Direct / Zimbabwe: Grace n’est plus sur le territoire, Robert Mugabe assigné à résidence

Direct / Zimbabwe: Grace n’est plus sur le territoire, Robert Mugabe assigné à résidence

C'est la grande confusion au Zimbabwe depuis quelques jours. Après le limogeage du vice-président et les déclarations du Chef de l'armée, les événements se précipitent.

Zimbabwe/Urgent : Robert Mugabe vient de rendre son tablier

Selon certaines sources, la première dame Grace Mugabe ne serait plus sur le territoire nationale. Pour rappel, le parti présidentiel Zanu-PF traverse une crise depuis plusieurs semaines.

Après une longue rivalité entre le vice président Mnangagwa et la première dame au sujet de la succession du Président Mugabe, Mnangagwa est finalement limogé. Suite à cet événement, l’armée avait animé une conférence de presse cette semaine au cours de laquelle elle affirmait qu’elle était prête à “intervenir pour mettre fin aux purges“. Tout est allé très vite depuis.

De son coté, le Président Zuma a envoyé deux émissaires dans le pays afin de tenter de trouver une solution pour une sortie de crise. Il a appelé au calme et rassuré que le Président Mugabe est sain et sauf mais “confiné en résidence surveillée“. Plus d’infos dans les prochaines heures

Zimbabwe: Mugabe en résidence surveillée

Depuis plusieurs heures, la situation a beaucoup évolué au Zimbabwe. Même si très tôt l’armée a affirmé qu’elle n’orchestrait pas un coup d’Etat, les derniers événements qui se produisent amènent à s’interroger. Mugabe sain et sauf mais en résidence surveillée. L’information a été rendue publique par le Président de l’Afrique du Sud, un pays voisin du Zimbabwe. A travers un message télévisé, Jacob Zuma a affirmé qu’il est entré en contact avec l’armée et a invité une nouvelle fois à une résolution pacifique de la crise. Mais la nouvelle importante qu’il a donné c’est le confinement du Président zimbabwéen Robert Mugabe avec qui il a eu un échange plus tôt.

Crise au Zimbabwe/Sortie de l’armée: Mnangagwa l’instigateur?

Au Zimbabwé, la situation a évolué depuis que des tirs ont été entendus cette nuit non loin de la résidence du Président Mugabe. Pour un député de l’opposition, le vice-président déchu n’est pas étranger à la série d’événements qui se produit actuellement dans le pays. Reçu sur BBC, un député du principal parti d’opposition , Eddie Cross, a retracé les liens entre le vice président déchu et l’armée qui depuis quelques heures a pris le contrôle de certains points stratégiques de la capitale Harare. Pour lui, Emmerson Mnangagwa, le vice-président déchu est “derrière les événements. A l’en croire les événements de cette envergure ne “peuvent se passer sans l’aval” d’Emmerson Mnangagwa puisqu’il a dirigé les opérations conjointes du commandement militaire, une structure créée depuis l’indépendance. Au micro de la BBC, Eddie Cross donne sa lecture de la situation affirme que “vous allez vite entendre que Mugabe se retire de la vie politique et qu’il le choisit comme successeur

Zimbabwe: Arrestation du leader des jeunes de la Zanu-PF, appel au calme de Zuma

Le Zimbabwe vit des heures chaudes depuis la nuit du mardi 14 à ce mercredi 15 Novembre 2017. Une série d’événements inédit se produit actuellement au Zimbabwe. Cette situation n’a pas laissé indifférent le Président sud africain qui a réagi il y a quelques instants à travers un communiqué.

Arrestation du leader des jeunes de la Zanu-PF

Après la sortie des responsables de l’armée qui ont dénoncé l’éviction du vice-président, des tirs ont été entendus près de la résidence du Président Mugabe, l’armée a pris le contrôle de certains points stratégiques. Le leader des jeunes du parti présidentiel qui soutient la première dame, Kudzai Chipanga, a été arrêté alors que la veille il avait fait une déclaration marquant son soutien à la première dame. En effet, il avait affirmé être prêt lui et ses amis à mourir pour la première dame.

