« Peace Lady 2018 » : La journaliste Evelyne Quenum à l’assaut du titre

« Peace Lady 2018 » : La journaliste Evelyne Quenum à l’assaut du titre

La journaliste béninoise Evelyne Quenum, est retenue parmi les trois nominées pour le titre de « Peace Lady 2018 », décerné par l’Ong Femme engagée pour le Développement (Fed).

Liberté de la presse : Le Bénin classé 78 ème par Rsf

Aux dires de la candidate lors de son passage dans notre rédaction hier dimanche 19 novembre 2017, la lauréate conduira le trio pour des initiatives en faveur de la paix et du bien être social.

Dans quelques jours, la nouvelle « Peace lady » de l’Ong « Femme engagée pour le Développement » (Fed), sera connue. Au nombre des trois nominées, figure la journaliste béninoise Evelyne Quenum. Les campagnes battent déjà leur plein et la candidate n°3 multiplie les actions pour faire adhérer à sa cause le public béninois. Sur sa page facebook, on peut voir son poster de campagne. Elle mène également des descentes sur le terrain, notamment auprès de ses confrères journalistes. Entre autres organes, elle a visité le quotidien Le matin, la Radio Tokpa et le quotidien La Nouvelle Tribune, où la journaliste était hier pour parler de sa candidature et solliciter le soutien de ses confrères. Pour Evelyne, ce choix ne s’est pas fait au hasard : « ma descente dans ces organes est la manifestation de ma reconnaissance envers mes premiers mentors que sont : Vincent Folly le Directeur de publication du quotidien La nouvelle tribune, Guy Kpakpo le Directeur de la Radio Tokpa, et Modeste Dato le Président directeur général du quotidien Le matin. Sans eux, je ne serais pas cette femme que vous voyez aujourd’hui » a-t-elle confié.

De projets en perspective

La candidate est préoccupée par le bien être social et l’enracinement de la paix dans notre pays. Elle trouve « inacceptable que nous soyons assez égoïstes pour ne pas remarquer l’extrême pauvreté autour de nous. » Selon Evelyne, il y a des enfants à moins de 30 km de Cotonou, qui apprennent leurs leçons avec des lampions. ». La candidate a confessé qu’une fois élue, elle mènera entres autres des actions pour soulager ces populations. « Chacun a forcément quelque chose à apporter. Nous devons éviter de ne nous pencher que sur nos besoins » a-t-elle affirmé. Evelyne Quenum est dans le social depuis plusieurs années notamment avec le Lions club, le Soroptimist et d’autres organisations à vocation caritative. Elle a promis en faire davantage son cheval de bataille, si elle devient « Peace lady ». Selon la candidate, les internautes peuvent voter à partir de son compte facebook. Le vote débute ce mardi 21 novembre. Il contribue à hauteur de 50% à la désignation de la lauréate par le jury international.

Notons que la « Peace Lady 2018 » aura un mandat d’un an pour mener avec ses deux autres collègues, des actions de développement aussi bien au Bénin que sur le plan international

Commentaires

Commentaires du site 0