Assimilation des mesures sociales au partage d’argent : Talon humilie le Bénin pour la 3e fois

Assimilation des mesures sociales au partage d’argent : Talon humilie le Bénin pour la 3e fois

Patrice Talon a encore mis les pieds dans les plats. Au cours de la dernière visite de la Directrice générale du Fonds monétaire internationale (Fmi) Christine Lagarde au Bénin, le Chef de l’Etat a assimilé les mesures sociales à une distribution d’argent.

Bénin: L’économie béninoise reste fragile parce qu’elle n’est pas diversifiée selon la Directrice du FMI

Cette compréhension du social qui est bien loin des revendications actuelles des populations, trahit un président déconnecté de nos réalités et surtout prêt à honnir ses compatriotes chaque fois qu’il en a l’occasion.

L’arrivée de la Directrice générale du Fmi au Bénin, a permis au Chef de l’Etat d’afficher une fois encore la mauvaise impression qu’il a de ses compatriotes. En effet, au cours de la conférence de presse animée conjointement avec la patronne de Fmi, Patrice Talon a trouvé l’occasion de dénigrer les Béninois.

« Il faut avouer que nous avons nous même de grandes ambitions dans les domaines de la santé et de l’éducation. Je vais rappeler aux uns et aux autres que les investissements dans le secteur social ne seront pas à travers les distributions d’argent, parce qu’au Bénin c’est bien malheureusement ce qu’on entend par mesures sociales », a-t-il répondu suite à une interpellation du Fmi sur les investissements du gouvernement sur le plan social.

Cette réaction du président de la république assimile les Béninois à des gens habitués à la facilité, et qui attendent que le gouvernement leur partage de l’argent. Cette lecture, sauf si l’intention est de saboter les Béninois, n’a rien d’exact. Hier et aujourd’hui, les revendications que les populations exposent dans les grognes, les rues, les rencontres avec les dirigeants du pays, se focalisent sur les mesures du gouvernement pour leur faciliter l’existence.

A l’instar des citoyens des autres pays, elles veulent payer l’eau et l’électricité à des coûts favorables à leur pouvoir d’achat, se soigner à des coûts très réduits, avoir des micro crédits pour mener des activités génératrices de revenus, bénéficier d’écoles pas trop chères et manger à leur faim. Très peu de Béninois bénéficient même de faveurs de la part du gouvernement pour vivre, et ne sont donc pas habitués à attendre quoique ce soit de ce gouvernement. D’ailleurs, on les entend souvent dire « je n’attends rien du gouvernement, c’est mon travail quotidien, ma peine qui me nourrit ».

En dehors donc de quelques courtisans et des partisans du candidat Patrice Talon qui ont été bluffés par les discours de campagne annonçant l’arrivée de conteneurs d’argent venant de chez Kadhafi une fois Patrice Talon élu, aucun Béninois n’attend une telle faveur. Lorsqu’un président censé être le porte parole et principal avocat de ses compatriotes dit ces choses, c’est une grosse injure.

Et de trois !

Mais cette déclaration ne devrait surprendre personne. Depuis le 26 avril 2016, date de son audience à l’Elysée avec François Hollande, Patrice Talon a instauré la diplomatie de l’humiliation pour son pays. Devant Hollande ce jour en effet, il a affirmé que son pays est un désert de compétence(à lire ici) et a appelé la France au secours pour l’aider à avoir certaines compétences dans des domaines donnés. Le 13 juillet 2017 à la présidence de la république à Cotonou, Patrice Talon recevait Doris Leuthard, présidente de la Confédération Helvétique. Et il a encore lancé une petite phrase humiliante. En voulant parler des difficultés actuelles, il affirma en effet que son pays (Le Bénin-Ndlr-), est « sinistré ». Devant Christine Lagarde, le voici avec un autre numéro, faisant passer le fier peuple béninois pour une troupe de mendiants. Tout se passe comme si Talon œuvre en permanence à discréditer ses compatriotes. Un père de famille qui humilie ses enfants et sa femme chaque fois qu’un étranger vient à la maison, n’est pas un bon père de famille… Et qu’il se le tienne pour dit

Commentaires

Commentaires du site 23
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 12 mois

    Est-ce le pillage exacerbé de la richesse du benin qui permet à talon cette arrogance à l’endroit des beninois ? 
    Beninoises et beninois , face à son arrogance outrancières , nous devons avoir toutes les audaces pour le renvoyer 

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 12 mois

      Patrice TALON est arrogeant parce que toute la classe politique tremble devant lui!!!
      Alors que pour moi, il est un zéro en chiffre!!!