“Résoudre à l’amiable l’impasse politique”

A travers un communiqué, le Président sud africain Jacob Zuma a lancé un appel au peuple zimbabwéen. Il invite le gouvernement et les forces armées “à résoudre à l’amiable l’impasse politique et à veiller à ce que la paix et de la sécurité soient maintenues dans le pays“. Le même communiqué rassure que “la communauté de développement d’Afrique australe, la SADC, continuera à suivre de près la situation et est prête à apporter son aide si nécessaire pour résoudre l’impasse politique en accord avec les protocoles et processus établis de la SADC”.

Zimbabwe : échange de tirs près de la résidence de Mugabe, l’armée dément un coup d’état

Ce mercredi les événements se sont enchaînés. Aux premières heures des échanges de tirs ont été entendus dans la capitale Harare. Selon des témoins cités par la presse occidentale, des tirs ont également été échangés près de la résidence privée de Robert Mugabe. Alors que tout le monde pensait à un coup d’état, l’armée zimbabwéenne a démenti à la télé vouloir renverser le président affirmant qu’elle tentait de neutraliser les “criminels qui l’entourent“. Pour l’heure pas d’information vérifiable sur ce qui se passe réellement dans le pays.

L’ambassade américaine parlant d’une situation incertaine a affirmé qu’elle serait fermée au public ce mercredi en attendant la suite des événements.

Commentaires

Commentaires du site 19
  • Avatar commentaire
    TPzame 7 jours

    93 ans!! 37 ans de pouvoir!! Corruption! Elections truquées! Bilan médiocre! pas d’ amélioration de la qualté de vie des zimbabweens!.

    Il est largement temps que ce vieillard s’ en aille! Il n’ aurait meme pas du se présenter aux dernieres élections. L’ afrique continue à prendre du retard et à accepter des choses qui favorisent ce retard. Mugabe est responsable de ce qui lui arrive. Il a eu tout le temps pour mettre en place une véritable démocratie dans son pays avec des élections transparentes et une limitation de mandats, comme dans tout pays civilisé. Il n’ a pas voulu le faire et on l’ a laissé faire. Il n’ a plus qu’ a récolter ce qu’ il a semé et s’ en prendre à lui meme.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 1 semaine

    Même si la situation sur place reste pour le moment encore confuse, on a au moins la certitude que la sorcière d’Hararé a mis le voile et serait presentement en Namibie à côté. (Dis)Grace Mugabe était devenue un danger public.

  • Avatar commentaire
    Tchonda innophilothée 1 semaine

    Coup d’Etat au Zimbabwe ? Une boutade, n’est-ce pas ? Sinon quel intérêt aurait les putchistes

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 1 semaine

    La limitation d’âge et la limitation du nombre de mandat sont une bonne chose pour nos pays.

    Si tel était le cas au Zimbabwe, cette crise ne se produirait pas.

    Espérons que le respect de la personne de Robert Mugabe pour ce qu’il a été ne soit pas foulé au pied.
    Pour nous béninois, nous n’avons pas ce problème.
    Le nôtre c’est comment mettre un terme au mandat d’un président qui ne fait plus le travail pour lequel il est élu.

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 1 semaine

      Viens le faire, apatride!

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 1 semaine

        Vous là, c’est l’utilisation de mon pseudo qui vous intéresse juste pour créer la confusion!!!

    • Avatar commentaire
      Amaury 1 semaine

      @Sonagnon,

      Je croyais que vous étiez un fervent supporter de papy Bob ?

      Moi je suis content de ce qui lui arrive. Il faut savoir quitter les choses à temps. Et puis c’est quoi cette histoire de couper la tête de tout le monde pour imposer sa petite sorcière de Grâce ?

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 1 semaine

        Je suis toujours un fervent partisan de Robert Mugabe.

        S’il est capable de tenir sa femme à la maison je serai de son côté pour souhaiter qu’il termine son mandat.

        Mais s’il n’est plus capable, alors je ne pourrai pas admettre qu’il humilie ses compagnons de lutte pour une femme!!!

