« Le lance-pierres de Porto-Novo »: Un ouvrage présenté par Florent Couao-Zotti et Alexandra Huard

« Le lance-pierres de Porto-Novo »: Un ouvrage présenté par Florent Couao-Zotti et Alexandra Huard

Un nouvel ouvrage vient de paraitre et est disponible dans les librairies béninoises, françaises et d’ailleurs. Il est intitulé « Le Lance-pierres de Porto-Novo ». Un genre peu ordinaire qui raconte une histoire illustrée.

Bénin : trois mois de suspension pour le Capitaine Trèkpo, réaction des syndicats

Grâce au Centre Akanga et à la Librairie Alexandre Dumas, cet ouvrage a été présenté au public par l’écrivain béninois Florent Couao-Zotti et la française Alexandra Huard.

C’était hier dans l’enceinte du Collège catholique Notre Dame à Porto-Novo, en présence des élèves, des professeurs et des hommes de culture, qui ont voulu en savoir plus sur cet ouvrage. Dans sa présentation, l’écrivain Florent Couao-Zotti a fait savoir à l’assistance que l’ouvrage a été publié en compagnie de madame Huard, qui a illustré l’un de ses textes intitulé « Le lance-pierres de Porto-Novo ». Selon ses explications, le texte raconté a été demandé par Alexandra Huard, quand elle cherchait à illustrer une histoire qui se produit au Bénin. Il poursuit en affirmant qu’elle a eu à lire des passages de ses bouquins qui l’ont enthousiasmée.

« Je travaille depuis sept ans déjà dans l’illustration de livres pour enfant. Donc mon métier c’est de faire des dessins, des images qui accompagnent une histoire pour les enfants. Je viens de publier le 21e  livre avec Florent Couao-Zotti “Le lance-pierres de Porto-Novo” », a déclaré Alexandra Huard.

Elle n’a pas manqué de préciser les raisons qui l’ont amené à initier ce projet. « J’ai initié ce projet parce que je suis venue au Bénin il y a deux ans. Mais en arrivant en France, j’ai eu la nostalgie de ce pays et de toutes les belles choses que j’avais vues ici au Bénin. Donc, il a fallu que je trouve un auteur capable de raconter une histoire qui se passe au Bénin, pour que je prenne mes pinceaux et illustre cette histoire là. J’ai pensé à Florent Coua-Zotti qui est un grand nom de la littérature béninoise, et en lisant son écriture,… j’ai eu envie d’illustrer l’un de ses textes… », a-t-elle martelé.

Selon Alexandra Huard, dans la ville de Porto-Novo on arrive à ressentir toute l’histoire du Bénin parce qu’on a des traces d’architecture des anciens palais, des architectures coloniales, afro-brésiliennes, des bâtiments très modernes, tous les styles de toutes les époques, et ce décor est idéal pour un dessinateur. Précisons que l’auditoire très satisfait, a posé plusieurs questions de compréhension et de curiosité aux présentateurs de l’ouvrage. Des réponses appropriées apportées aux préoccupations de l’assistance ont précédé la séance de dédicace

Commentaires

Commentaires du site 0