      Ni l’ambition du pouvoir, ni celle de l’argent ne doivent orienter les choix et les décisions d’un homme respectable.

      Fait ce que tu as à faire dans le respect des valeurs et tu occuperas la place qui te revient dans la société. Ainsi tu auras le respect qu’il convient.

      Il a beau spolié le peuple béninois pour être milliardaire, mentir au peuple pour occuper la Marina, il n’a ni mérité, ni respect, il reste ce qu’il est, le candidat à passer devant le procureur pour rendre compte de ses méfaits.

      • Avatar commentaire
        SONAGNON Il y a 12 mois

        Il y a des hommes qui forcent le respect et l’admiration, pour leur réussite !!!

        Patrice TALON quoi que milliardaire dit on, et Président de la République d’un pays, inspire dédain et colère!!!

        Que ses proches lui disent la vérité, être Chef d’Etat c’est un autre job, il faut s’y préparer avant.

        Ce n’est pas du tout ce qu’il réussit dans le monde des affaires en écrasant ses concurrents par la ruse et la méchanceté, qu’il peut réussir ici. Sa mission c’est de servir, et non d’humilier le peuple qu’il est appelé à servir.

        C’est parce que nous savons qu’il y a des problèmes au Bénin que nous avons demandé à celui qui est en mesure de faire face à ces problèmes de prendre la charge.

        Pas pour se faire insulter à tout moment!!!

        Le peuple béninois ne forment ni ses employés ni ses enfants.
        Il doit respecter ce peuple dans son langage.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 12 mois

    Talon est tout simplement indigne d’être à ce niveau de responsabilité.
    Un aventurier sans culture politique, sans qualification pour conduire un pays vers le développement dans la paix,la justice et avec dignité.

  • Avatar commentaire
    Abdoulaye Atchadé. Il y a 12 mois

    Au Brésil, les soins sont gratuits pour tout le monde, étrangers y compris, dans les hôpitaux publics. Qu’au se dise la vérité. La vie des populations préoccupe très moin le Président Talon. Le social, c’est son dernier souci.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 12 mois

    En Allemagne, il y a gratuité de soins de santé pour la catégorie des populations faibles, qui ne peuvent pas se prendre en charge, mais qui tombent malades.

    L’Etat prend en charge les fraits de l’assurance des soins en cas de maladie pour eux. Non seulement les soins sont gratuits, il y a aussi une allocation mensuelle de l’équivalent de 260.000 FCFA pour le père de famille démuni et aussi le même montant pour sa conjointe, s’y ajoute 60 % de ce montant pour chaque enfant mineur de la famille. Ceci pour l’entretien de leur vie (c’est à dire, boire, manger, se chauffer). Ils sont en plus logés, meublés et habillés aux fraits de l’Etat.

    Vous voyez maintenant, pourquoi cet affluent de demandeurs d’asile en direction de l’Allemagne. Ce que je déconseille vivement, car tout est désormais verouillé. La législation allemande en matière d’asile politique a été renforcée les derniers temps. Et l’allemagne a pris des mesures de dissuation que je ne conseille pas devoir vivre.

    Dans une société, où le salaire moyen pour le bas peuple actif, ayant un emploi est dans l’ordre de l’équivalent de 950.000 FCFA à 2.000.000 FCFA par mois, avec la chéreté de la vie, cette alimentation pour les plus démunis, accordée par l’Etat, ne permet pas naturellement de faire grand saut. Même qu’il y a des étourdis qui préferent cesser de gagner leur pain quotidien à la sueur de leur front pour vivre de cela. C’est leur choix.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 12 mois

    C’est pour servir à améliorer leur qualité de vie que les populations élisent leurs dirigeants et non pas que ceux-ci viennent se servir , méprendre et tenir un langage arogant envers le peuple qui les a élus.

