Bénin : Les Fcbe invitent le Prd à une collaboration rationnelle avec le pouvoir

Bénin : Les Fcbe invitent le Prd à une collaboration rationnelle avec le pouvoir

Lors du 4e congrès ordinaire du parti du renouveau démocratique (Prd) le week-end dernier, des formations politiques invitées pour la circonstance ont eu à délivrer des messages.

PRD- Bénin : Adrien Houngbédji fait planer l’incertitude sur son départ

Le coordonnateur national des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Eugène Azatassou, a profité de cette tribune pour une fois encore peindre totalement en noir la gouvernance de Patrice Talon. Etant de la mouvance depuis avril 2016, le Prd a été invité à une collaboration rationnelle avec le pouvoir.

Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), ont toujours saisi les occasions pour se faire entendre et tirer la sonnette d’alarme face à la gestion de Patrice Talon, qu’ils qualifient d’autocratique.

En effet, lors de la cérémonie inaugurale du 4e congrès ordinaire du parti du renouveau démocratique tenue le 02 décembre dernier, Eugène Azatassou est une fois encore revenu sur les traits caractéristiques de la gouvernance de l’actuel chef d’Etat. Il s’agit entre autres de la tentative d’accaparement des principaux leviers de l’économie nationale par une minorité, de la liquidation des sociétés et offices d’Etat, des choix économiques politiques et sociaux désastreux, de la déstabilisation des conseils communaux et municipaux, du bradage du patrimoine national, du caractère réfractaire aux critiques, du bâillonnement des libertés démocratiques, du brouillage des fréquences des médias soupçonnés d’être de l’opposition, de la déviation du principe de la moralisation de la vie publique, pour faire taire les voix discordantes. A ce sujet, le cas Laurent Métongnon qui sera présenté au juge le 19 prochain dans l’affaire Cnss, a été soulevé par le coordonnateur des Fcbe. Il considère cet organisateur principal du front pour le sursaut patriotique et ses coaccusés dans le dossier, comme des détenus politiques. La violation répétée de la Constitution et la tentative d’instrumentalisation des institutions ne sont pas passées sous silence dans le discours du coordonnateur Fcbe.

Au regard de toutes ces dérives, l’ancien directeur de cabinet du ministère de la décentralisation craint la mise en quarantaine des acquis démocratiques, des rudes privatisations et sacrifices consentis pour tenir face aux dures péripéties et éprouvants soubresauts. Il faut rappeler que lors de son géant meeting le 13 octobre dernier, le Fsp avait dénoncé les agissements et les dérives du pouvoir et a avait invité le peuple béninois à se mobiliser pour barrer la voie à l’imposture. Mais visiblement cela ne semble pas émouvoir Talon et son équipe qui foncent tête baissée. Et comme le Prd et son président en particulier, alliés des cauris dans un passé récent pour d’autres combats, tiennent aujourd’hui le même langage que ces derniers, Azatassou les invite à œuvrer pour que le tir soit corrigé.

Mais on peut d’ores et déjà affirmer que c’est une  mission difficile. Et pour cause, dans son discours à la même occasion, Adrien Houngbédji a été on ne peut plus clair. « Nous sommes résolument dans le soutien à Patrice Talon. Travaillons donc, travaillons sans relâche », avait-il laissé entendre. Sans murmure ni fioriture, on peut lire à travers cette déclaration l’engagement du leader des tcokot-choko aux côtés de l’actuel locataire de la Marina. Le Prd est pour le moment lié et ne peut que faire ses calculs et œuvrer pour ses intérêts qui ne sont certainement pas ceux du peuple qui va continuer à souffrir le martyr

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Abdoulaye Atchadé. 1 semaine

    Bravo pour ces conseils aux PRD par les FCBE

  • Avatar commentaire
    Le démocrate 1 semaine

    Curieuse exhortation de la part des FCBE.

  • Avatar commentaire
    Pipim 1 semaine

    C la Rumba politique chez maintenant… j’espérais que nous avons gagné en maturité pour prendre de meilleures décisions mais le prd avec son président qui cède pas le fauteuil fait douter…