Sensibilisation sur le Ravip : La preuve du désœuvrement du gouvernement de Talon

Sensibilisation sur le Ravip : La preuve du désœuvrement du gouvernement de Talon

Après la saison de la vulgarisation du Programme d’action du gouvernement (Pag), quelques membres du gouvernement s’offrent une nouvelle activité en attendant de trouver mieux.

Bénin : Les projets touristiques du gouvernement pour les villes enfin connus

Il s’agit de la sensibilisation des populations sur les avantages du Recensement administratif à vocation d’état civil (Ravip), une initiative qui montre bien le niveau de désœuvrement atteint par le gouvernement Talon.

Depuis quelques jours, une timide campagne de sensibilisation sur le Ravip a commencé dans certaines contrées du pays. Comme au temps de la vulgarisation sur le Pag, des membres du gouvernement ont commencé à sillonner leurs régions d’origine pour sensibiliser les populations à sortir pour aller se faire enrôler. A première vue, on n’aurait pas grand-chose à reprocher à ces activités. Mais lorsqu’on prend en compte la période à laquelle la sensibilisation est lancée et le profil des « agents sensibilisateurs », on a des raisons d’affirmer que le gouvernement ou du moins certains de ses membres manquent d’activités.

En effet, on se rend compte que cette sensibilisation a commencé après les premières semaines d’enrôlement des citoyens. Pourquoi entamer une sensibilisation alors que le coordonnateur du Ravip a affirmé il y a quelques jours que plus d’un million de Béninois ont été enrôlés depuis le 1er novembre. Ces statistiques sont-elles si faibles et en dessous des espérances pour amener certains ministres à se lancer dans la campagne ? … Pourquoi concrètement des ministres du gouvernement se lancent-ils alors dans cette campagne. Ceci donne l’impression qu’ils sont désœuvrés, alors que les populations béninoises en attendent beaucoup de leurs dirigeants en cette fin d’année qui s’annonce ténue. Que feront-ils lorsque le gouvernement voudra lancer une centaine de projets ? Ces ministres seront alors dans la sensibilisation permanente, abandonnant leur rang et leurs prérogatives premières. Ce genre d’activité de vulgarisation à tout va, devrait être réservée à des thuriféraires… Un ministre est un assistant du chef de l’Etat qu’il doit aider à la conception, l’anticipation, la réflexion prospective, l’organisation et la planification des choses, tout ceci dans l’ultime intérêt des populations. Lorsqu’il laisse tout ça et s’adonne à la sensibilisation sur un hypothétique projet, c’est qu’il est passé à côté de son job

Commentaires

Commentaires du site 0