  • Avatar commentaire
    aziz 1 semaine

    Le vieux sénile..victime du pouvoir..et de sa femelle…hystérique,immature..et de surcroit…nyphomane et dévoreuse d’hommes…doit etre traité avec humanité

    Je suis pour…

    mais sa femelle…qui vient de fuire pour la namibie…doit etre capturée…et extradée…au benin….

    On a des questions à lui poser…à la dic..

    Si tout marche bien…elle sera confiée…à certains..macho,genitaux…du forum…pour des seances d’explications

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 1 semaine

    Oui en résidence surveillée,mais qu’on ne le l’humilie pas!!!

    À son âge, Il n’a plus la possession de toutes ses facultés. C’est sa femme qui voudrait abuser de lui.
    Qu’on négocié avec lui une démission et l’organisation d’élection.

  • Avatar commentaire
    Azanhouan 1 semaine

    Vivement que la page de ce vieil homme soit vite tournée et que le pays retrouve le bonheur tant souhaité

    • Avatar commentaire
      aziz 1 semaine

      un vieil homme sénile…..certes héros..qui veut confisquer..les sacrifices d’un peuple…au profit de sa femelle..hystérique,colérique,immature.caractérielle.et dépenciaire.. et surtout nymphomane..

      Nymphomane …oui…puisque d’apres les info…gbetomagnon,agadjavi,tundé…réunis..sont incapables..de venir à bout..de madame mougabé….meme si tous ces assistants beneinois…sont bourrés de viagra…

      • Avatar commentaire
        Shegun 1 semaine

        Mugabe est aussi une victime. Victime de sa femme grâce qui abuse du vieux sénile. Je remercie ceux qui ont pensé introduire la limite d’âge dans notre constitution même si à l’époque c’était pour d’autres visées 

  • Avatar commentaire
    Tchite' 1 semaine

    Lui-meme, il n’a qu’a’ trouver un moyen comme son homologue Angolais et faire organiser les elections et quitter le pouvoir.

    Il n’est pas force’ment un mauvais homme, mais la generation qui l’a connu est vielle et d’autres sont deja decede’s. Les jeunes veulent un changement et il est temps qu’il comprenne cela.

    “Il faut apprendre a’ laisser les choses avant qu’elles ne nous laissent (abandonnent).”

    • Avatar commentaire
      aziz 1 semaine

      Mais tu a oublié…de dire…que la lutte du peuple angolais..la mémoire de ceux qui sont morts en angola…ont été..en grande partie…pour finalité..de faire de la fille de dos santos et de son gendre…les plus riches d’afrique

      Quelle conception..du pouvoir…n’est ce pas..

      Ramener…tous les benefices..de la lutte de toute une nation..qui perturbé..nous notre génération..à sa propre famille..est une insulte à toute l’afrqiue

      Mugabé…est un héros africain…comme mandéla,sam njoma,néto..et autres…mais faire de son pays..un échec..par idiologie,sectarisme..et manque de réalisme…pose…le probleme…de la nature de l’homme africain

      J’aurais voulu..avoir..les memes colonnes..de chars…partout ua togo..au cameroun,à kinshasa,à libreville,à brazaville à ndjaména…et pourquoi pas à cotonou…

      • Avatar commentaire
        Prince Toffa 1er 1 semaine

        Aziz, toi tu ne fais pas de l’analyse politique, tu es en plein dans de la philosophie creuse.

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 1 semaine

        Pas à Cotonou, ici la séparation des pouvoirs est clean!

  • Avatar commentaire
    Rachid ELAÏDI 1 semaine

    ”…Un convoi militaire en mouvement” , toute dictature est menacée de tel convoi des blindés vers la capitale. Les officiers militaires du régime ,ne font plus le beau et le mauvais temps et les officiers libres sont présents,au sein de l’armée qui se compte par des centaines de milliers ,peuvent et ont la capacité et du militaire et du politique de restaurer un État de droit ,une véritable démocratie ,ici à Harare mais aussi à Rabat,Alger,…

    • Avatar commentaire
      alex Mbuyi 1 semaine

      se un exemple a suive pour nos militaires congolais et les militaires africaine en générale car les dirigeants africain veut s’accroche au pouvoir sans rien faire