Bénin : Habib Dakpogan décrit le silence dans un recueil de poèmes

Bénin : Habib Dakpogan décrit le silence dans un recueil de poèmes

L’écrivain béninois Habib Dakpogan, a officiellement lancé son tout premier recueil de poèmes dénommé « dessins de silences ». C’était dans la journée du samedi 23 décembre 2017, à Bluezone de Cotonou.

Agbénonci sur la restitution des trésors royaux : « Nous avons plusieurs modalités pour que ces biens … »

« dessins de silences ». Tel est l’intitulé du tout nouveau livre de l’écrivain béninois Habib Dakpogan. C’est dans la matinée du samedi 23 décembre 2017 à Bluezone de Cotonou, que ce recueil de poésie a fait son entrée officielle dans l’arène littéraire. Paru aux Editions « Venus d’ébène », il renferme des poèmes écrits par l’auteur de 1992 à 2017.

Il est étalé sur 76 pages contenant un avant-propos, une dédicace au poète béninois Fernando d’Almeida, et rend hommage à l’artiste plasticien Hervé Gigot disparu en 2007. A en croire le témoignage de l’écrivain, l’œuvre est le fruit des émotions engendrées par la perte d’un être cher dans sa vie. Il confie à l’assistance les circonstances de la mort inopinée de son ami Hervé Gigot, avec qui il a partagé de bons moments, mais surtout appris l’art du dessin. C’est alors pour immortaliser ce grand ami et par la même occasion partager avec le lecteur la douleur qu’installe la disparition d’un être cher, qu’il s’est attelé à accoucher de cette nouvelle œuvre littéraire. Bien que peu volumineux « dessins de silences » renferme beaucoup d’émotions.

En plus de l’hommage rendu à son ami à travers des dessins et calligraphies tout au long du livre, l’écrivain peint le ‘’silence’’ que suscite souvent la douleur suite à un événement malheureux dans la vie d’un être humain. Mais en plus de cette tristesse, Habib Dakpogan fait de la place à d’autres sentiments, dont la joie, l’amour et l’espoir. C’est d’ailleurs sur cette densité émotive que va mettre l’accent le musicien et auteur Méchac Adjaho, lors de sa présentation du livre. De façon succincte et humoristique, il a donné un bref aperçu sur le contenu de « dessins de silences », mais également sur la personnalité de l’auteur qu’il qualifie de polyvalent.

Le poète Jean-Paul Toto quant à lui, tout en relevant les aspects techniques de ce livre, va s’accentuer sur l’esthétique de la poésie d’Habib Dakpogan, qui selon lui est particulière. Pour lui, le lecteur est appelé à faire sa propre interprétation et à donner sens aux sentiments que le texte éveille chez lui

Commentaires

Commentaires du site 0