Me Salami sur l’affaire Mètongnon : « …Honnêtement sur le plan du droit, le dossier est vide »

Me Salami sur l’affaire Mètongnon : « …Honnêtement sur le plan du droit, le dossier est vide »

« Il y a le représentant de la Bibe qui a reconnu avoir retiré 71 millions des caisses de la banque et qui dit les avoir distribués à toutes les personnes présentées aujourd’hui.

Bénin : « On ne peut pas condamner Mètongnon sur la base de fictions »

Il se trouve que les fonds auraient été remis par personne interposée, et que cette dernière n’a pas reconnu avoir reçu d’argent, encore moins avoir transmis de l’argent.

Les avocats ont fait des observations en faisant valoir que pour les sommes qui ont été mises à la charge des personnes poursuivies, si on devrait les poursuivre forcément, qu’ils étaient prêts à consigner au-delà du montant pour lesquels ils étaient poursuivis. Pour que justement, ils soient poursuivis sans mandat. Mais il se trouve que ce soir on nous a demandé d’attendre. On a attendu et puis il semble que le procureur a déposé à la prison civile de Cotonou un certain nombre de personnes, dont notamment Laurent Métongnon et Youssao Saliou Abdou.

Pour quel motif ?

Corruption et autres infractions connexes.

Est-ce que vous pensez que votre client mérite d’être déposé vu le fond du dossier ?

Non. D’abord c’est pour l’audience du 19 décembre, donc ça fait pratiquement dans un (01) mois qu’ils vont revenir à l’audience. Mais sur le fond du dossier, honnêtement sur le plan du droit le dossier est vide parce que la preuve n’a pas été rapportée que les montants ont été remis à nos clients. Et donc normalement en l’absence de preuve, on ne devrait pas aller plus loin, encore moins les mettre sous mandat de dépôt. A la rigueur on aurait pu poursuivre, on aurait pu décider d’un non-lieu ou alors les poursuivre sans mandat. Mais le fait aujourd’hui de les poursuivre avec mandat, les déposer dans des conditions aussi rocambolesques, c’est vraiment regrettable pour l’Etat de droit.

En résumé, qu’est-ce que le procureur a décidé ce soir ?

Comme je vous l’ai dit, il y a des personnes qui sont poursuivies sans mandat et il y a des personnes qui sont poursuivies avec mandat dont Laurent Métongnon et Youssao Saliou Abdou. L’audience de flagrant délit est prévue pour le 19 décembre 2017 ».

Commentaires

Commentaires du site 22
  • Avatar commentaire
    COCO 2 jours

    Je crois que le Président TALON fera mieux pour ce pays que son prédécesseur

  • Avatar commentaire
    TALON Cossi Pièrre 1 semaine

    Ce Monsieur faire la honte de notre famille il ne suffit pas d’avoir des fortunes mais de laisser une bonne image de soit le Bénin se gère très mal et Patrice n’a pas la compétence pour gérer le bénin c’est une erreur de l’avoir choir comme Président de cette République. Il pense qu’il peut envoyé tous le monde en prison alors il se trompe et il partira de ce pays comme un colis, car Dieu n’aime pas la trahison il a trahi tous le peuple et il sera sévèrement puni selon les lois de la nature.

  • Avatar commentaire
    AMOUZOU Aurel 1 semaine

    Le Président TALON doit savoir ce a qui fait mal à ce peuple.

  • Avatar commentaire

    Vraiment moi je me pose des questions si vraiment le Président TALON peut comprendre ce qui fait mal à ce peuple.

  • Avatar commentaire
    Zinsou DEDONOUGBO 3 semaines

    Que peut dire un avocat au sujet de qin client?
    Est ce que la détention de Laurent Metognon n’est pas prévue par le droit pénal béninois?
    Alors continuons, il n’est pas le premier ni le dernier.

    • Avatar commentaire
      SEGNI 3 semaines

      Et il ne sera ni le premier ni le dernier!

      • Avatar commentaire
        gombo offline 3 semaines

        Les prochains seront Talon et son clan de pre-dateurs et leur detention avant process sera justifiee, car ils ont deja donne la preuve d’absence de garante de re-repsentation en fuyant le pays dans le coffre arriere d’une voiture vers le Nigeria…
        Cette fois ci on ne leur laissera pas cette possibilite

        !

        • Avatar commentaire
          aziz 3 semaines

          Gombo offline..

          Notre seigni…de son vrai nom…serge seigni..est un sectaire..comme son ami tundé..

          Ils sont toujours dans le deni…par haine de yayi…qu’ils ont hélas pris comme projet de société..

