personnel parlementaire, le président Adrien Houngbédji renouvèlera ses sincères et profondes condoléances à la famille de l’illustre disparu.

Outre le président de l’Assemblée nationale, Joseph Djogbénou, représentant le gouvernement, le préfet de l’Ouémé, le maire de Porto-Novo, les têtes couronnées, autorités religieuses, sages, notables de la ville de Porto-Novo et les cadres de l’administration parlementaire, se sont recueillis devant la dépouille mortelle de l’illustre disparu, avant d’aller saluer la veuve et les enfants du défunt

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    TÔFFÔ 4 semaines

    Que l’âme de cet illustre combattant de la cause africaine repose en paix.
    Ceci dit, est-ce que ces congélations sur des mois voire des années, parfois, des corps de nos parents riment avec respect et dignité ?
    Ce qui ne fait pas partie de nos traditions.
    Mais qu’est-ce que nous aimons copier et exagérer lorsque cela nous arrange et alimente nos penchants pour les fêtes et les flagorneries! Ce qui n’a plus rien à voir avec des hommages quelconques à nos défunts. Bahyi ooh