    Le Bénin fait partie des pays les plus pauvres de la planète (voire les rapports du FMI et la banque mondiale). La population béninoise est à 90 % une Population pauvre. Et dans cette constellation, il ne peut pas y avoirdans un premier temps gratuité de soins, d’éducation et de formation pour les moins nantis? Que viennent -ils faire là alors les Présidents de la République et les autres élus. Se servir , se remplir les poches et s’en aller?

    Est-ce un drame ou un monde à l’envers quand l’Etat doit redistribuer le résultat de la production nationale, dont il a saisi une part, encore aux populations? Cette sortie de Talon, montre encore une fois, qu’il est politiquement médiocre et économiquement médiocre également:

    En économie politique , c’est les différents marchés (marché des biens, marché du travail, marché financier) qui redistribuent dans un premier temps. Aprés cela , l’Etat responsable intervient pour redistribuer aussi à ceux que les marchés ignorent ou n’ont pas pris en compte à cause de leur condition afin que chacun puisse en avoir du résultat de la production nationale selon ses mérites.

  • Avatar commentaire

    Hum. L’hypocrisie et l’aigreur vont vous tuer. Tout ce que dit ou fait Talon est mauvais. Vous n’êtes pas fatigué de ce minable rôle qu’on vous a confié ? Le chien va continuer à aboier, Talon s’en fou de vos critiques 

  • Avatar commentaire

    Guinée équatoriale les soins sanitaires sont gratuits

  • Avatar commentaire

    Le Président a tellement raison que il faut être politiciens pour ignorer cette remarque à moins que vous ne vivez pas au Bénin. Sur la base de quelle richesse nous pouvons avoir tout gratuitement soyons honnête. Et pour vous donner l’exemple de plusieurs béninois qui ont la chance de travailler quelque part tous les chômeurs et même les fainéant de la famille veulent qu’on leur donne de l’argent sans se soucier de combien tu gagnes et des besoins de ta famille. Pire toi tu as peut être deux enfants et tu ne veux plus en faire mais eux avec leur situation ils ont cinq minimum. C’est toi qui paie leur scolarité et Tt. Mais le jour où tu n’auras pas tu deviens celui qui n’est pas social. Je n’ai pas une agence de sondage hein mais au service au moins 80% des collègues vivent les même situation alors pourquoi ne pas accepter une fois la vérité même si cela vient de notre ennemi. Peut être le Président dire devant un étranger ça peut choquer ceux qui n’aiment pas la vérité mais c’est une pure vérité ça c’est à rien de cacher ça. Et pour une fois laissons la politique de côté . Je vous assure que j’ai eu la même réaction après la question avant que le Pr ne parle c’est vrai mes frères et je le dire à cause de ce que je vis

    • Avatar commentaire

      Gros hors-sujet!!!! Allez régler vos problèmes de famille ailleurs, et ne prenez pas votre cas pour des généralités.
      Les béninois ne demandent pas que l’Etat vienne distriuber de l’argent gratuitement. Et puis on dit le linge sale se lave en famille; votre talon est quel genre de pères à insulter et humilier son peuple devant des étrangers. Bande de complexés

  • Avatar commentaire
    Gbegamey900 Il y a 12 mois

    Comprenez ce que voulait dire votre président! C’est une mise en garde non dévoilée aux différents responsables des secteurs et ministères concernés par les investissements. Car au bénin investissement dans un secteur veut dire en clair sortir de l’argent des caisses de l’état pour enrichir Ministres, directeurs de cabinets, amis entrepreneurs…sans que les travaux ne soient réalisés. Donc endetter le pays et les futures générations. La population n’est aucunement visée par les propos du président. Il ne fait que parler de la corruption pour laquelle il aurait été averti par le FMI. Donc de ses amis et autres. Salutations

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 12 mois

    Si dans un Etat digne de ce nom, il ne peut pas y avoir le minimum social: gratuité pour les soins de santé, pour l’éduquation , pour la formation et pour la vieillesse, quel est alors cet Etat.? Et quand les populations réclament ce minimum, doit on assimiler cela à la distribution de l’argent. Un Etat a bel et bien des obligations matérielles envers la catégorie de ses populations fragiles et démunie, qui sont: les enfants, la jeunesse, les malades et les vieillards.