          Ils sont bloqués intellectuellement..et mentalement…et celà ne vaut pas la peine de les raisonner

          Qu’un trio…s’empare de tout le benin…ils n’ont rien…à foutre..et c’est dommage

  • Avatar commentaire
    Mouphtarou 3 semaines

    Moi je veux m’adresser à Sonagnon quand tu t’adresse au président de la république il faut un peu de respect c’est le président de la république que tu designes par (ce numéro de Talon la) un peu de respect dans vos propos

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 3 semaines

      S’il est vrai que Patrice Talon est le Président de la République,qu’il fasse un référendum pour que le peuple béninois confirme son choix.

      S’il n’a pas le courage d’un tel référendum, et qu’il continue de poser des actes contraires à son serment, ne me demandez pas de respecter cette autorité.
      La constitution du Bénin m’en donne l’autorisation.

      • Avatar commentaire
        SEGNI 3 semaines

        Lorsque je te connaîtrai, je porterai plainte contre toi pour offense à une institution, et tu iras limer tes dents en prison. J’en ai le droit en tant que citoyen. Si tu protestes, fais toi connaître et je m’en charge.

        • Avatar commentaire
          Sonagnon 3 semaines

          Il n’y a pas de relation de subordination entre un Président de la République et ses citoyens.
          Le Président est au service des citoyens, et son serment prononcé est le rapport qui lie le citoyen au Président de la République.

          Avez vous lu le serment prononcé par Patrice TALON???

          L’avez vous examiné par rapport aux actes qu’il pose depuis son investiture???

          J’aimerai bien être face à une juridiction pour montrer comment Patrice TALON devrait cesser d’être le Président du Bénin.
          Mais si c’est face aux magistrats que nous avons au Bénin qui ne savent pas dire le droit, ce serait peine perdue.

          Quoi qu’il en soit, le peuple saura en son temps tirer conséquence de tous les actes que pose Patrice TALON.

    • Avatar commentaire
      SEGNI 3 semaines

      Sonagnon est un irresponsable irrévérencieux malpoli et pas d’éducation. le président Talon n’est pas le président Yayi, il est imperturbable.

      • Avatar commentaire
        gombo offline 3 semaines

        Talon n’est pas impertubable, il est e-honte et sans scrupules…Soyez precis dans le langauge !

    • Avatar commentaire

      Parce que Talon respecte la fonction présidentielle ? Allez voir ailleurs avec votre indignation à deux balles.

  • Avatar commentaire
    SEGNI 3 semaines

    Que dira maître Salami de bon sur ce régime, niet! dommage pour nos intello! Cette adversité sur le président Talon est la position actuelle du ministre Djogbénou dans la sphère Rupture. Djogbénou a combattu leur chef Yayi pour talon dans tous les procès et a été gagnant, il a même invité l’agrégé Salami à un débat contradictoire au temps fort du pvi et ce dernier a fui. un agrégé qui aime le monologue, C’est mon pays le Bénin.

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 3 semaines

      Le PVI est une vaste escroquerie!!!
      Me Salami l’a démontré plus d’une fois.
      Et Djogbénou n’a jamais gagné un procès dans ce dossier.

      Mais vous ne perdez rien à attendre, on reviendra sur cet arrangement d’Abidjan dans lequel les intérêts du peuple béninois sont bafoués.

  • Avatar commentaire
    OROU 3 semaines

    Ne faut jamais se réjouir du mal de son prochain. Mais comme le dit un adage de chez moi je cite: ” la poussière que soulève la poule finie par retomber sur elle même ” fin de citation. Au moment où Metôgnon et ses compaires syndicalistes étaient guidés par la commande de Paris pour déstabiliser le régime de Yayi,il n’en doutait pas une seconde que le retour de la manivelle serait si violent.
    Vivement qu’il s’en sorte pour le grand bonheur de sa famille et de ses enfants.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 3 semaines

    Moi je n’ai aucun doute depuis le début de cette affaire que Metongnon n’a rien à se reprocher.

    Ce numéro de Patrice Talon montre la nécessité de rendre notre justice véritablement indépendante.
    Pourquoi la nomination des procureurs ne peut elle pas du ressort de la cour suprême par exemple?
    Patrice Talon détruit tout ce qu’il touche. Il est une malédiction pour notre démocratie et pour le Bénin.

  • Avatar commentaire
    Sourou 3 semaines

    La démocratie est un luxe pour le béninois. Puisque le droit lui demande de faire ce qu’il veut, il a fait ce qu’on lui a dicté de faire. Mais, je suis certain, cette condamnation rendra plus fort le principal accusé. Wait and see.