    Si non pourquoi payent- elles les populatios les impôts et contributions à l’Etat pour qu’il puisse faire face à ses obligations.
    Paye-t-on les impôts et autres redevances à l’Etat au Bénin, seulement pour que Talon puisse augmenter les salaires aux préfet de 250.000 FCFA à 5000.000 FCFA par mois et le salaire des ministres sous lui Talon qui passe de 800.000 à 8.000.000 voire 12.000.000 FCFA par moi.

    Le gros des populations moins nanties ne demande pas et n’attend pas des distributions de l’argent .

    C’est Talon qui a l’habitude de distribuer de l’argent dans ce pays en pensant pouvoir atteindre ses ainsi ses objectifs: N’a -t- il pas distribué dès sa prise de fonction 10 millions de nos sous à chacun des gens qui ne les lui ont pas demandé qu’il a choisi sur le tas?
    Croyant pouvoir faire passer son projet de révision, n’a-t- il pas distribué de ll’argent en espèce à tous les députés du parlement (ce que certains ont eu le courage de confirmer)?

    C’est lui Talon qui a inauguré cette pratique douteuse, ses moeurs de la ma-fia ici au Bénin parce que toute sa vie, il n’a jamais travaillé durement, mais plutôt faire des affaires avec l’Etat, où le détour-nement des derniers publics est son sport préféré. Qu’il ne vienne pas tromper l’opinion.

    • Avatar commentaire

      Dans quel pays existe la gratuité des soins cher ami. Cessez de raconter ces choses dans les médias.

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 12 mois

    Je ne commente plus souvent mais, cet article fait semblant de ne pas comprendre la langue de Molière……je supporte le Français et la déclaration du chef de l’état à 100% : L’investissement sociale ne saurait être une redistribution d’argent…..

    Qu’on cesse la mauvaise foi please….ne critiquer pas pour critiquer…..

  • Avatar commentaire

    ALLOMANN

    Pardon! mais ton post ci-dessous manque singulièrement de hauteur de vue.

    Pourquoi fais tu semblant de ne pas comprendre au lieu de nous aligner des poncifs.
    Qu’est ce Yayi a à voir ici ?

    Tu ne sais plus ce que veut dire avoir une politique économique et sociale ?

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 12 mois

    Le Président Talon a mille fois raison de rappeler cette perception que la population et une certaine classe politique retiennent de ce qu’on désigne par mesures sociales. En effet, Yayi Boni a perverti le sens des responsabilités de ce peuple, soit :
    – en prenant des mesures populistes que l’Etat n’a toujours pas les moyens de financer (gratuité des césariennes, gratuité des frais de scolarité, etc.) qui ont informalisé nos écoles et hôpitaux, les rendant méconnaissables et incapables d’assumer les rôles à eux dévolus
    – en distribuant de l’argent lors des campagnes électorales (cf les longues files d’attente à la veille des élections devant le palais présidentiel) ;
    – en parainant lui-même (femmes, je vous aiiiime ???) les séances de distribution de micro crédit, au point que ces crédits ont été considérés, par les populations, à tort ou à raison, comme des dons , au vu du niveau extrêmement élevé des impayés aujourd’hui, réduisant de ce fait, les capacités des structures en place à renouveler ces crédits.
    Ce sont donc des pratiques ancrées dans le subconscient de notre peuple qu’il faut extirper afin de responsabiliser les populations… Ca aussi, ça s’appelle réformer…

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 12 mois

      Merci. Plus rien à ajouter.

    • Avatar commentaire

      @ALLOMAN,

      Une fois encore je suis en total désaccord avec vous. Aucun béninois ne s’attend à ce qu’on lui distribue l’argent. Ce que vous énumérez pour justifier la ème bévue et arrogance de votre mentor, constituent des mesures sociales destinées à faciliter la vie de la population. Réduire les frais de scolarité va dans le même sens. Le tout libéral que vous prônez vous fait perdre la réalité de notre pays, malheureusement.
      Pourquoi ne traitez vous pas distribution d’argent les facilités fiscales et douanières offertes aux entreprises de Pata et des ses affidés ?

    • Avatar commentaire

      Belle analyse.